Un test sanguin pour HBsAg: but, conduite, résultats

L'hépatite B est une maladie connue et grave. Causé par des virus qui infectent le foie. La maladie est insidieuse et ne peut pas apparaître longtemps. Parfois, la seule façon de le détecter est de tester votre sang pour le hbsag.

Le concept de HBsAg

Souvent pendant l'examen, les gens voient le nom «HBsAg» dans les documents. Il s'agit d'un marqueur qui confirme principalement la présence de l'hépatite B. Bien que d'autres études soient également appliquées aux mêmes fins.

Ayant pénétré le corps, le virus atteint le foie et commence à se diviser (se multiplier) rapidement dans les cellules de l'organe. Les particules pénètrent à nouveau dans la circulation sanguine, après quoi il devient possible de les détecter avec un marqueur. HBsAg est un antigène, c'est-à-dire une substance considérée par l'organisme comme étrangère et dangereuse. Dans ce cas, c'est de nature protéique, située à la surface de l'enveloppe du virus qui provoque l'hépatite B.

L'abréviation provient de l'antigène de surface des hépatites B. L'antigène est parfois aussi appelé "australien", car il a été découvert pour la première fois parmi les habitants de ce pays et de ce continent particuliers..

Un certain nombre de tests, à la fois qualitatifs et quantitatifs, sont utilisés pour trouver. Dans certains cas, les résultats sont faux. Cependant, dans la grande majorité des cas, il s'agit d'un indicateur sûr d'infection..

L'antigène, en tant que partie de l'enveloppe du virus, aide le micro-organisme à pénétrer dans les cellules hépatiques. Ayant terminé ses tâches, il entre dans la circulation sanguine. À ce stade, le corps peut commencer à créer des anticorps pour tuer le virus. Si cela se produit, la personne ne contractera plus la maladie à l'avenir..

Désignation de l'étude

Important! Vous pouvez faire un test sanguin HBSAG vous-même, afin de contrôler. Cependant, des recherches sont parfois nécessaires et effectuées régulièrement.

Ces cas comprennent:

  • travailler avec des enfants dans un orphelinat, etc.
  • la présence de maladies chroniques: cirrhose, etc.;
  • travailler dans un établissement médical lié au sang: dentistes, infirmières, etc.;
  • excès dans le sang des valeurs normales des enzymes AsAt et AlAt;
  • dépendance;
  • pathologies sexuellement transmissibles;
  • don;
  • opération;
  • grossesse dans les trimestres I et III;
  • la présence d'une personne à risque: foyer d'hépatite B au travail, à la maison;
  • retour des lieux de détention, etc..

Une personne doit de toute urgence subir une étude similaire si elle remarque des signes de la maladie:

  • l'apparition d'un teint jaune;
  • urine foncée;
  • nausée, etc..

Il est conseillé de faire périodiquement une analyse de hbs ag périodiquement, par exemple une fois par an. Cela préservera leur propre santé et protégera les autres. Il est bien connu que l'hépatite B est devenue plus répandue dans les pays du tiers monde. Par conséquent, les personnes visitant ces pays doivent être particulièrement prudentes:

  • aux touristes;
  • Les athlètes
  • employés envoyés en voyage d'affaires, etc..

Diagnostics express

Il existe deux façons de faire un test sanguin sur hbs ag:

  • méthode sérologique - réalisée en laboratoire, donne une image complète, basée sur l'interaction des anticorps et des antigènes;
  • méthode express - ne montre que la présence ou l'absence d'antigène, est très simple à réaliser, il est utilisé même à la maison.

Un test spécial suffit. Vous pouvez l'acheter dans une pharmacie ordinaire. De plus, il est vendu librement, sans ordonnance. Le passage de l'étude dans ce cas sera le suivant:

  1. Avant de commencer, vous devez traiter l'un des doigts avec un antiseptique. Vous pouvez utiliser de l'alcool ordinaire.
  2. Ensuite, une ponction est effectuée. Le scarificateur inclus dans le kit est utilisé pour cela..
  3. Le doigt perforé est comprimé de façon à ce que du sang apparaisse de la plaie.
  4. Il est nécessaire d'allouer 3 gouttes par test. Dans ce cas, vous n'avez pas besoin de le toucher avec votre doigt.
  5. Ensuite, vous devez attendre une minute et mettre une solution spéciale dans le kit.
  6. Attendez encore 10 à 15 minutes. Après cela, vous pouvez évaluer le résultat selon les instructions jointes.

Dosage de HBsAg en laboratoire

L'analyse sur hbs ag ne nécessite pas de préparation sérieuse et est réalisée dans les conditions suivantes:

  • le sang est prélevé le matin;
  • il ne doit pas y avoir de nourriture dans l'estomac: vous ne devez pas manger pendant 10 à 12 heures avant le début de l'étude;
  • il est conseillé de passer des tests 2 à 6 semaines après une infection probable, bien que cela dépende en grande partie de la méthode et de l'équipement utilisés.

Le sang est prélevé dans une veine. 5 à 10 ml suffisent. Trois générations de méthodes de recherche sont désormais utilisées pour obtenir des résultats. Les types d'analyses suivants sont utilisés:

  1. Immunoessai radiologique (RIA) - Les anticorps sont placés dans l'échantillon et marqués avec un radionucléide. Ensuite, leur comportement est évalué. S'ils se lient aux antigènes, ils se transforment en source de rayonnement. Plus son intensité est élevée, plus il y a d'AgHBs dans le corps..
  2. Test d'immunosorbant lié à une enzyme (ELISA) - les anticorps placés sont marqués avec une enzyme spéciale. S'il y a des antigènes d'intérêt dans le sang, il change de couleur.
  3. La méthode de la réaction en chaîne par polymérase (PCR) - est utilisée pour compléter. Des fragments d'ADN étranger, tels que HBsAg, commencent à doubler sous l'action d'un réactif spécial. Très précise.

Les types suivants d'analyse de l'hépatite à hbsag sont également distingués:

  • Haute qualité - vous permet de répondre à la question de savoir s'il y a une infection. Dans la plupart des cas, c'est suffisant.
  • Quantitatif - permet de déterminer la quantité d'antigène. Il est effectué après avoir reçu un résultat positif pour la qualité. Une concentration inférieure à 0,05 UI / ml est considérée comme négligeable. Avec de tels indicateurs, une personne n'est pas infectée.

Résultats de recherche

Les résultats sont généralement prêts en deux jours. Une transcription sanguine hbsag est prise par votre médecin. Si HBsAg est positif, il y a une forte probabilité que le virus soit dans le sang. Cependant, il y a des erreurs, par conséquent, des études supplémentaires sont menées pour clarifier:

Des conclusions incorrectes sont obtenues à la suite de:

  • toute violation dans le processus de travail en laboratoire;
  • utilisation de réactifs de mauvaise qualité.

Important! Il ne faut jamais exclure que le résultat soit incorrect..

Cependant, même si une personne a vraiment l'hépatite B, il faut se rappeler que la maladie est bien traitable, à la fois sous forme aiguë et chronique. L'essentiel est de le trouver à temps.

Un test HBsAg négatif signifie qu'aucun antigène n'a été détecté dans le sang humain, ce qui signifie qu'il est sain. Bien qu'une situation soit possible ici, lorsque le résultat est incorrect. Cela se produit pour les raisons suivantes:

  • le virus est présent, mais le système immunitaire ne le combat pas, car il "ne voit pas";
  • le prélèvement sanguin a été effectué trop tôt, à partir du moment de l'infection, le temps nécessaire n'a pas encore passé, c'est-à-dire 2 à 6 semaines;
  • l'hépatite est latente.

Une analyse répétée aidera à vérifier l'exactitude de l'original. Il est peu probable qu'un médecin qualifié décourage cette.

Des tests sanguins Hbsag sont disponibles dans de nombreux établissements de santé, publics et privés. L'analyse express peut être effectuée par vous-même, en prenant un kit spécial. Pour obtenir un résultat plus précis, contactez l'agence gouvernementale. S'il n'est pas possible de faire la queue, de recevoir une référence, il y a toujours des cliniques privées. Le coût d'une telle analyse, selon la région et l'organisation, varie de 200 à 600 roubles.

test sanguin hbsag qu'est-ce que c'est?

L'antigène hbsag est l'agent causal de l'hépatite. À l'aide de marqueurs spéciaux, vous pouvez diagnostiquer divers types d'hépatite et les stades du virus dans le sang. Une analyse opportune du résultat vous permet également de contrôler l'évolution de la maladie et de suivre sa dynamique..

La description

Abréviation HBSAG qui est?

Le nom signifie virus superficiel ou antigène australien. La maladie est déterminée par la présence d'antigène d'hépatite dans le sérum sanguin..

La détection est effectuée par sérologie, immunodosage enzymatique ou analyse radio-immune, montrant un certain résultat.

L'enveloppe extérieure de l'hépatite hbs est représentée par une combinaison complexe de composés protéiques, de protéines, de lipoprotéines et de molécules de graisse de nature cellulaire.

L'antigène hbsag dans le sang joue le rôle d'adsorption du virus sur les cellules hépatocytaires du foie. Après être entré dans une atmosphère favorable, l'agent pathogène produit de nouvelles cellules d'acide désoxyribonucléique et des composés protéiques.

Ils participent à la poursuite de la reproduction de l'antigène par type de copie. Les fragments d'Hbsag sont fortement libérés dans la circulation sanguine et se propagent dans tout le corps.

Important! Le virus de l'hépatite hbs a une résistance énorme à divers types d'exposition. Même lorsque la température monte à 60 degrés, les molécules d'antigène ne subissent pas de changements. N'affecte pas le virus et la congélation cyclique. Une telle capacité à survivre donne la gaine du pathogène de l'hépatite.

Propriétés

Lorsqu'il pénètre dans le corps et le sang, le virus de l'hépatite provoque le développement d'un complexe immunologique. En réponse, la production d'anticorps dans le corps (anti-hbs) commence.

Il s'agit de la formation d'une réaction protectrice spécifique. Par la suite, cela aidera à développer une résistance à l'hépatite et à riposter avec une deuxième attaque..

Sur un tel concept, des vaccins contre le virus de l'hépatite sont en cours de développement. Ils contiennent des antigènes inactivés, non capables d'infecter l'homme..

En médecine moderne, des sérums génétiquement modifiés provenant de l'antigène australien sont également utilisés. Ils ne peuvent pas infecter les humains, mais provoquent une réponse immunitaire à l'hépatite B.

Après plusieurs injections conformément au calendrier, une personne ne pourra plus attraper d'hépatite, même avec un risque accru.

Le virus de l'hépatite fait référence aux agents pathogènes qui sont directement liés aux cellules hépatiques et à l'ADN. Virus du sang hépatotrope, unique en son genre qui contient de l'acide désoxyribonucléique.

Ce qui détermine l'infectiosité et la pathogénicité du hbsag?

  • catégorie d'âge (enfants jusqu'à un an - environ 90%, de 1 à 5 ans - jusqu'à 50%, à partir de 13 ans et plus - pas plus de 5%);
  • une caractéristique individuelle du corps, la force de l'immunité;
  • un type de virus (souche);
  • dose d'infection;
  • conditions, style de vie et type de travail;
  • niveau épidémiologique.
test sanguin hbsag

Processus de transmission de virus

L'infection se produit par le biais de matières biologiques (mucus ou sang).

Voie parentérale

Le virus antigène australien pénètre directement dans la circulation sanguine ou à la surface de la muqueuse. L'antigène hbsag traverse facilement les barrières antivirales de l'organisme.

Les principaux mécanismes de protection persistent à la surface de la peau ou dans les organes du tractus gastro-intestinal. Cela peut se produire par injection non stérile ou par l'utilisation d'instruments chirurgicaux..

Chemin vertical

L'hépatite transplacentaire est basée sur la transmission d'une infection virale de la mère au nouveau-né lors du passage dans le canal génital ou immédiatement après la naissance.

Tractus génital

Tout acte non protégé devient une menace sérieuse pour le corps d'une personne en bonne santé si l'un des partenaires est infecté par une hépatite. La transmission sexuelle signifie toute sorte d'intimité.

Transmission des ménages

Vous pouvez transmettre le virus à une personne en bonne santé grâce à tous les articles d'hygiène. Il peut s'agir de rasoirs, de peignes et de brosses à dents. Utilisez les articles d'une personne si l'hépatite ne peut être.

S'il n'y a pas confiance en sa santé, il vaut mieux se protéger et utiliser uniquement ses propres articles d'hygiène.

Hépatite

Période initiale

Immédiatement après l'entrée du virus dans la circulation sanguine en l'absence de pré-vaccination, la période d'incubation commence. À ce stade, la maladie se développe activement, mais les premiers symptômes n'apparaissent pas encore.

La phase latente ou latente de la réplication du virus dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, de son endurance, du niveau de réaction protectrice et de nombreux autres facteurs. Elle dure généralement de 50 à 65 jours. Ce facteur ne dépend pas de l'âge ou du sexe.

Important! L'indicateur hbsag fait référence au marqueur sérologique le plus précoce et le plus précis qui apparaît lorsque l'hépatite B est activée. Ensuite, selon les données du laboratoire, les changements d'ALT et d'AST commencent.

L'antigène peut se manifester aux premiers stades, atteignant parfois 14 jours. Deux semaines après une éventuelle infection, il est libéré dans la circulation sanguine et crée un complexe immun avec des anticorps.

Dans le cas standard, un test sanguin hbsag montre un résultat positif au jour 40. La précision de l'analyse dépend de l'étude sélectionnée et du respect des règles avant de réussir les tests.

Un test sérologique vous permet de déterminer une intervention d'infection au plus tard 26 jours après l'infection, mais quelques jours avant de graves modifications biochimiques de la composition du sang ou de l'urine.

Après une infection par l'hépatite, un changement dynamique de la concentration de hbsag dans le sérum avec ALT est noté. Ce sont toujours des modèles proportionnels..

Stade intermédiaire

À la fin de la période d'incubation et de l'introduction du virus dans les cellules, les premiers changements dans le corps se produisent, précédant le stade aigu. Habituellement, ils sont saturés de manifestations communes qui peuvent être confondues avec d'autres maladies..

L'antigène hbsag provoque un malaise, une fatigue accrue même avec un léger effort physique et un état fébrile faible avec une légère augmentation de la température.

Déjà dans cette période, sur la base de perturbations métaboliques dans les cellules hépatiques, le patient éprouve des nausées, une perte d'appétit et des troubles dyspeptiques.

Sous la côte dans la zone droite, il y a une sensation de lourdeur et de pression. Dans le contexte de ces changements, une irritabilité et une éruption cutanée apparaissent près des articulations de la peau.

Ces symptômes sont de gravité individuelle, mais ils se produisent chez presque tous les patients. La période pré-ictérique dure de 1 jour à un mois.

Après cela, les études instrumentales et de laboratoire confirment:

  • une augmentation du foie et de la rate dans 50% des cas;
  • augmentation de la bilirubine directe et indirecte;
  • perte de matières fécales colorées;
  • faible production de globules blancs avec un nombre normal de globules blancs.

Période aiguë

Dans cette phase, les changements visibles de la peau commencent. Le jaunissement apparaît sur le corps et la pigmentation active de la couche protéique des globes oculaires.

Dans le sang, le hbsag est à la concentration la plus élevée, ce qui indique la hauteur de l'infection. La première semaine commence une augmentation de la bilirubine.

Lorsqu'il atteint un maximum dans la phase aiguë, l'indicateur commence progressivement à décliner. Le patient a une teinte jaune sur la peau. Parfois, cela dure 150 à 180 jours. Tout au long de cette période, le jaunissement persiste.

Ce qui est détecté avec le pic de développement de l'hépatite B:

  • bradycardie;
  • abaisser la pression artérielle;
  • insuffisance cardiaque;
  • diminution de la réaction du système nerveux central;
  • divers troubles du tractus gastro-intestinal;
  • le risque de saignement sur les muqueuses;
  • différences dans la concentration d'ALT et d'AST;
  • leucopénie (sous des formes compliquées);
  • agrandissement des ganglions lymphatiques.

Prévisions aiguës

  1. Reconvalescence Après l'hépatite transférée vient la guérison. Progressivement, les symptômes diminuent et disparaissent complètement. Tout changement clinique, biochimique ou morphologique inhérent à l'hépatite B ne dérangera plus le patient..
  2. Transition vers un stade sévère Dans le contexte de l'hépatite B ordinaire, une surinfection se développe, passant dans l'hépatite D. Il s'agit d'une pathologie foudroyante qui se manifeste par des complications graves dans 1% des cas chez les patients traités. Chez 20% des patients, ils présentent une cirrhose du foie et, dans de rares cas, des formes de carcinome. L'hépatite B prend plus largement la forme d'une rémission stable, passant au stade chronique.

Important! L'antigène hbsag dans le sang est détecté tout au long de la phase aiguë. Chez la plupart des patients, les signes d'hépatite sous forme prédominante disparaissent de 80 à 140 jours après le début des premiers symptômes. Au stade chronique, l'antigène est déterminé jusqu'à 180 jours.

Gravité de l'hépatite B

Dans les maladies légères et modérées, 90% des cas n'utilisent pas de traitement spécifique. Le patient est sous la surveillance du personnel médical après une hospitalisation de 21 jours.

Dans ces conditions, il reçoit un traitement d'entretien, notamment des hépatoprotecteurs, des complexes vitaminiques et un régime strict. Si une déficience immunitaire est établie, des médicaments immunomodulateurs sont prescrits.

Mais au rythme habituel, les défenses de l'organisme résistent seules au virus hbs. Après cela, une immunité stable se forme dans le corps, ce qui empêche une nouvelle maladie..

Les anticorps anti-hbs se trouvent chez de nombreux patients soumis à des tests sanguins de routine, mais ils n'ont jamais connu d'attaques au stade aigu..

Parfois, les symptômes bénins sont simplement ignorés ou confondus avec des manifestations pseudo-grippales. Mais, quelle que soit la progression de l'hépatite, tout au long de la vie, il existe un risque de diverses pathologies associées à la fonctionnalité hépatique.

informations générales

Les porteurs asymptomatiques de l'hbs n'ont jamais souffert d'une maladie ou d'une hépatite aiguë, mais ils sont un réservoir d'infection.

Certains contacts avec eux sont dangereux pour les personnes en bonne santé qui n'ont pas été vaccinées. Ce phénomène est rare, mal compris, mais se produit dans la pratique médicale..

Critères indicatifs pour le portage asymptomatique:

  • l'antigène est déterminé dans le sérum sanguin après 180 jours;
  • aucun indicateur de HBeAg (signe d'un virus chronique) dans le sérum sanguin n'est observé;
  • des anti-HBe (anticorps spécifiques) sont détectés;
  • le niveau de virus hépatotrope HBV dans le matériel biologique montre moins de 105 réplications par ml;
  • avec tous les tests de laboratoire, la concentration d'AST et d'ALT est normale;
  • à l'examen histologique, l'indice du processus nécrotique dans les cellules ne dépasse pas 4.

Préparation de l'analyse

  1. Les tests sérologiques de l'hépatite B sont effectués à jeun (au moins 8 heures après le dernier repas).
  2. Seule l'eau propre peut être consommée à partir de liquides..
  3. Pendant deux jours du régime sont exclus les plats contenant des épices vives, des matières grasses et des quantités élevées de sel.
  4. L'alcool cesse d'être consommé en trois jours.
  5. Les études en laboratoire ne sont effectuées que le matin, à l'exception d'une analyse in vitro, qui est réalisée en urgence pour les femmes enceintes ou souffrant d'hépatite compliquée. Ce résultat arrive en quelques heures..
  6. Pour déterminer le virus, du sang veineux est prélevé, une heure avant la livraison du matériel de ce vaisseau, aucune activité physique ne peut être effectuée.
  7. Une analyse de hbsag dans le sang est effectuée avant de prendre tout médicament ou 14 jours après la fin de leur prise. L'utilisation de tout médicament systémique doit être signalée au médecin.
  8. Cette analyse n'est pas réalisée immédiatement après des études instrumentales (coloscopie, radiographie et autres).

Important! Lors du don de sang pour l'hépatite, il convient de garder à l'esprit que la période d'infection et de défense immunitaire affecte fortement les indicateurs. Certaines études montrent un faux résultat négatif. En cas de doute, cette analyse est répétée..

HBsAg

L'antigène de surface du virus de l'hépatite B (HBsAg) est une protéine présente à la surface du virus qui cause l'hépatite B. On la trouve dans le sang dans l'hépatite B aiguë et chronique.

Antigène de surface du virus de l'hépatite B.

Antigène de surface de l'hépatite B.

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne fumez pas pendant 30 minutes avant l'étude..

Aperçu de l'étude

Hépatite B - Infection hépatique par le virus HBV.

Le virus VHB est une cause fréquente d'hépatite B. On pense que le nombre réel de personnes infectées dépasse les statistiques officielles, car de nombreuses personnes infectées ne présentent que des symptômes bénins et ne soupçonnent pas qu'elles sont infectées. Dans le monde, environ 350 millions de personnes sont infectées par l'hépatite et environ 620 000 en meurent chaque année..

Le virus HBV se propage par contact avec le sang ou d'autres fluides corporels d'une personne infectée. Vous pouvez être infecté, par exemple, en utilisant la même aiguille d'une seringue ou par contact sexuel non protégé. Voyager dans des endroits où l'hépatite B est courante est également dangereux. Une mère peut infecter son bébé pendant ou après l'accouchement. Le virus, cependant, n'est pas transmis par la nourriture et l'eau, ou par contact quotidien: serrer la main, tousser ou éternuer.

Les tests de bilirubine et de la fonction hépatique fixent la maladie avec l'hépatite, mais ne révèlent pas sa cause. C'est une analyse de l'HBsAg dans le sang qui détermine l'hépatite B et le virus HBV qui la provoque.

Le virus de l'hépatite B est un ADN entouré d'une capsule protéique - capis, qui est responsable du processus d'introduction du virus dans les cellules du corps. Les protéines de capside sont appelées HBsAg (de l'anglais. "Hepatitis B surface antigen"), HBcAg ("hepatitis B core antigen") et HBeAg ("hepatitis B capsule antigen"). Selon leur présence dans le sang, on peut supposer qu'une personne est infectée par un virus, par conséquent, l'analyse de la présence de ces antigènes est une méthode standard pour le diagnostic de l'hépatite B.

L'HBsAg est un antigène de surface de l'hépatite B. Lorsque le virus pénètre dans la cellule, il commence à produire de nouveaux brins d'ADN, à se multiplier et l'antigène HBsAg est libéré dans le sang. Dans l'hépatite B aiguë, elle apparaît dans le sang 3 à 5 semaines après l'infection (au cours des 1 à 2 dernières semaines de la période d'incubation) et persiste généralement jusqu'à la fin des 2 à 3 premières semaines de la période de manifestations cliniques. Dans l'hépatite B chronique, l'HBsAg est détecté à toutes les phases de la maladie. La détection de l'HBsAg pendant le dépistage est une indication pour la consultation d'un spécialiste des maladies infectieuses et un examen plus approfondi pour d'autres marqueurs du virus de l'hépatite B afin de vérifier le diagnostic et de clarifier le stade de la maladie.

À quoi sert l'étude??

  • Pour le dépistage de l'infection en l'absence de symptômes de maladie.
  • Pour savoir si la maladie est aiguë ou chronique.
  • Pour contrôler l'hépatite B chronique.
  • Pour le dépistage de l'hépatite B dans les groupes à risque ou les donneurs de sang.
  • Identifier les infections antérieures (en cas d'acquisition d'une immunité ultérieure).
  • Pour savoir si l'immunité s'est développée après la vaccination.

Quand une étude est prévue?

  • Lorsqu'un patient présente des symptômes d'hépatite aiguë: fièvre, fatigue, perte d'appétit, nausées, vomissements, douleurs abdominales, urine foncée, selles claires, douleurs articulaires, peau ictérique.
  • Lors du dépistage des patients des catégories à haut risque pour l'hépatite B.
    • agents de santé susceptibles d'être infectés à la suite de coupures accidentelles, d'injections, etc..,
    • personnes nées dans des régions où l'AgHBs s'étale sur 2% (la plupart des pays d'Asie et d'Afrique),
    • n'a pas reçu à temps la vaccination contre l'hépatite (en Russie - dans les 12 premières heures et un mois après la naissance),
    • ceux dont les parents viennent de régions où la prévalence de l'HBsAg dépasse 8%,
    • hommes gay,
    • patients dont les indicateurs d'activité des enzymes hépatiques (ALT et AST) sont élevés pour des raisons inconnues,
    • patients atteints de maladies nécessitant une suppression de leur système immunitaire,
    • Enceinte,
    • en contact étroit avec le VHB infecté et,
    • Patients atteints du SIDA.
  • Tous les 6 à 12 mois lors du suivi de l'état des patients souffrant d'hépatite B chronique.
  • Avant toute transfusion sanguine.

Que signifient les résultats??

Valeurs de référence (HBsAg normal): négative.

Un test pour HBsAg dans le sang peut être prescrit séparément ou en combinaison avec d'autres tests pour l'hépatite B. Leurs résultats sont généralement évalués ensemble. Parfois, le décodage d'un test HBsAg dépend des performances des tests de l'hépatite B associés.

HBsAg - positif:

  • infection aiguë précoce,
  • infection aiguë à un stade avancé accompagnée d'une séroconversion,
  • infection chronique active (généralement associée à des lésions hépatiques),
  • infection chronique avec un faible risque de lésions hépatiques (stade de porteur du virus).

HBsAg - résultat négatif:

  • absence d'infection active,
  1. infection passagère (stade de récupération), immunité due à une infection spontanée,
  • immunité vaccinale.
  • Même si les symptômes de l'hépatite B n'apparaissent pas, le VHB peut endommager le foie et se propager à d'autres. Par conséquent, en cas de suspicion d'infection, le passage rapide des tests, y compris le test HBsAg, est très important.
  • L'antigène HBsAg n'est pas détecté dans le sang pendant la période de récupération.
  • Hépatite virale A. Dépistage des contacts
  • Hépatite virale A. Surveillance de l'efficacité après le traitement
  • Hépatite virale C. Tests de détection initiale de la maladie. Examen de contact
  • Hépatite virale C. Tests de prétraitement
  • Hépatite virale C. Contrôle de l'activité virale pendant et après le traitement
  • Examen en laboratoire du foie
  • La fonction hépatique
  • Aspartate aminotransférase (AST)
  • Alanine aminotransférase (ALT)
  • Gamma-glutamyltranspeptidase (gamma-GT)

Qui prescrit l'étude?

Spécialiste des maladies infectieuses, thérapeute, gastro-entérologue, hépatologue, pédiatre.

Test sanguin HBsAg - qu'est-ce que c'est?

L'hépatite B est une maladie virale dangereuse du foie. Pour le diagnostic, HBsAg est utilisé - un test sanguin pour la présence d'un marqueur et d'anticorps vous permet de découvrir l'infection, de clarifier le stade et la forme de la maladie.

Test sanguin HBsAg utilisé pour diagnostiquer l'hépatite B

Ce que montre le test sanguin HBsAg?

L'HBsAg est une substance protéique située à la surface de la membrane du VHB, l'agent causal de l'hépatite B. C'est un antigène de surface - une substance dangereuse et étrangère au corps humain qui provoque une maladie infectieuse. Un autre nom pour HBsAg est l'antigène australien..

Par la présence d'antigène de surface dans le sang, le corps identifie l'agent causal de la maladie. Quelque temps après l'infection, les processus de défense immunitaire sont activés: la production d'anticorps dirigés contre l'antigène HBsAg, appelé Anti-Hbs, commence.

Tests anti-Hbs élevés contre l'hépatite B

Des niveaux élevés d'Anti-Hbs dans le plasma sanguin humain, ainsi que la présence de l'antigène australien lui-même sont révélateurs d'une infection par l'hépatite B.

Indications pour l'analyse

Le dépistage de l'hépatite B est nécessaire pour les indications suivantes:

  • lorsque vous travaillez avec du sang: en laboratoire, en gynécologie et en dentisterie;
  • lors de la grossesse, enregistré avant l'accouchement;
  • lorsque vous travaillez dans des orphelinats, des internats;
  • lorsque vous vivez avec une personne atteinte d'hépatite B;
  • avec cirrhose et autres maladies hépatiques graves;
  • avec un niveau élevé d'enzymes hépatiques;
  • avant toute intervention chirurgicale;
  • avant de donner du sang, pendant la transfusion;
  • avec toxicomanie veineuse et maladies sexuellement transmissibles.

Le test HBsAg est également effectué lorsque le patient observe des symptômes spécifiques à l'hépatite B.

Préparation de l'étude

Pour que les tests d'antigène soient précis, préparez-vous. Cela nécessitera:

  • exclure les médicaments en 1-2 semaines;
  • ne buvez pas d'alcool, gras et frit pendant 2-3 jours;
  • limiter l'activité physique en 1-2 jours;
  • ne fumez pas un jour avant l'analyse;
  • ne mangez pas 10-12 heures avant l'étude.

Exclure le tabagisme et l'alcool avant de donner du sang

L'analyse doit être effectuée le matin, de 8h à 12h. Il faut refuser le café et le thé fort avant la recherche.

Comment est le diagnostic

Pour tester le virus de l'hépatite B, le sang est prélevé dans une veine en une quantité de 5 à 10 ml. La clôture est standard: l'épaule du patient est tirée par un garrot, la peau et les mains du médecin sont traitées avec un antiseptique, la clôture est prise avec une seringue stérile jetable du volume requis.

Prélèvement de sang dans une veine pour tester le virus de l'hépatite B

Après la collecte avec le matériel du patient, les tests suivants peuvent être effectués:

  1. Dosage immunosorbant lié aux enzymes (ELISA): le matériel collecté est mélangé avec du colorant et des anticorps. Lorsque l'antigène est présent dans le mélange, la solution change de couleur.
  2. Immunoessai radiologique (RIA): les anticorps sont placés dans un tube à essai et marqués avec des radionucléides. Au contact d'un antigène de surface, ils émettent un rayonnement dont l'intensité est mesurée à l'aide d'un appareil.
  3. Réaction en chaîne par polymérase (PCR): l'ADN de l'infection est extrait du matériel collecté, après quoi la réplication et la détection de l'ADN sont effectuées pour déterminer la présence ou l'absence de la maladie, le génotype du pathogène et sa concentration dans le sang.

Important! Le choix d'un type d'étude spécifique dépend du témoignage et de l'équipement du laboratoire.

Les méthodes de diagnostic peuvent être qualitatives ou quantitatives. Le premier type fournit des informations sur la présence ou l'absence d'infection. Le deuxième type permet de déterminer la quantité d’antigènes dans le corps du patient.

Déchiffrer les résultats

L'analyse qualitative de l'antigène australien signifie:

  1. Résultat positif: «positif», «+», «détecté».
  2. Résultat négatif: «négatif», «-», «non détecté».

Les tests quantitatifs sont interprétés comme suit:

  1. Résultat négatif: moins de 0,05 UI.
  2. Résultat positif: supérieur ou égal à 0,05 UI.

Décodage d'un test sanguin pour l'hépatite B par PCR

Le «HBs Ag Abbott ARCHITECT», souvent trouvé dans les commentaires d'analyse, est le nom de l'analyse, l'appareil pour son traitement et le fabricant. Ces informations sont destinées aux assistants de laboratoire et aux médecins, et ne jouent aucun rôle dans le décodage.

HBsAg positif qu'est-ce que cela signifie?

Un résultat de test positif signale la détection d'anticorps dirigés contre un antigène de surface. Ceci est possible dans les conditions suivantes:

  • forme aiguë et chronique de l'hépatite B;
  • portage sain du virus;
  • maladie précédemment transférée, mais déjà guérie;
  • vaccination contre le virus.

Un exemple de résultat positif d'un test sanguin pour HBsAg

Important! Pour clarifier les raisons d'un test positif et commencer un traitement approprié, vous devrez consulter un hépatologue ou un spécialiste des maladies infectieuses.

Des tests supplémentaires peuvent également être nécessaires: biopsie et élastométrie du foie, biochimie sanguine, analyse quantitative par PCR, tests pour les anticorps totaux et les anticorps de classe M.

HBsAg négatif - qu'est-ce que cela signifie?

Un résultat de test négatif est la norme, signalant l'absence d'anticorps anti-HBsAg dans le corps du patient. Cette valeur se manifeste lorsqu'une personne n'est pas atteinte d'hépatite B, n'est pas porteuse et n'a pas été vaccinée..

Le résultat peut être erroné dans de telles situations:

  • le système immunitaire ne remarque pas le virus et ne le combat pas;
  • un prélèvement sanguin a été effectué avant 2 à 6 semaines après l'infection;
  • l'hépatite B est présente dans l'organisme sous une forme latente.

Lorsqu'une mère est infectée, les nouveau-nés sont infectés par l'hépatite dans 90% des cas, il est donc recommandé aux femmes enceintes de repasser le test..

Raisons du faux positif

Un résultat de test positif pour l'infection à l'hépatite C peut être erroné.

Une valeur faussement positive se produit dans les situations suivantes:

  • mauvaise préparation aux tests;
  • fièvre élevée due à une infection;
  • tumeurs bénignes et malignes;
  • pendant la grossesse, en particulier au 3ème trimestre;
  • processus auto-immuns et autres processus pathologiques;
  • prendre des médicaments non convenus avec le médecin;
  • erreurs médicales, surveillance, négligence des assistants de laboratoire;
  • inexactitude de l'analyseur sur lequel l'étude a été menée.

Pour exclure la possibilité d'un faux résultat, un test de confirmation doit être effectué 2 à 3 semaines après la première étude.

Un test sanguin pour l'antigène HBsAg n'est pas le seul moyen de diagnostiquer l'hépatite B

Un test sanguin pour l'antigène australien HBsAg est un moyen efficace de détecter l'hépatite B. En raison de la probabilité d'un faux résultat, il est recommandé de compléter avec d'autres études.

Test sanguin HBsAG: ce que cela signifie, transcription des résultats

Très souvent, lorsque vous visitez une clinique ou avant une hospitalisation, vous devez faire face au fait qu'en plus d'un test sanguin général, de divers tests biochimiques, de tests VIH et de syphilis, un test sanguin pour HBsAG est prescrit. De plus, cette étude est souvent prescrite par un médecin spécialiste des maladies infectieuses, des gastro-entérologues ou des hépatologues qui diagnostiquent des maladies du foie.

Comme toujours, les gens ont beaucoup de questions et ils ne savent pas à qui les poser. Que signifie cette analyse, quelles indications existent pour son objectif, quelles maladies peuvent être diagnostiquées avec son aide? Comment se préparer à une analyse et, enfin, ce que signifie une abréviation effrayante comme HBs AG?

Qu'est-ce qu'un test sanguin HBsAG?

Le sang pour HBsAG est un type de test sanguin assez courant pour l'hépatite virale B. Il s'agit du type d'étude le plus abordable, le plus populaire et le moins cher. C'est en raison de son accessibilité que cette analyse est devenue un dépistage, c'est-à-dire utilisé pour des examens de masse, pour une hospitalisation planifiée et pour la nomination de groupes de maternité.

Peut-être que le test HBsAG est généralement le test le plus connu effectué en utilisant la technologie moderne pour toute maladie infectieuse..

Auparavant, cette analyse était effectuée par la méthode de précipitation dans un gel, puis par la méthode d'immunoélectrophorèse, ou par la méthode des anticorps fluorescents (2e génération). Et actuellement, il existe des systèmes de test de 3 générations: RIA, ou radio-immunodosage, et immunodosage enzymatique, ou ELISA.

Le fait est que si toutes les normes de stérilisation et de traitement pouvaient garantir la destruction du virus de l'hépatite B, alors nous ne pourrions pas penser à d'autres agents pathogènes. Ils seraient tous détruits. Le fait est que ce virus est le véritable champion de la lutte contre tous les désinfectants et de la résistance aux facteurs environnementaux. Il n'est pas détruit par la congélation, et répété, non bouillant, pas l'action d'un acide faible (rappel, les acides forts et inorganiques dissoudront tous les tissus, mais ils ne se trouvent pas dans la nature).

Le virus, par exemple, est capable d'infecter une personne en restant couché pendant 15 ans dans un congélateur à une température de -15 degrés. Il est garanti d'être détruit, par exemple, par une stérilisation à la chaleur sèche pendant une heure à une température de 160 degrés et des «méthodes barbares» similaires

Et l'une de ces structures virales qui résiste avec succès à tous les facteurs environnementaux est HBsAG, ou l'antigène australien. Analysons en détail le type d'objet d'analyse en laboratoire et le rôle de cet indicateur lorsqu'il est positif ou négatif..

Qu'est-ce que HBsAG??

Un seul antigène HBsAG est une molécule de protéine particulière, ou lipoprotéine. En fait, il y a beaucoup de ces molécules, et elles parsèment toutes la surface externe du virion, ou «une particule», du virus. La tâche de cet antigène est l'adhésion des virus à la surface de la cellule hépatique - hépatocyte ou adsorption. C'est l'adsorption qui est la première étape de l'agression virale; sans adsorption, la pénétration du virus dans la cellule est impossible. Par conséquent, cet antigène peut être considéré comme une sorte de forces spéciales, qui est la première à débarquer sur la "côte ennemie et est fortifiée sur une parcelle".

Ce n'est qu'une fois cette tâche terminée que le virus peut s'intégrer dans le matériel génétique humain et amener les cellules hépatiques à produire leurs propres protéines virales et acides nucléiques. Après cela, un test sanguin pour l'antigène australien devient positif. Il est appelé australien parce qu'il a été découvert pour la première fois dans le sang d'un natif australien par le célèbre virologue Samuel Blumberg, et cela s'est produit en 1964.

Il s'agit du premier des antigènes du virus de l'hépatite B connu de l'humanité. Toute raison entraîne la conséquence: l'apparition dans le sang de particules virales parsemées d'antigènes de surface conduit à la production d'anticorps du même nom (ces anticorps dirigés contre HBsAG sont appelés anti-HBsAG). En général, tout antigène a sa propre paire - un anticorps. Et tous ces agents viraux et leurs anticorps correspondants apparaissent progressivement dans le sang périphérique, ce qui peut être détecté dans les résultats des tests..

Comment se préparer à l'analyse et quelles indications pour sa livraison?

On sait que de nombreuses analyses nécessitent une formation particulière. Cela est particulièrement vrai pour les analyses biochimiques, qui sont très «difficiles». Avez-vous besoin d'une préparation pour l'analyse de l'antigène australien?

Mais une formation spéciale pour cette étude n'est pas requise. La seule règle à respecter est de venir au laboratoire à jeun. Le test HBsAG est sensible à diverses substances qui pénètrent dans la circulation sanguine après avoir mangé, et divers faux positifs sont possibles, car les organes immunitaires peuvent réagir par erreur. Par conséquent, un test sanguin doit être effectué au plus tôt 4 heures après le dernier repas. Bien sûr, le meilleur moment est tôt le matin..

Il existe une autre circonstance qui doit être prise en compte pour les patients atteints d'hépatite virale: si le médecin suggère que le patient a contracté l'hépatite virale B, il doit alors être envoyé pour un test sanguin après un mois et demi à partir du moment de l'infection possible. Si cela est fait plus tôt, les cellules hépatiques n'ont tout simplement pas le temps de produire des particules virales et de les libérer dans le sang.

Mais par quels symptômes un médecin peut-il comprendre qu'un patient doit subir un test sanguin pour cet antigène? Quelles indications générales existent pour soupçonner sa présence? Voici les principales situations cliniques dans lesquelles le rendez-vous pour cette étude est justifié:

  • Augmentation des niveaux de transaminases, c'est-à-dire ALT et AST,
  • suspicion d'abus prolongé de drogues par voie intraveineuse chez un patient,
  • symptômes d'hépatite virale, aiguë ou chronique, tels que jaunisse, arthralgie,
  • maladie hépatique chronique,
  • rapports sexuels fréquents et changement de partenaire sexuel (cela peut indiquer la présence d'un virus),
  • en présence d'un foyer d'infection et pour examen en groupe (foyers),
  • examen des agents de santé, des donneurs et des nouveau-nés de mères porteuses saines du virus,
  • afin de se préparer à la vaccination contre l'hépatite B,
  • en préparation à la grossesse et pour vérifier la grossesse,
  • examen de routine chez les patients avec des injections et des manipulations intraveineuses fréquentes (par exemple, ceux qui assistent à des séances de plasmaphérèse qui sont en hémodialyse chronique).

Enfin, une étude sur l'antigène hbs est nécessaire pour préparer l'hospitalisation et l'intervention chirurgicale prévue.

Interprétation des résultats

Les résultats des tests sanguins HBsAG sont qualitatifs. Cela signifie que le laboratoire donne la réponse: oui ou non, positive ou négative. Aucun autre marqueur confirmant la présence d'hépatite n'est réalisé avec ce type d'analyse..

Dans le cas où cet antigène est détecté dans le sérum, des tests répétés sont toujours effectués. Et seulement si le nouveau test s'est révélé positif, le laboratoire donne le résultat final. Cela signifie que le sérum sanguin est conservé jusqu'au laboratoire, jusqu'à ce que vous deviez faire une deuxième étude, si nécessaire.

C'est très rare, mais il arrive qu'un deuxième test soit douteux ou, pour le dire juste, un test avec immuno-inhibition n'a pas confirmé la spécificité. Dans ce cas, il est recommandé de subir des tests après un certain temps..

Les raisons de l'apparition de l'antigène de l'hépatite indiquent toujours la présence d'une hépatite. Il y a un virus dans le corps du patient. Il pourrait être:

  • ou forme aiguë de la maladie,
  • ou hépatite chronique,
  • ou le patient peut être porteur d'antigène, c'est-à-dire porteur du virus de l'hépatite B.

Lors de la confirmation, il est nécessaire de traiter la situation avec le spécialiste des maladies infectieuses, avec l'hépatologue, de déterminer des anticorps spécifiques et de poser un diagnostic.

En cas de résultat négatif, la situation est beaucoup plus intéressante. Si l'antigène australien n'est pas détecté, il y a plus de situations:

  • le patient est en bonne santé, il n'a pas d'hépatite. Mais à l'heure actuelle, personne ne fera un tel diagnostic sur la base de cette seule analyse, un examen complet est nécessaire pour cette,
  • le patient a une période de récupération, et il se débarrasse du virus, l'immunité contre le virus vainc l'infection,
  • une forme chronique de la maladie, mais seule la reproduction virale s'accompagne d'un taux de réplication très faible. Et cette reproduction est en dessous du seuil de sensibilité de la méthode de diagnostic existante,
  • il peut également s'agir d'une formation de cloques d'hépatite de nature maligne. Il se manifestera très rapidement en développant une insuffisance hépatique, et le virus n'aura tout simplement pas le temps de se multiplier, car il détruit les cellules,
  • des mutations existent également dans les virus. Par conséquent, il ne peut pas être exclu que le patient souffre encore d'hépatite B, mais seul cet antigène est défectueux et n'est pas détecté dans une étude de laboratoire,
  • il peut y avoir l'option la plus délicate. Dans ce cas, si le patient a immédiatement une hépatite mixte, c'est-à-dire B et D, alors le virus de l'hépatite D «retourne» l'antigène de l'hépatite B pour qu'il en fasse sa coquille. Ce type de «parasitisme» entre virus est méconnaissable: après tout, le virus D est un virus B défectueux et ne peut se reproduire sans lui. Tous ces processus modifient la configuration de l'antigène australien, et cela devient également insaisissable pour la recherche en laboratoire..

Après la vaccination, des anticorps dirigés contre l’antigène australien apparaissent dans le sang du patient, mais pas contre l’antigène lui-même..

En conclusion, il convient de noter que l'antigène australien est le marqueur le plus précoce et le plus fiable de l'activité du processus. Après une infection par l'hépatite, à la fin de la deuxième semaine, elle peut être détectée dans le plasma sanguin par des méthodes très sensibles. Mais, le plus souvent, avec les méthodes de diagnostic conventionnelles, il apparaît un mois et demi après l'infection.

Mais pour faire un diagnostic précis et faire un pronostic, cette étude n'est pas suffisante. Il est nécessaire d'étudier dans le complexe non seulement les antigènes restants du virus, mais également les anticorps dirigés contre ces antigènes. Seule une telle approche, et en dynamique, peut donner une image claire du processus d'infection.

Anticorps anti-hbsag positifs

Un test sanguin pour le HbsAg est effectué pour déterminer l'infection par l'hépatite B. Le HbsAg peut être positif ou négatif dans le sang, qu'est-ce que cela signifie? L'hépatite B est une infection assez courante en Russie et à l'étranger. Le virus infecte le tissu hépatique et conduit finalement à sa destruction. Les anticorps de l'hépatite B se forment dans le corps en réponse aux virus. HbsAg peut détecter les anticorps de l'hépatite B dans la circulation sanguine..

HbsAg - qu'est-ce que c'est

Lors de l'analyse sanguine de l'hépatite B, nous voyons d'étranges lettres dans l'analyse. Voyons ce qu'ils signifient. N'importe lequel des virus connus consiste en un ensemble spécifique de protéines qui déterminent ses propriétés. Les protéines situées à la surface du virus sont appelées antigènes de surface. C'est pour eux que le corps reconnaît le pathogène et intègre la défense immunitaire.

Antigène de surface de l'hépatite B - appelé HbsAg. C'est un marqueur assez fiable de la maladie. Mais, pour le diagnostic de l'hépatite, un HbsAg peut ne pas suffire.

Anticorps anti-HbsAg: qu'est-ce que c'est

Après un certain temps, après l'introduction de l'infection, le corps commence à produire des anticorps contre l'hépatite B - un anti-Hbs positif apparaît. En déterminant le niveau d'Anti-Hbs, vous pouvez diagnostiquer la maladie à différents stades de son évolution. Le virus est présent dans le sang pendant 3 mois à partir du moment de l'infection, bien que les cas de porteur de l'infection tout au long de la vie ne soient pas rares.

Lorsqu'une personne se rétablit ou que la maladie évolue vers un stade chronique, l'HbsAg dans son sang n'est pas détecté. En moyenne, cela se produit environ 90 à 120 jours après le début de la maladie..

Les anti-Hbs apparaissent presque immédiatement à partir du moment de l'infection, et dans les 3 mois, leur titre dans la circulation sanguine augmente progressivement. Les anticorps anti-HbsAg sont déterminés dans le sang pendant une longue période, parfois tout au long de la vie après la guérison. Cela forme l'immunité du corps à la réinfection par le virus..

Comment faire un test sanguin pour HbsAg

Nous avons décrit en détail l'HbsAg, de quel type d'analyse il s'agit, pourquoi il convient de le faire. Cependant, afin d'identifier les anticorps anti-HbsAg, un test sanguin doit être effectué d'une certaine manière..

Avant d'effectuer un test sanguin, vous devez effectuer une préparation simple:

Ne mangez pas 12 heures avant le test. Ne prenez pas de médicament puissant, comme des antibiotiques. Le meilleur moment pour donner du sang est le matin..

Si vous négligez les règles, l'analyse peut être fausse. Après avoir effectué un test sanguin pour l'antigène de l'hépatite B, la réponse la plus attendue est que l'HbsAg n'a pas été détecté..

Méthodes de détermination de HbsAg

Les tests sanguins HbsAg peuvent être effectués de plusieurs manières. Il vous permet de juger avec précision de la présence et du stade de la maladie.

Lors d'une analyse de l'antigène de l'hépatite B, appliquer:

Méthodes radio-immunitaires; Essai d'immunosorbant lié; Technique de fluorescence.

Le plasma sanguin est utilisé comme matériau d'analyse, pour lequel 3 à 5 millimètres de sang sont prélevés dans un coude.

En utilisant ces méthodes, l'antigène australien est déterminé 20-30 jours après l'infection.

Pour déterminer HbsAg, un diagnostic express est effectué, plus.

L'hépatite B est une infection répandue qui peut entraîner de graves complications. S'il y a des raisons de soupçonner une éventuelle infection, vous pouvez tester le HbsAg à la maison. Dans ces cas, un test rapide de l'hépatite B est utilisé. Des tests similaires peuvent être trouvés dans les pharmacies régulières..

Ce test est capable de détecter l'antigène australien dans le sang, mais ne peut pas déterminer son titre..

Pour l'analyse, du sang capillaire est utilisé, qui peut être prélevé sur un doigt. Il est nécessaire d'appliquer 1 à 2 gouttes de sang sur la bandelette réactive. Par l'apparition de rayures tachées dessus, évaluez le résultat. Si le test est positif, un test sérologique obligatoire est nécessaire, qui détecte à la fois l'antigène australien et les anticorps dirigés contre lui..

Il faut comprendre qu'avec le diagnostic exprès du virus de l'hépatite B, vous pouvez obtenir un résultat inexact. Lors de l'achat de tests express, vous devez faire attention à la durée de conservation du médicament. Si l'emballage est endommagé, n'utilisez pas ce test..

Un test rapide n'est capable de détecter l'antigène dans le sang qu'après deux jours à partir du moment de l'infection. Le résultat du test peut être négatif ou positif. Les normes de l'antigène Hbs dans le sang n'existent pas.

Dans tous les cas, après un test rapide, il est recommandé de consulter un médecin.

En plus de l'hépatite B, une personne peut être infectée par d'autres types d'hépatite, pour lesquels aucun test rapide n'existe..

L'hépatite est une maladie dangereuse. En fin de compte, cela conduit à une cirrhose du foie et à la mort.

Si vous soupçonnez une hépatite, ne retardez pas l'étude..

HbsAg négatif: qu'est-ce que cela signifie

Très souvent, dans les analyses, nous voyons HbsAg négatif, qu'est-ce que cela signifie? Est-il possible de considérer que le patient est en bonne santé s'il a un résultat négatif antigène Hbs?

Si l'HbsAg n'est pas détecté à l'aide de techniques sérologiques, le sujet ne souffre pas d'hépatite pendant la période aiguë. Il est impossible d'exclure la rémission d'une maladie chronique. Une analyse pour HbsAg ne fournira pas d'informations sur une infection antérieure. La clarification de la situation aidera à déterminer le niveau d'anticorps anti-HbsAg.

Anti-Hbs positif: que faire

Si le test pour HbsAg est positif, alors nous pouvons dire que le patient a l'hépatite B. Dans ce cas, le plus souvent, nous parlons d'une maladie aiguë. Un test anti-HBs positif n'indique pas toujours une maladie.

Des anticorps dirigés contre l'antigène australien sont présents dans l'organisme dans les cas suivants:

Évolution aiguë ou chronique de l'hépatite B; Transport sain du virus; Vaccination contre l'hépatite B; Maladie antérieure.

Que faire si, selon les résultats de l'analyse, des anti Hbs sont détectés dans le sang? Dans ce cas, la solution la plus appropriée serait de consulter un spécialiste des maladies infectieuses ou vénéréologue, plus.

Le médecin évaluera le titre des anticorps et la dynamique de sa croissance, procédera à un examen objectif. Si nécessaire, des recherches supplémentaires seront programmées. Sur la base de ces données, le médecin dira si un test anti-HBs positif est un signe de la maladie ou non..

Lors de l'évaluation de l'analyse, le médecin prend en compte un certain nombre de facteurs:

le rapport des types d'anticorps les uns aux autres; dynamique de croissance des titres; Données australiennes sur l'analyse des antigènes; données sur les vaccinations précédentes et leur efficacité.

Si des anticorps contre l'hépatite B ne sont pas détectés du tout dans le sang, alors la personne n'a probablement jamais été en contact avec le virus. De plus, cela peut indiquer l'inefficacité de la vaccination si des vaccinations préventives étaient administrées..

Seul un médecin doit évaluer les résultats d'un test anti-HBs..

Si vous n'êtes pas sûr du test sanguin que vous devez effectuer, vous avez un HbsAg positif, vous devriez consulter un vénéréologue ou un spécialiste des maladies infectieuses..

2 votes, moyenne:

Un test sanguin de haute qualité pour HBsAg vous permet d'identifier le virus aux tout premiers stades de son développement. Combien coûte l'analyse?

Une analyse quantitative de l'HBsAg est nécessaire pour diagnostiquer l'hépatite aiguë et chronique, ainsi que pour surveiller l'état des patients souffrant de cette maladie. Où passer l'analyse?

Prenez rendez-vous gratuitement avec votre médecin. Le spécialiste consultera et déchiffrera les résultats des analyses.

Pour que les résultats des tests soient aussi fiables que possible, il est nécessaire de bien préparer leur livraison. Comment préparer?

Économisez sur les examens médicaux en devenant membre d'un programme de rabais spécial. Pour apprendre plus…

L'abréviation donnée dans le titre de l'article est dérivée de «antigène de surface de l'hépatite B», qui se traduit par «antigène de surface du virus de l'hépatite B». Il est également appelé «antigène australien», car il a été découvert pour la première fois dans le sérum sanguin des aborigènes australiens. La maladie est détectée par la présence et la détermination de la concentration en HBsAg dans le sang à l'aide de tests sérologiques, immuno-enzymatiques et radio-immuns.

Ainsi, l'antigène HBsAg est l'un des composants de l'enveloppe du virus de l'hépatite B (VHB). Dans le cadre de la recherche en laboratoire, c'est un marqueur (indicateur) du virus.

Si nous parlons plus en détail de la composition de la capside (enveloppe externe du virus) de l'hépatite B, il s'agit d'une combinaison complexe de protéines, glycoprotéines, lipoprotéines et lipides d'origine cellulaire. Dans ce cas, l'HBsAg est responsable du processus d'adsorption du virus par la cellule, c'est-à-dire qu'il assure l'absorption du HBV par les hépatocytes - les cellules hépatiques. Comme tout autre virus, après avoir été introduit dans un environnement favorable, il commence à répliquer (produire) le nouvel ADN et les nouvelles protéines nécessaires à la reproduction (copie) du virus. Des fragments du virus, dans notre cas - HbsAg, pénètrent dans la circulation sanguine, à travers lesquels ils se propagent plus loin.

C'est intéressant!
HbsAg est incroyablement résistant à la fois aux influences physiques (sa molécule est inchangée à des températures allant jusqu'à 60 ° C, ainsi que pendant la congélation cyclique), ainsi qu'aux substances chimiques - l'antigène se «sent» parfaitement dans un environnement extrêmement acide (pH = 2), et dans l'alcali (pH = 10). Capable de supporter des solutions à 2% de phénol et de chloramine, une solution de formol à 0,1%, un traitement de transfert avec de l'urée. Ainsi, le VHB a un boîtier très fiable pour la survie dans les conditions les plus défavorables..

Étant donné que tout antigène (antigène) est dans le "producteur d'anticorps" de décodage littéral (ANTIbody-GENerator), il est capable de former un complexe immunologique "antigène - anticorps". En d'autres termes, il initie la formation d'anticorps dans le corps humain, formant une immunité spécifique qui peut protéger une personne contre une attaque répétée du virus à l'avenir. Le principe de production de la plupart des vaccins contenant soit de l'HBsAg «mort» (inactivé) soit des antigènes génétiquement modifiés qui ne sont pas capables de provoquer une infection, mais dont la présence est suffisante pour former une réponse immunitaire stable au virus de l'hépatite B, est basé sur cette caractéristique la plus importante du VHB..

L'agent causal de l'hépatite B fait référence aux hépatadavirus (Hepadnaviridae), dont le nom même indique leur relation avec le foie (hepa) et l'ADN (ADN). Ainsi, le VHB est un virus hépatotrope et le seul parmi tous les virus de l'hépatite qui contient de l'ADN. Son activité (contagiosité et virulence) dépend de nombreux facteurs:

âge (par exemple, jusqu'à 1 an - ≈90%, jusqu'à 5 ans - ≈20–50%, plus de 13 ans - ≈5%); sensibilité individuelle; souche du virus; dose infectieuse; conditions d'hygiène de vie et de travail; situation épidémiologique.

Mais en général, la contagiosité du virus de l'hépatite B est faible, inférieure à la moyenne, à moins que toutes les règles de sécurité sexuelle et d'hygiène ne soient complètement négligées..

Mais comment se transmet le virus de l'hépatite B? Le processus d'infection se produit par le sang et les liquides organiques de la manière suivante:

Par voie parentérale, c'est-à-dire si elle pénètre directement dans le sang ou les muqueuses, contournant les barrières protectrices du corps, telles que le tégument de la peau ou le tractus gastro-intestinal. Des exemples de telles infections comprennent une seringue non stérile ou tout instrument chirurgical. Vertical - transplacentaire, c'est-à-dire in utero de la mère à l'enfant, pendant l'accouchement, après eux. Sexuel (sous toutes ses formes). Ménage, c'est-à-dire au moyen d'articles d'hygiène personnelle (rasoirs, peignes, brosses à dents), lors du tatouage, du perçage, etc..

Pathogenèse de l'hépatite B

Après l'infection, la période d'incubation commence au cours de laquelle le virus se multiplie et s'accumule dans le corps «secrètement». En fonction de nombreux facteurs, la durée de la phase latente de réplication du virus peut varier considérablement d'un cas à l'autre, mais elle est en moyenne de 55 à 65 jours..

Il est important de savoir!
L'HBsAg est le marqueur sérologique le plus précoce et le plus fiable de l'activité du virus de l'hépatite B. Cet antigène peut être détecté même le 14e jour après l'infection, mais le plus souvent c'est le 30-45e jour, qui dépend également de la méthode de recherche choisie. Cet indicateur diagnostique est également très important en ce qu'il vous permet de détecter une infection par le VHB parfois en 26 jours, mais il est garanti 7 jours avant l'apparition de tout changement dans la biochimie du sang ou de l'urine. La dynamique de l'augmentation de sa concentration dans le sérum est similaire (proportionnelle) à la variation de AlAt.

À la fin de la période d'incubation, la phase dite prodromique de la maladie commence, précédant la période aiguë et préfigure celle-ci. Ensuite, les premiers signes de la maladie apparaissent sous forme de malaise général, de faiblesse, de fatigue, de fièvre avec une température au bord de 37 ° C, d'appétit diminué, de nausées, de troubles des selles, de douleurs articulaires et musculaires, de sensations de constriction et de lourdeur dans l'hypochondre droit, d'irritabilité et d'apathie, d'éruptions cutanées dans les articulations et les démangeaisons. Il convient de noter que tous ces symptômes peuvent s'exprimer à des degrés divers chez différentes personnes, complètement absents ou passer inaperçus. La période prodromique, ou préctérique, peut durer de 1 à 30 jours. Sa fin est mise en évidence par une hypertrophie du foie et de la rate (30 à 50% des cas), une augmentation de l'urobilinogène dans l'urine, une décoloration des selles et une augmentation des concentrations d'AlAt et d'AsAt et un faible nombre de globules blancs peut être détecté dans le sérum sanguin, bien que la formule leucocytaire soit normale en général..

Le jaunissement de la peau et de la sclérotique ictérique (pigmentation jaune de la robe blanche des yeux) marque l'entrée dans la phase aiguë, ou pendant la hauteur de l'hépatite B. Une augmentation du contenu de bilirubine totale et directe dans le sérum sanguin augmente la première semaine ou deux de la période ictérique de la maladie, atteignant son maximum, après quoi la stagnation et le déclin progressif de la pigmentation de la peau se produisent jusqu'à ce que la couleur jaune disparaisse complètement, ce qui peut prendre jusqu'à 180 jours ou plus.

Aux points culminants de la maladie, dans la plupart des cas, une bradycardie, une pression artérielle basse, un affaiblissement des sons cardiaques sont enregistrés. De plus, si l'hépatite survient sous une forme sévère, les éléments suivants sont détectés:

dépression du système nerveux central; violations graves du tube digestif; une tendance aux saignements dans les muqueuses (l'indice de prothrombine est fortement réduit); La concentration en AlAt est supérieure à AsAt; test de sublimation réduit, réaction ESR - 2–4 mm / heure, leucopénie; lymphocytose.

Après une période aiguë (à ne pas confondre avec une forme sévère!), La maladie évolue selon l'un des scénarios suivants (voir Fig.1 et 2):

il y a une période de convalescence (récupération), avec une diminution progressive (disparition) des signes d'hépatite B aux niveaux clinique, biochimique et morphologique; la surinfection se manifeste sous forme d'hépatite D et / ou la maladie devient fulminante, dans l'hépatite sévère dite fulminante (moins de 1% des cas); la maladie devient une forme chronique active: a. récupération; b. cirrhose du foie (20%), carcinome (1%); la maladie devient une rémission stable (forme chronique stable): a. guérir; b. pathologie extrahépatique.

Il est important de savoir!
L'HBsAg persiste tout au long du stade aigu de l'hépatite B. Dans 9 cas sur 10 infectés, il disparaît entre le 86e et le 140e jour à partir du moment où les premiers signes de la maladie ont été détectés par des méthodes de recherche physiques ou en laboratoire. Si nous comptons à partir du moment de l'infection, alors l'antigène est déterminé dans le sang jusqu'à 180 jours - en ce qui concerne l'hépatite aiguë et aussi longtemps que nous le voulons - lorsque nous traitons sa forme chronique.

Figure. 1. Le pronostic de l'hépatite B

Du point de vue de la charge sur le corps, les médecins déterminent trois formes principales de l'évolution de l'hépatite B aiguë: légère, modérée et sévère. Du point de vue de la sévérité des symptômes de la maladie, on distingue ses formes ictérique (typique), anictérique et subclinique (atypique). Dans un mode de réalisation typique, la maladie se déroule exactement comme décrit ci-dessus, mais ce n'est que 35% de tous les cas. Environ 65% se présentent sous des formes atypiques lorsqu'il n'y a pas de pigmentation de la peau et des muqueuses, et que les autres symptômes sont faibles (option anictérique), ou lorsque toute manifestation clinique est complètement absente (forme subclinique).

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, dans la plupart des cas (jusqu'à 90%), l'hépatite B ne nécessite aucun traitement spécial: une thérapie de soutien suffisante basée sur les hépatoprotecteurs - phosphatidylcholine, vitamines et oligo-éléments, forte consommation d'alcool et régime strict. Bien sûr, l'exception concerne les cas d'infection héréditaire ou lorsqu'il y a un déficit d'immunité (ainsi qu'un traitement immunosuppresseur), des maladies concomitantes ou une forme grave de la maladie. Sinon, l'immunité humaine «fait face» indépendamment au virus dans un délai de 1 ou 2 mois, acquérant une immunité spécifique. Beaucoup de gens qui ont des anticorps contre le virus disent qu'ils ne leur ont jamais fait de mal, alors qu'en fait, ils ne l'ont tout simplement pas remarqué ou confondu avec la grippe normale. Mais la situation est loin d'être réussie pour toutes les personnes infectées.En outre, quelle que soit la forme sous laquelle une personne est atteinte d'hépatite B, le risque de développer certaines pathologies hépatiques tout au long de la vie est accru..

Figure. 2. Résultat des maladies infectées par le VHB

Il y a un autre fait intéressant: les soi-disant porteurs d'antigènes asymptomatiques. Ce ne sont pas les personnes qui ont souffert de l'hépatite B sous une forme subclinique cachée - elles ne sont pas tombées malades du tout et elles ne l'ont pas! Dans le même temps, les porteurs de HBsAg restent dangereux pour les autres. Selon les médecins, ces personnes constituent le «principal réservoir d'infection». Ce phénomène n'a pas été étudié, mais il est probable que le virus lui-même laisse cette catégorie de personnes «intacte» afin de préserver sa population «pour un jour de pluie». Selon quels critères le virus préserve précisément la santé de ces personnes, sans nuire à leur corps, est inconnu. Mais ce n'est qu'une hypothèse, et dans tout milieu asymptomatique, le virus peut «se réveiller» à tout moment, ou peut-être jamais.

Les critères diagnostiques du portage asymptomatique sont les suivants:

L'antigène HBsAg est déterminé dans le sang après 180 jours; Le marqueur HBeAg (voir tableau) dans le sérum n'est pas détecté; anti-HBe (voir tableau) - présent; ADN du VHB sérique inférieur à 105 copies / ml; Les concentrations d'AlAt / AsAt montrent la norme dans des analyses répétées; avec une biopsie hépatique, l'indice d'activité histologique (MHA) du processus inflammatoire-nécrotique dans le foie est généralement inférieur à 4.

Marqueurs de l'hépatite B

Comme vous pouvez le voir, le marqueur sérologique HBsAg est le premier, principal, le plus fiable, mais loin d'être le seul indicateur d'infection par l'hépatite B, en plus de cela, les antigènes, anticorps et molécules d'ADN du virus suivants nécessitent une détermination dans le sérum sanguin:

HBeAg

nucléaire "e" -antigène du VHB, apparaît dans la première semaine après HBsAg et disparaît après 20–45 jours

indique une réplication du VHB dans les hépatocytes, une activité élevée du virus dans le sang et un risque élevé de transmission périnatale du virus

HBcAg

antigène nucléaire "noyau" du VHB

marque la réplication du VHB dans les hépatocytes, n'est détectée que par examen morphologique des échantillons de biopsie hépatique et par autopsie, n'est pas détectée dans le sang sous forme libre

anti-HBc (total) (HBcAb)

le total des anticorps anti-HBcAg est détecté 7 à 14 jours après HBsAg

un marqueur diagnostique important, en particulier pour les indications négatives de l'HBsAg, est utilisé pour le diagnostic rétrospectif de l'hépatite B et pour l'hépatite non vérifiée, l'HBcAg est déterminé sans division en classes

IgM anti-HBc (HBcAb IgM)

anticorps de classe M dirigés contre un antigène nucléaire, présents dans le sang de 60 à 540 jours

l'un des premiers marqueurs sériques de l'hépatite B, sa présence dans le sang indique une infection aiguë (phase de la maladie), dans le VHB chronique, il marque la réplication et l'activité du VHB dans le foie

anti-HBe (HBeAb)

anticorps dirigés contre l'antigène "e",
après 60 jours se retrouvent chez 90% des patients

peut indiquer le début du stade de convalescence (exception - forme mutante du VHB)

anti-HBs (HBsAb)

anticorps protecteurs contre l'antigène de surface du VHB

indiquent une infection antérieure ou la présence d'anticorps post-vaccination (leur titre protecteur contre l'infection par le VHB> 10 UI / L); la détection d'anticorps dans les premières semaines de l'hépatite B prédit le développement d'une variante hyperimmunitaire de l'hépatite B fulminante

HBV-DNA

ADN du VHB

Marqueur de présence et de réplication du VHB

Les marqueurs ci-dessus apparaissent et disparaissent dans une certaine séquence en fonction des stades de la maladie. Certains d'entre eux, comme les IgG anti-HBc, restent à vie. Une image diagnostique complète et fiable n'est fournie que par l'ensemble des marqueurs. De plus, pour les hépatites aiguës, chroniques, fulminantes et mixtes, il existe des profils sérologiques (voir ci-dessous).

Il est impossible de ne pas aborder un phénomène aussi rare mais extrêmement dangereux comme une infection parallèle à l'hépatite D (HDV), il peut se produire de deux manières:

La co-infection, c'est-à-dire l'infection simultanée par les virus de l'hépatite B et D (delta), qui conduit à une forme beaucoup plus sévère de la maladie, mais n'entre presque pas dans une forme chronique, parfois en raison de la forte probabilité d'une issue fatale. La surinfection, c'est-à-dire l'attachement du HDV à un HBV précédemment «englouti» sous la forme d'une forme aiguë sévère ou comme exacerbation de la forme chronique de l'hépatite B. Dans ce dernier cas, après suppression, il devient également chronique avec un pronostic de cirrhose ou de cancer du foie.

Le HDV est un parasite particulier du virus de l'hépatite B, son satellite, il ne peut pas être répliqué en l'absence de HBV, car la synthèse des protéines de sa coque externe est impossible sans la présence du virus de l'hépatite B dans les hépatocytes. Ainsi, vous pouvez contracter l'hépatite B sans infection delta, mais au contraire, cela ne fonctionnera pas. L'ajout de HDV provoque une hépatite fulminante (hépatique) dans 30% des cas, avec le développement d'une insuffisance hépatique aiguë et d'une encéphalopathie hépatique, qui se développent rapidement, entraînant la mort dans 60% des cas. Cependant, le résultat global de l'hépatite B sous forme fulminante se situe dans 0,4 à 1% des cas. Par conséquent, avec un résultat positif pour l'antigène HBsAg, l'infection delta doit être diagnostiquée sans échec. Pour cela, des marqueurs sérologiques sont utilisés:

IgM anti-HDV

anticorps de classe M contre le virus de l'hépatite D

étiqueter la réplication HDV dans le corps

IgG anti-HDV

anticorps de classe G contre le virus de l'hépatite D

indiquer une infection possible par le HDV ou une infection antérieure

HDAg

antigène du virus de l'hépatite D

marqueur du HDV dans le corps

HDV-RNA

ARN du virus de l'hépatite D

Marqueur de présence et de réplication HDV

Étude de la présence de HBsAg dans le sang

L'analyse peut être remise à toute personne qui le souhaite, mais il existe certaines catégories de personnes pour lesquelles de tels tests sont requis:

les employés des institutions médicales, en particulier ceux qui travaillent avec le sang des patients: infirmières dans les salles de traitement, gynécologues, chirurgiens, ambulanciers, dentistes; les personnes ayant des niveaux élevés d'enzymes AsAt et AlAt; les patients opérés; donneurs de sang potentiels; les personnes porteuses du virus de l'hépatite B, les patients atteints d'une forme chronique de la maladie; femmes enceintes.

De plus, l'étude est recommandée en présence de symptômes tels que nausées, vomissements, perte d'appétit, décoloration de l'urine et des matières fécales, jaunissement - c'est-à-dire tous ces signes d'hépatite B qui ont été décrits au début de l'article. Mais en général, chaque personne, si elle aborde sa santé de manière responsable, devrait faire un test sérologique pour l'HBsAg une fois par an.

Aujourd'hui, il existe déjà trois générations de méthodes de diagnostic sérologique pour l'HBsAg, et les plus informatives et sensibles d'entre elles, capables de détecter des concentrations allant jusqu'à 0,05 ng / ml, ont progressivement remplacé leurs prédécesseurs.

Test de précipitation sur gel, RPG (Test de précipitation sur gel)

II

Contre immunoélectrophorèse, WIEF (Contre immunoélectrophorèse),

Test de fixation du complément

Test d'agglutination au latex, RLA (Test d'agglutination au latex)

Méthode des anticorps fluorescents, MFA (Immunofluorescence)

Microscopie immunoélectronique, IEM (microscopie électronique immunitaire)

III

Test d'hémagglutination passive inverse, rng (test d'hémagglutination indirecte)

Dosage radio-immunologique, RIA (Dosage radio-immunologique)

Dosage immunosorbant lié aux enzymes, ELISA (immunoessai enzymatique)

Pourquoi ELISA et RIA sont-ils plus informatifs que leurs prédécesseurs? Le fait est qu'ils sont capables de détecter séparément IgM et IgG, ce qui nous permet de tirer certaines conclusions sur la dynamique du processus infectieux ou sur l'état de convalescence.

En plus des méthodes d'études immunologiques ci-dessus pour les HBsAg, les antigènes HBeAg et les anticorps anti-HBc des classes IgM et IgG, Anti-HBe, Anti-HBs, un test important est le diagnostic du sérum sanguin sur l'ADN de l'hépatite B. Ce test est effectué par amplification en chaîne par polymérase (PCR). ) avec la détermination en temps réel non seulement des résultats qualitatifs dans le format oui-non, mais aussi du contenu quantitatif des copies d'ADN du virus de l'hépatite B, s'il est détecté.

Les variantes qualitatives et quantitatives du sondage de l'ADN par PCR sont précises à 100% et peuvent être utilisées le plus tôt possible après l'infection. En utilisant la PCR, des virus persistants sont détectés qui sont situés dans une cellule qui continue à remplir ses fonctions, et donc ils sont difficiles à détecter ou non détectés par d'autres méthodes.

Un tel diagnostic peut être effectué après 1 à 3 semaines à compter de la date de l'infection présumée. Pour de tels tests, du sang veineux (5-10 ml) est utilisé, qui est pris à jeun. Il faut un jour pour obtenir une réponse..

Norme et pathologie

Le test de qualité HBsAg indique seulement la présence ou l'absence de la maladie. De toute évidence, un résultat négatif signifie l'absence de maladie et un résultat positif signifie la présence d'une pathologie. Ce dernier peut également indiquer une maladie ou un transport antérieur. Tous les doutes de ce type sont levés en menant une étude quantitative sur la détermination de l'ADN du VHB par PCR. Les tableaux avec interprétations des marqueurs de l'hépatite B aiguë et chronique que nous fournissons ci-dessous:

Il Est Important D'Être Conscient De La Dystonie

  • Anévrisme
    Remèdes à la lidocaïne pour les hémorroïdes
    Les hémorroïdes sont un problème délicat dont peu osent parler. Il existe un type interne d'hémorroïdes, dans lequel la maladie se développe dans la lumière du rectum, et parfois elle est externe ou elle est également appelée anale.
  • Ischémie
    Manque d'oxygène dans le sang
    7 minutes Publié par Lyubov Dobretsova 1234L'oxygène (oxygénium, désignation - O) est un gaz vital dans la composition de l'air, qui n'a ni couleur ni odeur. Le manque d'oxygène dans les organes et les tissus du corps humain en médecine est appelé hypoxie..

A Propos De Nous

Les graisses, les protéines et les glucides des aliments sont transformés en petits composants, qui participent ensuite au métabolisme, s'accumulent dans l'organisme ou entrent dans la production d'énergie nécessaire à la vie normale.