Caractéristiques de la douleur cardiaque (cardialgie): ce que cela peut être et ce qu'il faut faire?

Envisager des douleurs, des pressions, des coutures et d'autres douleurs cardiaques, des symptômes et des causes de cardialgie, le diagnostic, les caractéristiques du traitement, la prévention, ce qu'il faut faire à la maison?

Comment comprendre cette douleur cardiaque

Le cœur peut souffrir de différentes manières, selon les raisons présentées dans le tableau.

Type de douleurLes caractéristiques
DouloureuxLe plus incompréhensible, survient à la suite de changements hormonaux dans le corps, sur fond de stress (cardionévrose), d'ostéochondrose, ou est le signe d'une crise d'angine de poitrine.

L'essentiel est un changement de tonus vasculaire avec malnutrition des tissus et des organes localisés dans ou près du médiastin

ÉcrasementLe plus fréquent (jusqu'à 99%). Presque toujours, la cause de son apparition réside dans la perturbation du myocarde et des principaux vaisseaux: cardiomyopathie, myocardite, anomalies valvulaires cardiaques, aorte. L'essentiel, c'est la perturbation hémodynamique
PiqûreNon spécifique, survient le plus souvent avec une ischémie cardiaque de diverses origines et des spasmes vasculaires (25%). Parmi les causes extracardiaques - les sondes d'ostéochondrose (jusqu'à 80%)
StupideApparaît après des blessures ou comme une attaque d'angine de poitrine, nécessite une visite chez un spécialiste, car l'hypoxie myocardique progressive de diverses étiologies crée un risque de complications graves
TirantUne condition dangereuse avertissant d'une éventuelle crise cardiaque ou d'une tumeur du sein se caractérise par une violation de la qualité de vie, une gêne constante due au développement d'une ischémie tissulaire
TranchantLa douleur cardiaque est extrêmement forte, elle ne peut pas être tolérée, l'inconfort se propage à toute la moitié gauche de la poitrine, irradie vers la main gauche, sous l'omoplate, le cou, les brûlures, les pâtisseries - dans 95% des cas, elle devient le précurseur d'une pathologie cardiaque potentiellement mortelle
TranchantSe produit généralement soudainement dans un contexte d'activité physique et progresse rapidement, signalant une attaque d'angine de poitrine, un pré-infarctus, un traumatisme, accompagné d'une arythmie
Douleur cardiaque gaucheA rarement une origine cardiaque: dans l'épigastre, le système digestif, le diaphragme ou les poumons sont plus susceptibles de provoquer une gêne
Douleur en toussant ou en respirantLa raison en est une pathologie du système pulmonaire ou une ostéochondrose, la douleur cardiaque n'est pas associée à la respiration et au mouvement
Douleur irradianteCeci est un signe de pathologie cardiaque grave, ils indiquent une augmentation de l'ischémie myocardique, un pré-infarctus, un état pré-AVC

Il est impossible de comprendre que c'est le cœur qui souffre sans un examen clinique et de laboratoire complet, même en sachant comment la nature des sensations désagréables derrière le sternum change. Besoin de contacter un spécialiste.

La cardialgie représente jusqu'à 70% des sensations désagréables derrière le sternum, les 30% restants sont d'origine extracardique. Cependant, il existe plusieurs signes d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire qui surviennent avant même une crise de douleur et préviennent du risque de développer une pathologie grave. Ceux-ci inclus:

  • douleur dans la moitié gauche de la poitrine;
  • inconfort après l'exercice, qui disparaît après un court repos ou est arrêté par la nitroglycérine;
  • dyspnée;
  • ronflement, apnée nocturne;
  • pâleur

Ce sont des symptômes précoces de problèmes cardiaques qui aident à prévenir les pathologies graves..

Causes et symptômes de la cardialgie

La douleur cardiaque peut être divisée en cardiaque et extracardiaque, en corrélation avec certains symptômes, ce qui est particulièrement visible dans la version du tableau.

Les causesSymptômes
Cordial
Malformations cardiaquesComment un mal de cœur avec des défauts anatomiques congénitaux ou acquis aide-t-il à comprendre les symptômes et signes suivants:

  • sensations derrière le sternum d'un personnage coupant, piquant, douloureux;
  • dyspnée;
  • la faiblesse;
  • acrocyanose;
  • arythmies;
  • évanouissement;
  • transpiration.

Une caractéristique distinctive est la fluctuation de la pression artérielle.

SUIS-JELa douleur cardiaque est vive, pressante, irradiant vers le dos et sous l'omoplate, accompagnée de:

  • un sentiment de peur de la mort;
  • transpiration abondante;
  • tachycardie.

La nitroglycérine n'aide pas, tout mouvement augmente l'inconfort

MyocarditeIl se caractérise par de légères sensations douloureuses derrière le sternum, qui s'intensifient pendant l'effort physique et ne sont pas éliminées par la nitroglycérine.
CardiomyopathieLes caractéristiques distinctives de la maladie sont la nature diffuse de la cardialgie et son évolution au fur et à mesure que la maladie progresse: au début, le cœur fait mal constamment, l'inconfort ne dépend pas de l'activité physique et ne s'arrête pas avec les nitrates, puis les douleurs deviennent paroxystiques, surviennent spontanément ou après une surcharge, mais la nitroglycérine est éliminée
Angine de poitrineIl s'agit d'un symptôme de maladie coronarienne, qui survient dans un champ de charge, accompagné de:

  • essoufflement
  • tachycardie;
  • douleur sourde, pressante et constrictive dans le sternum;
  • la faiblesse
  • vertiges.

Amovible avec des nitrates.

Anévrisme aortique exfoliantUne affection aiguë nécessitant des soins d'urgence se caractérise par une douleur thoracique incroyablement sévère, jusqu'à une perte de conscience, qui mène à la mort
TelaUne situation d'urgence lorsqu'une personne n'a pas le temps de comprendre pourquoi le cœur fait mal, avec un essoufflement, des douleurs dans la poitrine, pire lorsque vous inspirez, mais ne donne nulle part, tachycardie, une forte baisse de la pression artérielle, entraînant un effondrement et la mort
PéricarditeLa douleur dans la région du cœur est sourde, localisée au centre du sternum, aggravée par la toux, en position assise, donne au bras gauche, au cou, accompagnée d'un rythme cardiaque fréquent
ArythmieUne caractéristique distinctive irradie vers la main gauche avec une douleur de toute nature en combinaison avec une violation du rythme cardiaque
Extracardiaque
Névralgie intercostale, myositeLes sensations désagréables ressemblent à une attaque d'angine de poitrine, mais s'intensifient avec la respiration, la toux, le mouvement, le caractère est aigu, comme un lumbago, localisé le long des côtes dans la moitié gauche de la poitrine
Ostéochondrose, hernie intervertébraleCela fait mal dans la région du cœur, mais en même temps, il donne au dos et au côté gauche de l'abdomen, il peut ressembler à l'angine de poitrine, mais l'inconfort augmente avec le mouvement, il n'est pas éliminé par la nitroglycérine
Maladies du tube digestifSensations toujours désagréables associées à la nourriture, douloureuses dans la nature, accompagnées d'éructations, de brûlures d'estomac, de flatulences
Troubles du SNCDe longues douleurs derrière le sternum, accompagnées de:

  • anxiété
  • insomnie;
  • labilité émotionnelle;
  • baisse de la libido;
  • migraine
Pathologie pulmonaireL'inconfort douloureux, constant, dépend de la respiration. Combiné avec essoufflement, toux, hyperthermie.

Diagnostique

Il est typique d'examiner une personne souffrant de douleurs cardiaques de nature différente:

  • antécédents médicaux, examen physique;
  • tonométrie, pulsométrie;
  • OAC, OAM, biochimie, tests hormonaux;
  • Examen aux rayons X: une image panoramique de la poitrine, fluorographie, CT, MSCT;
  • ECG, échocardiographie, Holter;
  • Échographie des reins;
  • examen du fond d'œil;
  • IRM

Il existe des caractéristiques diagnostiques spécifiques qui aident à différencier les douleurs cardiaques et non cardiaques..

CordialSans coeur
Localisé derrière le sternum ou à gauche de celui-ciSpot, peut être montré avec votre doigt.
Irradier vers la main gauche, le cou, l'omoplateIrradier le long des côtes à gauche, jusqu'à la colonne vertébrale
Caractère - pressage, gravure, couture (rarement)Sous la forme d'un lombaire, de coutures, de douleurs
Amplifie sous chargeElle est provoquée par le mouvement, la respiration, l'alimentation.
Plus souvent paroxystiquePlus constant
Diminue au reposDiminue dans une position confortable
Arrêté par la nitroglycérineIl n'est pas arrêté par la nitroglycérine, mais est éliminé avec des analgésiques.
La pression sur la poitrine n'augmente pas la douleurPression douloureuse
Elle s'accompagne d'essoufflement, de tachycardie, d'arythmie. Fluctuations de la pression artérielle, hyperhidrose, faiblesse généraleSymptômes du resserrement de la colonne vertébrale, de la toux, de l'hyperthermie, des brûlures d'estomac, de l'amertume dans la bouche, des éructations sans inconfort important

Premiers soins à domicile, si la cause est connue

Si la douleur cardiaque n'est pas apparue pour la première fois, mais que ce qui doit être pris a été préalablement convenu avec le médecin, l'algorithme des actions est connu.

CauseActions
Angine de poitrineDe la douleur cardiaque, vous pouvez prendre:

  • Comprimé de nitroglycérine;
  • mâcher un comprimé de cardiomagnyl ou d'aspirine;
  • avec une pression normale ou élevée, l'absence d'arythmie, de tachycardie - utilisez des bêta-bloquants: métoprolol, nebival, bisoprolol;
  • manque de résultats dans une demi-heure - une occasion d'appeler l'ambulance;
  • autogestion d'une attaque - une occasion de voir un médecin
Inflammation de la muqueuse du cœurCela implique de prendre des analgésiques: Analgin, Diclofenac, Dolaren, Nimid, puis, appeler un médecin ou une visite indépendante chez un cardiologue
Névralgie intercostale, problèmes de la colonne vertébraleIl est recommandé de prendre des AINS (AINS): Nurofen, Ketoprofen, Meloxicam, puis, contactez un neurologue
Troubles du tube digestifLa règle principale est l'alimentation, pour la douleur: Omez, Maalox, Famotidine, Motilium, Motoricum, puis une consultation gastro-entérologue

Aide si l'étiologie de la douleur cardiaque n'est pas claire

S'il est impossible de déterminer ce qui provoque les sensations désagréables dans la région cardiaque, quelle que soit leur cause, il est nécessaire:

  • Ne paniquez pas, ne vous calmez pas, respirez peu profondément et uniformément;
  • fournir une paix totale - pas de mouvements, choisissez une position qui vous convient: couché, assis, debout;
  • ouvre les fenêtres;
  • desserrer les parties serrées des vêtements;
  • si possible, tonométrie et surveillance de la fréquence cardiaque: pour une pression artérielle supérieure à 140/90 ou inférieure à 100/60 et une fréquence cardiaque supérieure à 95 ou inférieure à 55 battements / minute - un appel d'ambulance est requis;
  • si la douleur persiste, vous devez prendre des analgésiques: Ketanov, Imet, Panadol en association avec de l'aspirine ou simplement mâcher une aspirine (comprimé);
  • le manque de résultats dans les 20 prochaines minutes est l'occasion d'un appel urgent Ambulance (risque de crise cardiaque).

Avec une gêne derrière le sternum de toute étiologie, vous ne pouvez pas prendre de médicaments contenant de la caféine: caféine, citramon, kopacil et autres.

La prévention

Il n'y a pas de prophylaxie spécifique. Les événements de base sont recommandés à tous ceux qui surveillent leur santé:

  • restriction de l'activité physique (soulever des poids ne dépassant pas 4 kg, interdiction du travail physique intense et des sports associés à une surcharge excessive);
  • maintien d'une activité physique minimale: marche, vélo, ski; la natation;
  • restriction dans l'alimentation des protéines animales (viande, saucisses, saucisses, lait gras, beurre) avec une redistribution en faveur des aliments végétaux (viande diététique, poisson, huile végétale);
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • examen médical;
  • administration prophylactique d'aspirine, de panangine, de vitamine E, D pour maintenir le myocarde;
  • trousse de premiers soins d'urgence à domicile: nitroglycérine, aspirine, corvalol - devrait toujours être à portée de main;
  • traitement en sanatorium dans des sanatoriums spécialisés en direction du cardiologue traitant

Les douleurs cardiaques ne peuvent être ignorées. Ils nécessitent une surveillance régulière de l'état de santé et une prévention appropriée..

Symptômes de l'ostéochondrose thoracique et pathologies cardiaques. Comment déterminer exactement ce qui fait mal?

Avec le développement de l'ostéochondrose de la colonne thoracique, le patient peut ressentir les sensations douloureuses qui en résultent pour l'angine de poitrine ou l'infarctus du myocarde.

Comme une pathologie n'exclut pas la présence d'une autre, il est nécessaire de pouvoir distinguer les principaux symptômes des maladies du dos et du cœur.

Signes de dommages à cette colonne vertébrale avec GOC

Les symptômes des changements pathologiques des vertèbres sont divisés en groupes:

  1. Radiculaire (se produit en raison d'une atteinte des terminaisons nerveuses) - douleur dans la clavicule, l'épaule, les aisselles, le plexus solaire, la raideur des mouvements, des douleurs dans la partie supérieure de la poitrine.
  2. Réflexe - difficulté à respirer, engourdissement des mains, frissons, perte d'appétit, sommeil, nausées, altération de la coordination des mouvements, augmentation de la fatigue.

Souvent, à la suite d'une crise de douleur, le pouls s'accélère et la transpiration s'intensifie.

Comment le myocarde affecte-t-il?

Les changements dystrophiques dans les vertèbres peuvent s'accompagner d'une gêne cardiaque.

GOX, comme l'une des raisons

L'inconfort dans la région du cœur se produit en raison de la propagation des impulsions de douleur des terminaisons nerveuses à l'avant de la poitrine, à la suite de quoi le cerveau perçoit cette «information» comme une douleur dans le cœur.

Causes de la névralgie intercostale

Le principal signe de compression ou d'irritation des nerfs intercostaux est une douleur aiguë et pressante dans la région thoracique, qui augmente avec la palpation des espaces intercostaux, la toux, le rire.

  • blessures, courbure de la colonne vertébrale, cancer de la région thoracique;
  • la présence d'une source d'infection dans le corps;
  • Diabète;
  • stress, hypothermie, rhume, pleurésie.

En outre, la cause du développement de la pathologie est l'ostéochondrose progressive.

Comment distinguer exactement ce qui fait mal?

Découvrez la véritable cause de l'inconfort cardiaque peut être basée sur:

  • caractéristiques de la douleur, la présence de symptômes supplémentaires;
  • données de recherche instrumentale.

Diagnostique

Les méthodes pour déterminer la cause de la douleur comprennent la recherche:

  1. électrocardiographie - un enregistrement de l'activité électrique du cœur, vous permettant de déterminer avec précision la présence ou l'absence d'une pathologie organique;
  2. échocardiographie - utilisation d'ondes sonores pour obtenir une image d'un cœur qui travaille;
  3. imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale - vous permet d'identifier la cause de la douleur thoracique due à une atteinte des racines des nerfs.

Intensité et durée

Au stade initial, le syndrome douloureux de l'ostéochondrose a un tableau clinique mal exprimé, qui se caractérise par une augmentation progressive (dans les 2-3 jours ou semaines) de l'intensité des symptômes. La pathologie cardiaque est caractérisée par une douleur aiguë et en augmentation rapide. Les sensations désagréables peuvent disparaître pendant une courte période, après quoi elles réapparaissent dans une plus grande mesure.

Irradiation

Vous pouvez distinguer la pathologie du muscle cardiaque des changements dystrophiques de la colonne vertébrale au lieu de localisation des symptômes.

Douleur dans la poitrine avec lésions des vertèbres

Les sensations désagréables de l'ostéochondrose couvrent la zone de la colonne vertébrale thoracique, les membres supérieurs, affectant les deux côtés du corps humain.

Plus d'informations sur les sensations pressantes dans la poitrine et les douleurs dans cette zone avec ostéochondrose peuvent être trouvées ici..

Comment déterminer la névralgie et si elle peut donner dans la région cardiaque?

Une attaque de névralgie s'accompagne d'une douleur intense et brûlante, aggravée par le mouvement. Souvent, la névralgie intercostale est la cause d'une gêne cardiaque.

En cas de maladies circulatoires, l'état inconfortable dure de quelques secondes à vingt minutes:

  • une personne se fige sur place;
  • il a du mal à respirer;
  • il y a un sentiment de peur de la mort.

Après avoir pris des médicaments, un soulagement ou un soulagement de l'attaque se produit. L'intensité de la douleur dans les maladies cardiaques ne dépend pas d'un changement de position corporelle.

Il n'est pas toujours possible de distinguer la névralgie de la maladie du muscle cardiaque en fonction des symptômes.Par conséquent, si une crise de douleur aiguë dure plus de 20 minutes, appelez une ambulance.

Enquêtes

Pour clarifier les causes de l'inconfort dans la zone cardiaque, une consultation est requise:

  1. thérapeute;
  2. cardiologue;
  3. chirurgien orthopédique;
  4. neurologue ou vertébrologue.

Le spécialiste effectue une enquête auprès du patient, découvrant l'intensité et la localisation de la douleur. Le médecin peut donner au patient un rendez-vous pour un test sanguin - tests spéciaux qui déterminent le niveau d'enzymes (créatine kinase, lactate déshydrogénase et autres): une augmentation de la concentration indiquera un infarctus du myocarde.

Pour identifier d'éventuelles pathologies cardiaques, le médecin prescrit:

  • électrocardiogramme;
  • échocardiographie (évaluation de l'état de l'organe central, des valves, de la vitesse du sang dans les cavités);
  • coronographie (examen de l'artère coronaire).

Symptômes alarmants

Battement de coeur

En raison de la violation des terminaisons nerveuses et de l'œdème tissulaire dans l'ostéochondrose, la circulation sanguine se détériore, ce qui peut entraîner le développement de la réaction du corps sous la forme d'une accélération du rythme cardiaque - tachycardie. La maladie au stade initial est caractérisée par une augmentation du pouls d'une personne pendant l'exercice. Avec la progression de l'ostéochondrose, des crises de tachycardie peuvent survenir au moment où le patient est au repos.

Dans le cas où l'augmentation de la fréquence cardiaque devient permanente, la pathologie nécessite un traitement sous la supervision d'un cardiologue.

Interruptions de pression

Pourrait-il y avoir des interruptions de pression? Une augmentation de la pression lors de changements dystrophiques dans les vertèbres se produit en raison de la compression de l'artère et de l'aggravation de la circulation cérébrale. Pour normaliser le flux sanguin, le corps «augmente» la pression artérielle. Dans le même temps, il existe une autre réponse aux spasmes vasculaires avec hypertension - pour abaisser la pression, les vaisseaux se dilatent, ce qui entraîne une forte diminution de son niveau.

Avec une forme progressive d'ostéochondrose thoracique chez l'homme, des baisses de pression constantes peuvent être observées. Le traitement des symptômes n'est possible qu'avec l'élimination de la cause profonde - ostéochondrose.

Symptômes dans diverses pathologies

Le développement de maladies de l'organe central de l'appareil circulatoire est caractérisé par certains symptômes et différents degrés de gravité de la douleur.

Angine de poitrine

Signes d'inconfort dus à l'angine de poitrine en raison d'un manque aigu d'approvisionnement sanguin myocardique:

  • la douleur est paroxystique, survient lors de la marche, du soulèvement, du stress émotionnel, avec une charge motrice après avoir mangé et disparaît après 3-5 minutes en l'absence d'effort physique;
  • 1 à 3 minutes après la prise de nitroglycérine, l'inconfort du cœur disparaît complètement.

Crise cardiaque

Avec l'infarctus du myocarde, la douleur est intense, piquante, se manifeste le plus souvent le matin et dure plusieurs dizaines de minutes. Le syndrome ne s'arrête pas avec les médicaments.

Inflammation de la membrane externe

L'inconfort augmente avec un changement de position corporelle:

  • si une personne est debout, la douleur irradie vers l'épaule gauche;
  • dans un état couché - amplifie et donne à la main gauche.

Changements dégénératifs

Les modifications dégénératives du myocarde ou de la myocardite n'ont souvent pas de tableau clinique prononcé et sont asymptomatiques. Dans certains cas, les patients se plaignent de:

  • douleur cardiaque faible ou intense, accompagnée d'un essoufflement;
  • fatigue générale;
  • gonflement;
  • transpiration.

Thromboembolie et anévrisme aortique

Une douleur aiguë et piquante dans la région cardiaque, aggravée par la respiration, l'apparition d'une dyspnée au repos peut indiquer un blocage d'un vaisseau sanguin par un thrombus (dans ce cas, une embolie pulmonaire). Les symptômes peuvent être localisés dans l'hypochondre droit, accompagnés de ballonnements et de hoquet prolongés..

Dans certaines maladies, une expansion locale de la paroi aortique se produit. Le tableau clinique d'un anévrisme aortique dépend de l'emplacement du vaisseau et est souvent caractérisé par l'absence de symptômes aux premiers stades. Une personne peut se plaindre de douleurs à la poitrine, au dos, à la mâchoire inférieure, à des difficultés respiratoires.

Rythme accru

L'augmentation de la fréquence cardiaque ou la tachycardie ont un tableau clinique inexprimé, les douleurs tiraillent dans la nature, parfois il y a des sensations de brûlure dans le plexus solaire, irradiant vers l'épaule et le bras gauche.

Comment arrêter l'inconfort?

Le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose est indiqué lors de son exacerbation, le traitement des premiers stades de la maladie consiste en la nomination d'exercices thérapeutiques, de procédures de physiothérapie, de massage.

Prescription de médicaments

L'utilisation de médicaments vise l'analgésie, l'élimination de l'inflammation et l'amélioration de la circulation sanguine dans les tissus, le retour de la mobilité articulaire:

  1. anti-inflammatoires et analgésiques (Voltaren, Nurofen, Ketonal, Nimesil, Movalis) sous forme de gels, crèmes à usage externe, gélules, comprimés pour administration orale ou injection;
  2. vasodilatation et restauration de la circulation sanguine (Trental, Actovegin);
  3. relaxants musculaires (Sirdalud, Midokalm) - ont un effet calmant et relaxant sur les muscles;
  4. chondroprotecteurs (Chondroxide, Alflutop) - contribuent à la restauration du cartilage.

L'ostéochondrose s'accompagne souvent d'un état dépressif et stressant d'une personne, de sorte qu'un médecin peut se voir prescrire des sédatifs (Simbalta, Donormil).

Traitements supplémentaires pour les crampes

Les méthodes suivantes aideront à soulager l'état du patient et à accélérer le processus de guérison:

  • massage - élimine la douleur, améliore la circulation sanguine et a un effet de renforcement général;
  • exercices de physiothérapie - la mise en œuvre d'un ensemble spécial d'exercices contribue au retour de la mobilité articulaire;
  • procédures physiothérapeutiques (électrophorèse, darsonvalisation) - accélèrent la récupération et sont un catalyseur pour les effets des médicaments;
  • réflexologie (acupuncture, acupuncture, applicateurs) - l'exposition à des zones biologiquement actives du corps normalise les processus métaboliques dans les tissus.

Conseils de spécialistes

Les mesures de prévention de l'ostéochondrose thoracique sont:

  1. respect des principes de bonne nutrition, restriction des produits à base de sel, sucre, farine et beurre;
  2. auto-massage matinal du dos et des membres;
  3. gymnastique quotidienne, y compris balancer les jambes, les bras, sauter en place, tourner le corps;
  4. dos dans un étang, piscine;
  5. tirer sur la barre horizontale;
  6. bonne organisation du lieu de travail.

Il est toujours plus facile de prévenir une maladie que de la traiter. Si vous voulez que votre cœur et votre dos soient toujours en ordre, abandonnez les mauvaises habitudes (boire de l'alcool, fumer) et soutenez votre corps avec des complexes de vitamines, en particulier dans la période automne-hiver.

Pressage, mal au cœur: que peut-il être, la différence entre la douleur cardiaque et la douleur extracardiaque et que faire

L'application de la douleur dans le cœur est un symptôme non spécifique de nombreuses maladies et conditions pathologiques possibles..

Elle ne se produit pas isolément, elle se déroule avec d'autres écarts de bien-être. Coexistent généralement avec divers types d'arythmies, des troubles de la respiration et des échanges gazeux, des dysfonctionnements moteurs et autres.

Le soulagement du symptôme lui-même n'a pas beaucoup d'importance, le traitement de la maladie sous-jacente est requis sous la supervision d'un cardiologue compétent et, dans certains cas, la chirurgie de profil.

La manifestation peut être supprimée avec des analgésiques standard ou narcotiques. Le choix est basé sur la gravité de l'état général du patient. Le développement d'un choc est probable dans certaines maladies, ce qui complique le traitement. Dans une telle situation, l'élimination du signe joue un rôle clé.

Causes de pression

Les facteurs de développement d'un symptôme pathologique sont variés, ils sont nombreux. Peut être à la fois primaire et secondaire.

Infarctus du myocarde

Nécrose aiguë, semblable à une avalanche, de la région du muscle cardiaque. Il se développe à la suite d'une hypertension continue à long terme, d'une insuffisance coronaire de nature progressive instable. Elle survient principalement chez les patients âgés.

Elle s'accompagne d'un ensemble de manifestations d'un plan non spécifique:

  • Douleur atroce intense dans la poitrine, comme si elle était pincée dans le cœur. L'inconfort donne à la main gauche, l'omoplate, l'estomac dans l'estomac, peut irradier vers le dos. Vous pouvez déterminer une crise cardiaque par la force d'une sensation désagréable. En cas d'urgence, il existe un risque de choc.
  • Dyspnée. Incapacité à prendre l'air, insatisfaction à l'égard du processus. Le résultat d'une diminution de l'échange de gaz. Se produit dans un état de repos complet.
  • Conscience altérée. Le patient est difficile à récupérer après un évanouissement. Le phénomène est précédé d'un trouble de la pensée, de réactions inadéquates aux stimuli externes.
  • Calme complet, retard émotionnel et mental ou, inversement, agitation. Les deux options sont tout aussi dangereuses, la seconde ne parle pas de la situation normale. Tout dépend du type de système nerveux du patient.
  • Cyanose du triangle nasolabial ou bleuissement de la zone autour de la bouche.
  • Pâleur de la peau.
  • Hyperhidrose de transpiration accrue et excessive.
  • Violation du rythme normal du cœur. Par type de tachycardie ou phénomène inverse de bradycardie.

Traitement hospitalier, urgent. Les techniques radicales (chirurgicales) sont impossibles, il est nécessaire de stabiliser l'état du patient et d'accélérer les cicatrices tissulaires. À l'avenir, une thérapie d'entretien à vie est indiquée..

Thromboembolie

L'essence du processus pathologique est le blocage de l'artère pulmonaire (totale ou partielle).

Dans le premier cas, la mort survient sans manifestations préliminaires à long terme quelques minutes, sans possibilité de renvoyer le patient. La deuxième option peut être éliminée. L'intensité des manifestations est élevée.

  • Presser la douleur dans le cœur. Extrêmement intense, comme lors d'une crise cardiaque. Cela dure environ 30 minutes, peut-être plus. Vient ensuite une période de bien-être imaginaire, où la sensation ne tient plus. À ce stade, la destruction des structures cardiaques s'accélère, la mort devient une conséquence presque inévitable.
  • Suffocation. Il est difficile pour le patient de respirer, l'inhalation est comme avaler de l'air.
  • Une conscience altérée jusqu'au coma.
  • Tachycardie.
  • Changement de teint (pâleur de la peau).
  • Élèves dilatés ou rétrécis.
  • Chute de la pression artérielle, peut-être à des niveaux critiques.
  • Toux, avec un processus développé avec des traces de sang dans l'écoulement.

Thérapie à l'hôpital. Les patients inconscients sont envoyés aux soins intensifs. Prendre des mesures urgentes pour arrêter la maladie: les méthodes généralement conservatrices (médicinales) sont inefficaces.

Myocardite

Inflammation de la couche musculaire de l'organe. Il a une origine infectieuse dans 80% des cas.

Elle est provoquée par des virus, des bactéries (flore pyogénique), moins souvent des champignons. Processus auto-immun possible.

L'intensité des signes est la même dans les deux cas. Ces derniers sont déterminés par une évolution chronique et prolongée. Des taux de développement aigus et élevés sont typiques des premiers..

  • Secoue le cœur. On dirait que la pression thoracique a fortement augmenté. Gêne importante, mais moins qu'une crise cardiaque.
  • Manque d'air. La dyspnée est présente dans un état de repos complet, l'activité physique est impossible. Le patient est en position couchée forcée. L'intensification de l'activité mécanique entraîne un arrêt cardiaque.
  • Tachycardie. Une impulsion de plus de 100 battements par minute est constante, sans interruption, ce qui affecte considérablement la qualité de vie et ne vous permet pas de vous détendre normalement même la nuit.
  • Un signe fréquent mais facultatif est une augmentation de la température corporelle. Dans des conditions infectieuses - à partir de 38 degrés Celsius. Autoimmune se caractérise par un indicateur d'environ 37 ou légèrement plus.

Traitement hospitalier. Des antibiotiques, des antiviraux ou des agents fongicides sont utilisés. Également cardioprotecteurs, si nécessaire diurétiques et corticostéroïdes.

La durée du traitement varie de 4 à 12 jours. Pendant six mois ou plus, une surveillance médicale dynamique et régulière est indiquée..

Fausse angine de poitrine

C'est une sorte de pathologie du genre neurogène. À strictement parler, n'a rien à voir avec les problèmes cardiaques.

Il s'agit d'un type de dystonie végétative-vasculaire. Il n'y a pas non plus de danger, mais peut être confondu avec une urgence.

Il s'accompagne de tels symptômes:

  • Lourdeur dans le cœur. Les douleurs sont intenses, pressantes au milieu de la poitrine. Ils durent environ 15 minutes. Se produisent occasionnellement. Plusieurs fois dans la journée. Si vous regardez attentivement, vous pouvez trouver un lien entre les conditions météorologiques, les habitudes, l'état émotionnel actuel et la manifestation. Une telle corrélation n'est pas caractéristique d'une véritable maladie cardiaque..
  • Dyspnée. La sensation de manque d'air est davantage de nature psychosomatique. Se produit chez les patients avec un entrepôt spécial du système nerveux.

Il n'y a aucun autre symptôme. Cela nous permet de suspecter une fausse angine de poitrine. La recherche objective (ECHO et ECG) pose un point dans la question..

Traitement sous la supervision d'un neurologue. Des sédatifs, des tranquillisants et des médicaments vasculaires cérébraux sont utilisés. Régime prescrit.

Défauts valvulaires mitraux

Tels que le prolapsus (rétraction des valves dans la cavité de la chambre) ou la sténose (jusqu'à une prolifération complète).

Les sentiments du patient sont les suivants:

  • Douleur douloureuse au cœur. Contrairement à d'autres conditions, des défauts de ce type ne se développent pas actuellement. Il s'agit d'un long processus. En conséquence, le syndrome douloureux dure des mois, voire des années. Un parcours paroxystique est caractéristique, la durée de chaque épisode est de 10 à 30 minutes ou plus. Il peut y avoir plus d'une journée.
  • Sensation de pression dans la gorge, com, sensation de corps étranger.
  • Maux de tête, vertiges.
  • Faiblesse, somnolence. C'est une conséquence du début des anomalies organiques de la part des structures cardiaques et de la malnutrition des tissus cérébraux..
  • Peut-être une légère augmentation de la température corporelle..

Le traitement est strictement chirurgical, mais au stade initial, peu recommanderont ce qu'on appelle un mensonge sous le couteau. Les médecins compétents retardent ce moment au dernier, ne recourent qu'en cas d'urgence ou s'il n'y a pas d'autre moyen.

Après l'opération, un traitement d'entretien avec l'utilisation de médicaments d'un certain nombre de groupes est indiqué. Le schéma thérapeutique final dépend de l'ampleur des changements dans la structure anatomique du cœur et des tissus environnants..

Cardialgie

Le nom généralisé du complexe symptomatique, dont la base est la douleur dans la poitrine.

La durée des épisodes d'inconfort est minime, mais ils se répètent jusqu'à 3-6 fois par jour, pendant longtemps.

Des périodes de rémissions spontanées sont possibles lorsque les manifestations sont complètement absentes pendant quelques mois, voire plusieurs années. Puis rechute et ainsi de suite en cercle.

En règle générale, il n'y a pas de causes objectives d'inconfort, ce qui rend impossible d'identifier l'origine, de spécifier le facteur étiologique (primaire). Ensuite, ils parlent de la forme idiopathique.

Maladie hypertonique

Course particulièrement longue. Il s'accompagne non seulement et non pas tant de douleurs dans la poitrine que de sensations de tiraillement dans la région occipitale, la couronne.

L'évanouissement, la syncope, l'essoufflement, les problèmes d'élocution, la concentration de l'attention et d'autres fonctions nerveuses (engourdissement des mains, du bout des doigts) sont également possibles. Le traitement est long. Les affections aiguës, telles qu'une crise hypertensive, sont retirées à l'hôpital.

Si le cœur se comprime, il peut s'agir d'anomalies cardiaques. Ils sont unis par un fait: l'inconfort dure rarement plus de 40 minutes, même avec une crise cardiaque, un parcours typiquement paroxystique.

Facteurs psychosomatiques

Ils ne sont pas de nature objective, c'est-à-dire qu'en fait, les pathologies qui ne provoquent pas d'inconfort ne sont pas présentes. C'est un problème farfelu pour la plupart.

Une liste approximative des raisons possibles est la suivante:

  • Hypocondrie. Désordre mental. Ces dernières années, les scientifiques ont tendance à penser qu'il s'agit plutôt d'une qualité de personnalité. Augmentation de l'anxiété au sujet de leur santé. Accompagné de la recherche de maladies inexistantes, bien sûr infructueuses. La gravité et la douleur sont fausses, résultant de la concentration sur la région anatomique.
  • Des situations stressantes. Une épée à double tranchant. Il est possible que l'inconfort soit le résultat d'un stress prolongé, mais il est tout à fait possible que des surcharges entraînent le développement de problèmes cardiaques.
  • Conditions phobiques. Ils provoquent des crises de cardialgie, ainsi que des épisodes de nausées, une transpiration excessive, des étourdissements. Particulièrement sensible peut s'évanouir. Ce n'est pas normal. Il est nécessaire de travailler avec un psychothérapeute (à ne pas confondre avec les spécialistes "root-root").
  • Syndrome de fatigue chronique. Contrairement à l'idée possible, il ne s'agit en aucun cas d'une maladie "bourgeoise" nouvelle génération. C’est un vrai problème. Il se développe à la suite d'une asthénie du système nerveux. Par conséquent, d'éventuelles pathologies organiques dues à une violation de la régulation du tonus vasculaire, de la fréquence cardiaque.
  • Trouble de stress post-traumatique. Elle survient chez des patients qui ont subi des violences, des militaires, qui ont vécu de vrais conflits, également chez des personnes après un accident, etc..
    Les personnes présentant de prétendus psychosomatiques comme source de douleur ne devraient jamais être écartées. Un diagnostic approfondi est nécessaire. Peut-être que le patient ressent vraiment une gêne associée aux pathologies organiques..

Moments extracardiaques

Il existe plusieurs conditions qui peuvent imiter les douleurs cardiaques.

Tumeur pulmonaire

Habituellement à gauche, mais pas nécessaire. Dans cette localisation, les néoplasies malignes avec diverses propriétés histologiques (sarcomes et autres) sont les plus susceptibles de se produire..

  • Essoufflement intense. Le patient souffre d'insatisfaction avec le processus naturel. Progressivement, le phénomène conduit à l'asphyxie et à la mort..
  • Hémoptysie. Accompagne même les étapes initiales.
  • Perte de poids soudaine.
  • Céphalée (maux de tête).
  • De longs épisodes d'hyperthermie. Le thermomètre est à des marques de 37 à 37,7. Rare au dessus.
  • Douleurs thoraciques d'un caractère renversé, non seulement dans la région du cœur.
  • Nausées Vomissements.
  • Faiblesse générale. Dans les derniers stades, jusqu'à l'incapacité de sortir du lit. Chez les patients chroniques, l'apathie s'installe, ce qui aggrave les choses..

Traitement chirurgical. Utiliser des techniques de chimio et de radiation.

Pneumoconiose

Défaut organique dans les poumons. Associé à une épithélisation progressive et une calcification tissulaire.

Il n'a pas de manifestations spécifiques. Le principal symptôme de la pneumosclérose est la pression cardiaque. En fait, les structures cardiaques ne sont pas impliquées, mais c'est une question de temps.

Le traitement est en principe impossible.

Tuberculose

La défaite des structures pulmonaires par les mycobactéries ou le bacille de Koch, comme on l'appelle autrement.

Elle s'accompagne d'une forte toux prolongée, de sueurs nocturnes, de fièvre à long terme (parfois pendant des années), de modifications des traits du visage, d'hémoptysie.

Le traitement est efficace aux premiers stades. Les fluoroquinolones (un groupe spécial d'antibiotiques synthétiques) sont utilisées. D'autres activités visent à soutenir les systèmes respiratoire et cardiovasculaire.

Pneumonie aiguë et chronique

Pneumonie. Les douleurs sont non spécifiques, localisées dans le sternum, ont un caractère tirant et pressant. Ils accompagnent une personne la plupart du temps. Amplifié par l'activité physique, l'intensification respiratoire.

Traitement en milieu hospitalier avec utilisation d'anti-inflammatoires, d'antibiotiques, de corticostéroïdes, de fongicides et d'autres indications. Chaque cas est unique, car le schéma moyen n'a aucune signification pratique.

Névralgie intercostale

Inflammation du tissu correspondant. Les douleurs sont fortes, constrictives, mais il n'y a pas d'autres symptômes. Le traitement n'est pas toujours effectué. Appliquer les AINS.

Les raisons pour lesquelles le cœur écrase peuvent ne pas être d'origine cardiaque. Les médecins le savent, donc, après exclusion des pathologies de leur profil, ils envoient une personne à d'autres spécialistes.

En l'absence de données sur les conditions organiques, un inconfort idiopathique est diagnostiqué. Arrêté au besoin, il s'agit d'une mesure symptomatique.

Comment reconnaître ou non les douleurs cardiaques?

Il existe plusieurs signes spécifiques de sensations cardiaques:

  • Ils sont indépendants de la position du corps. D'autres s'intensifient avec un changement de posture, de mouvement. Cela indique des problèmes pulmonaires, mais plus souvent une névralgie intercostale..
  • Il n'y a pas non plus de lien avec la respiration. Autre douleur pire lors de l'inhalation.
  • La durée des sensations cardiaques ne dépasse pas 40 minutes ou heures, même dans les cas les plus difficiles. Les épisodes peuvent être fréquents.
  • L'intensité n'est élevée qu'avec une crise cardiaque et une angine de poitrine aiguë. L'utilisation d'analgésiques narcotiques est pratiquée.

Un signe non spécifique de douleur cardiaque est la capacité d'arrêter avec la nitroglycérine. De nombreux problèmes avec l'organe musculaire sont ainsi éliminés. D'autres non.

Que se passera-t-il à la maison?

Presque rien. Si la cause de la gravité du cœur n'est pas connue, il y a une chance de l'aggraver. Il est nécessaire d'appeler une ambulance et d'attendre l'arrivée des médecins.

Avant l'arrivée de la brigade, il est recommandé de prendre une position horizontale. Si un essoufflement sévère est observé, asseyez-vous et accrochez vos bras et vos jambes afin de ne pas interférer avec le flux sanguin normal. Sous le dos, placez un rouleau en matériaux improvisés.

Vous pouvez prendre un comprimé d'un sédatif léger à base d'ingrédients à base de plantes. L'agripaume ou la valériane sont idéales (mais pas la teinture d'alcool). En toute confiance dans l'origine cardiaque, utilisez de la nitroglycérine. Il arrête la douleur.

Vous n'avez pas besoin de respirer artificiellement. Les réceptions vagues ne seront d'aucune utilité. Ensuite, il suffit d'attendre.

Ce que tu ne peux jamais faire?

Lavez-vous à l'eau froide, faites de l'activité physique, prescrivez-vous des médicaments, évitez également de prendre un bain, de marcher, de marcher généralement.

A l'arrivée de la brigade, la question de l'assistance sur place ou du transport du patient à l'hôpital est tranchée. Refuser en tout cas n'en vaut pas la peine.

Ce que vous devez examiner?

Le diagnostic est effectué sous la supervision d'un cardiologue. S'il n'y a pas de problème de sa part, le patient est redirigé vers d'autres spécialistes.

Exemple de liste d'événements:

  • Interrogation orale du patient pour réclamations, ainsi que collecte de données anamnestiques.
  • Mesure de la pression artérielle (élevée ou basse, signe non spécifique), de la fréquence cardiaque.
  • Auscultation (écoute des bruits cardiaques).
  • Surveillance quotidienne à l'aide d'un appareil Holter automatique. Enregistre les mêmes indicateurs pendant 24 heures.
  • Électrocardiographie Évaluation de l'activité fonctionnelle des structures cardiaques. Montre la moindre perturbation rythmique.
  • Échocardiographie. Utilisé pour détecter les défauts organiques..

Autres méthodes qui ne sont pas directement liées à la cardiologie:

  • Échographie de l'abdomen.
  • Radiographie pulmonaire.
  • Test sanguin (général, biochimique), également crachats pour la flore.
  • IRM des structures pulmonaires.
  • Étude de l'état neurologique et psychiatrique (en l'absence de données pour d'autres conditions).
  • Désignation d'EFI, des tests de charge sont possibles. À la discrétion des spécialistes traitants.

finalement

S'il se comprime, le cœur fait mal, qu'est-ce que cela pourrait être: des troubles pulmonaires, des problèmes cardiaques ou des psychosomatiques. Vous devez le comprendre afin.

Les causes pathogènes sont exclues en premier lieu. Réfléchissez ensuite à l'anamnèse, identifiez les facteurs naturels. S'il n'y en a pas, ils diagnostiquent une cardialgie idiopathique..

Douleur au coeur

Si vous ressentez une douleur dans le côté gauche de votre poitrine, votre première pensée pourrait être que cette douleur est liée au cœur. Bien que la douleur thoracique puisse en effet être le symptôme d'une maladie cardiaque ou d'une crise cardiaque, ce n'est pas toujours le cas. La plupart des douleurs thoraciques ne sont pas causées par une crise cardiaque. Seul un médecin peut identifier la cause de la douleur thoracique et établir un diagnostic..

Vous pouvez ressentir des douleurs du cou vers le haut de l'abdomen. La douleur cardiaque peut être:

  • tranchant;
  • stupide;
  • avec une sensation de brûlure;
  • avec un sentiment de compression.

Il n'est pas toujours possible de diagnostiquer indépendamment les causes uniquement sur la base des symptômes. La douleur thoracique est plus probablement associée au cœur, si une personne:

  • facteurs de risque de maladie cardiovasculaire;
  • avez une maladie cardiaque;
  • dyspnée;
  • douleur qui ne s'améliore pas avec des médicaments ou des massages;
  • douleur qui s'intensifie avec le temps;

Les causes

Maladies gastro-intestinales

Une grande variété de problèmes gastro-intestinaux peuvent entraîner des douleurs thoraciques ou thoraciques. Par exemple:

Si une personne soupçonne que la douleur thoracique est liée à un problème d'estomac ou de foie, il est important de consulter un médecin. Cependant, ce type de douleur ne signale généralement pas d'urgence..

Douleur musculaire

La douleur musculaire causée par une tension, un traumatisme ou un syndrome de douleur chronique sous-tend souvent la douleur thoracique.

Stress ou attaque de panique

La douleur thoracique peut être un symptôme de panique et peut rendre une personne plus anxieuse. La douleur peut ressembler à une crise cardiaque. Certaines personnes souffrant de crises de panique peuvent avoir l'impression de mourir. Ces attaques disparaissent souvent avec une respiration profonde. Dans certains cas, ils ne peuvent durer que quelques minutes. Si la douleur ne disparaît pas, il peut être difficile de distinguer une crise de panique d'une crise cardiaque sans l'aide d'un médecin.

Infections respiratoires

Les infections respiratoires peuvent provoquer des douleurs thoraciques, surtout lorsqu'elles provoquent également une toux fréquente.

Crise cardiaque

Une douleur thoracique soudaine et intense peut indiquer une crise cardiaque ou un arrêt cardiaque. Cela conduit au fait que des impulsions ou des blocages électriques défectueux arrêtent le flux sanguin vers le cœur..

Une crise cardiaque nécessite des soins médicaux d'urgence. Les personnes présentant des facteurs de risque de maladie cardiaque tels que les maladies coronariennes, des antécédents de crises cardiaques, d'obésité ou de diabète ont des crises cardiaques.

Maladies pulmonaires

Les problèmes pulmonaires, y compris les infections et la pneumonie, peuvent entraîner des douleurs thoraciques et un essoufflement.

Allaitement maternel

Cela peut entraîner des douleurs dans et autour de la poitrine. Certaines femmes ressentent des douleurs à la poitrine ou aux mamelons lorsque le corps s'adapte au cours des premières semaines d'alimentation..

Diagnostique

Votre médecin peut vous prescrire des tests pour aider à diagnostiquer ou à résoudre les problèmes cardiaques comme cause de douleur thoracique. Ceux-ci peuvent inclure:

un électrocardiogramme (ECG) qui enregistre l'activité du cœur;

  • tests sanguins pour mesurer le niveau d'enzymes;
  • radiographie pulmonaire pour l'examen du cœur, des poumons et des vaisseaux sanguins;
  • un échocardiogramme qui utilise des ondes sonores pour enregistrer des images animées du cœur;
  • IRM pour rechercher des dommages au cœur ou à l'aorte;
  • tests de stress pour mesurer la fonction cardiaque après l'effort;
  • angiographie pour rechercher des blocages dans des artères spécifiques.
  • Pendant quelles maladies se manifestent

    Crise cardiaque

    Une crise cardiaque survient lorsqu'un muscle cardiaque est endommagé parce qu'il ne peut pas recevoir suffisamment d'oxygène du sang. Certaines crises cardiaques commencent par une légère douleur thoracique, qui s'accumule lentement. Ils peuvent également commencer assez brusquement, avec une douleur intense dans le côté gauche ou au centre de la poitrine. D'autres symptômes de crise cardiaque peuvent inclure:

    • tension, compression ou pression dans la poitrine;
    • douleur dans la main gauche, bien qu'elle puisse survenir dans la main droite;
    • douleur lancinante dans le cou, la mâchoire, le dos ou l'estomac;
    • dyspnée;
    • sueur froide;
    • brûlures d'estomac, nausées ou vomissements;
    • douleur abdominale;
    • vertiges;

    Myocardite

    Une douleur thoracique peut indiquer que le muscle cardiaque est enflammé. La myocardite peut affecter votre cœur en l'affaiblissant ou en causant des dommages permanents à votre muscle cardiaque. D'autres symptômes incluent:

    • essoufflement
    • rythme cardiaque anormal (arythmie);
    • fatigue;

    Certaines conditions s'améliorent parfois sans traitement, mais dans les cas graves, un traitement peut être nécessaire. Le traitement dépend de la cause..

    Cardiomyopathie

    La cardiomyopathie est une maladie du muscle cardiaque ou de la soi-disant hypertrophie cardiaque. La cardiomyopathie est possible sans symptômes, mais elle peut également provoquer des douleurs thoraciques. Les autres symptômes sont:

    • dyspnée;
    • vertiges;
    • cardiopalmus;
    • gonflement des chevilles, des pieds, des jambes, des mains ou de l'abdomen;

    Péricardite

    Le péricarde est deux fines couches de tissu qui entourent le cœur. Lorsque cette zone devient enflammée ou irritée, elle peut provoquer une douleur aiguë aux coutures dans le côté gauche ou le milieu de la poitrine. Vous pouvez également ressentir une douleur dans une ou les deux épaules. Ces symptômes peuvent être similaires aux symptômes d'une crise cardiaque..

    Crise de panique

    Les attaques de panique se produisent brutalement et durent 10 minutes. En raison de douleurs à la poitrine et d'autres symptômes, une crise de panique peut être similaire à une crise cardiaque. En plus des douleurs thoraciques, il existe d'autres symptômes:

    • dyspnée;
    • cardiopalmus;
    • vertiges;
    • transpiration, fièvre ou frissons;
    • la nausée;
    • une peur intense ou un sentiment de malheur;

    Le trouble panique est un problème de santé mentale qui doit être traité. Votre médecin peut recommander une psychothérapie. Si ce problème persiste, les médicaments peuvent aider..

    Brûlures d'estomac, reflux acide ou RGO

    Les brûlures d'estomac sont des douleurs thoraciques et des malaises que vous ressentez lorsque l'acide digestif pénètre dans votre œsophage (reflux acide). Vous pouvez également ressentir:

    • brûlure dans le haut de l'abdomen et la poitrine;
    • goût aigre dans la bouche;
    • le contenu de l'estomac fuit à l'arrière de la gorge;

    Hernie vertébrale

    Une hernie hiatale est lorsque la partie supérieure de votre estomac est poussée à travers le gros muscle entre votre estomac et votre poitrine (diaphragme). Les symptômes incluent:

    Problèmes d'œsophage

    Une douleur thoracique peut signifier que quelque chose ne va pas avec l'œsophage. Par exemple:

    • Les spasmes musculaires œsophagiens peuvent ressembler aux mêmes douleurs thoraciques et crises cardiaques;
    • La muqueuse interne de l'œsophage peut devenir enflammée (œsophagite), provoquant une sensation de brûlure ou une douleur thoracique aiguë. L'œsophagite peut également provoquer des douleurs après avoir mangé, des problèmes de déglutition et du sang dans les vomissements ou les selles;
    • Une rupture de l'œsophage permet aux aliments de s'infiltrer dans la cavité thoracique, provoquant une douleur thoracique légère ou intense. Elle peut également entraîner des nausées, des vomissements et une respiration rapide..

    Tirer des blessures aux muscles et à la paroi thoracique

    La douleur thoracique peut être due à des muscles étirés, tendus ou étirés dans la poitrine ou entre les côtes. Toute blessure à la poitrine peut également provoquer des douleurs thoraciques. Ceci comprend:

    • ecchymose de la paroi thoracique;
    • fracture du sternum (sternum);
    • fractures des côtes.

    Ce type de blessure peut également causer de la douleur lorsque vous respirez profondément ou toussez..

    Pneumothorax

    Une douleur soudaine et aiguë des deux côtés de la poitrine peut être due à la coagulation des poumons. Cela peut être dû à une maladie ou à une blessure à la poitrine. Les autres symptômes sont:

    • essoufflement ou respiration rapide;
    • la peau devient bleue;
    • toux;
    • fatigue.

    Pneumonie

    Une douleur thoracique aiguë ou piquante, pire lorsque vous respirez profondément ou toussez, peut signifier que vous avez une pneumonie, surtout si vous avez récemment eu une maladie respiratoire telle qu'une bronchite ou une grippe..

    Les autres symptômes sont:

    • toux, parfois avec mucus;
    • fièvre, frissons ou tremblements;
    • dyspnée;
    • mal de crâne;
    • perte d'appétit;
    • fatigue.

    Cancer du poumon

    La douleur thoracique peut parfois être un symptôme du cancer du poumon. Autres signes et symptômes:

    • toux intense, expectoration de mucus ou de sang;
    • douleur à l'épaule ou au dos non associée à une toux;
    • dyspnée;
    • attaques périodiques de bronchite ou de pneumonie;
    • perte d'appétit ou perte de poids obscure;

    Les symptômes peuvent ne pas apparaître dans le cancer du poumon à un stade précoce.

    Hypertension pulmonaire

    L'hypertension pulmonaire est une pression artérielle élevée dans les poumons. En plus des douleurs thoraciques, cela peut provoquer:

    • étourdissements ou évanouissements;
    • dyspnée;
    • perte d'énergie;
    • embolie pulmonaire;

    Une douleur thoracique soudaine et aiguë peut être un signe d'embolie pulmonaire. LE - un caillot de sang dans les poumons. Les autres symptômes sont:

    Mastite

    Il s'agit d'une infection des tissus mammaires. La mammite peut être extrêmement douloureuse. Une personne peut ressentir un gonflement, une douleur lancinante ou des douleurs thoraciques aiguës, de la fièvre. La mammite survient pendant l'allaitement. L'infection peut se résoudre d'elle-même, bien que certaines personnes aient besoin d'un traitement antibiotique..

    Il existe de nombreuses maladies au cours desquelles des douleurs surviennent au cœur..

    Quel médecin contacter

    Tout d'abord, le cœur doit être examiné par votre médecin. Sur la base d'un examen physique et d'une consultation, il sera en mesure de déterminer le diagnostic probable et de donner des instructions supplémentaires à un médecin spécialiste dans ce domaine..

    La douleur thoracique du côté gauche peut être le résultat d'une crise cardiaque ou d'une autre affection potentiellement mortelle où chaque minute est importante. Assurez-vous de vous tourner vers une ambulance d'urgence si la douleur cardiaque s'accompagne de tels symptômes:

    • une sensation de pression ou de tension dans la poitrine;
    • douleur lancinante dans les bras, le cou, la mâchoire, le dos ou l'estomac;
    • difficulté à respirer
    • faiblesse ou vertiges;
    • nausées ou vomissements.

    Prévention et traitement

    Traitement des causes cardiaques de douleurs thoraciques:

    les médicaments, y compris la nitroglycérine et d'autres médicaments qui ouvrent des artères partiellement fermées; anticoagulants

  • cathétérisme cardiaque, qui peut comprendre l'utilisation de ballons ou de stents pour ouvrir des artères obstruées;
  • réparation chirurgicale des artères, également connue sous le nom de greffe de pontage coronarien ou de greffe de pontage;
  • Le traitement d'autres causes de douleur thoracique comprend:

    • regonflement des poumons, que votre médecin effectuera en insérant un drain thoracique;
    • antiacides ou certaines procédures pour le reflux acide et les brûlures d'estomac;
    • médicaments anti-panique contre l'anxiété.

    Certains remèdes maison ne soulagent pas rapidement les douleurs cardiaques, mais améliorent la santé cardiaque à long terme. Des facteurs de style de vie tels qu'une alimentation saine et riche en fruits et légumes, l'exercice régulier et le manque de mauvaises habitudes, en particulier le tabagisme, sont des remèdes bien connus pour améliorer la santé cardiaque..

    Quelques suppléments peuvent également aider à garder votre cœur sain et fort. La qualité des additifs varie, alors achetez-les uniquement auprès de fabricants réputés. Suivez les instructions de dosage sur le flacon pour limiter le risque d'effets secondaires. Les suppléments comprennent les éléments suivants:

    Les acides gras omega-3

    Les acides peuvent aider:

    • réduire le risque d'arythmies cardiaques mortelles;
    • triglycérides inférieurs;
    • réduire la progression de l'athérosclérose
    • abaisser la pression artérielle;

    Les oméga-3 se trouvent dans les poissons gras comme le saumon, le maquereau et le thon germon..

    Jus de grenade

    L'ajout de jus de grenade naturel à votre alimentation peut être bon pour votre cœur. La grenade est riche en antioxydants et peut aider à maintenir un cholestérol optimal et à maintenir les artères en bonne santé..

    Capsaïcine

    Capsaïcine - une substance responsable de la netteté du poivre.

    Il peut avoir un large éventail d'avantages qui aident à protéger le cœur en:

    • ralentir le développement de l'athérosclérose;
    • risque réduit de syndrome métabolique;
    • abaisser la pression artérielle;
    • contrôle de la glycémie;
    • risque réduit d'épaississement du muscle cardiaque;
    • soutien de perte de poids.

    Ail

    Suppléments d'ail frais utilisés pour lutter contre les problèmes cardiaques.

    CoQ10

    La coenzyme Q10 (CoQ10) est une substance que le corps produit naturellement et est essentielle à la santé cardiaque. Avec l'âge, votre corps produit moins de CoQ10. De faibles niveaux de CoQ10 dans le corps sont associés à une insuffisance cardiaque chronique. La CoQ10 peut également aider à abaisser la tension artérielle et à prévenir les douleurs thoraciques causées par l'exercice..

    Gingembre

    Le gingembre épicé aurait des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes..

    Cela peut aider:

    • abaisser la pression artérielle;
    • abaisser le cholestérol;
    • triglycérides inférieurs;
    • prévenir la coagulation sanguine.

    Il Est Important D'Être Conscient De La Dystonie

    A Propos De Nous

    Sécheresse de la bouche, soif, appétit excessif, miction excessive, démangeaisons, guérison lente des plaies, fatigue rapide, vision trouble, accès de faiblesse fréquents - ces symptômes signalent une augmentation du taux de glucose.