GRANDE ENCYCLOPÉDIE MÉDICALE

I. Branches s'étendant de l'artère à l'entrée

dans l'espace interstitiel:

Artère vertébrale (artères vertébrales);

Artère thoracique interne (artère thoracique interne);

Baril thyroïdien (Truncus thyrocervicalis).

II. Branches s'étendant dans l'espace interstitiel:

Tronc costal-cervical (truncus costocervicalis).

III. Branches s'étendant de l'artère à la sortie de l'interstitiel

Artère transversale du cou (Artetria transversa colli).

Artère vertébrale (artères vertébrales) - une branche de l'artère sous-clavière, monte, passant par les ouvertures transversales des vertèbres cervicales (C6 - C1) Perfore la membrane atlanto-occipitale postérieure, passe dans la cavité crânienne par la grande ouverture de l'os occipital. Au bord postérieur du pont, les deux artères fusionnent pour former l'artère principale. L'artère donne les branches musculaires, les branches méningées antérieures et postérieures, les artères vertébrales antérieures et postérieures, l'artère cérébelleuse inférieure postérieure, les branches cérébrales latérales et médiales.

ARTÈRE BASILAIRE (artère basilaire) - est formée par la fusion de deux artères vertébrales dans la cavité crânienne. L'artère se trouve dans la rainure du même nom sur la surface ventrale du pont et à son bord avant est divisée en deux artères cérébrales postérieures. L'artère donne des branches: les artères cérébelleuses antérieures inférieures, supérieures, l'artère labyrinthique, les artères du pont, les artères du mésencéphale, etc. lobe occipital et partie basale du lobe temporal des hémisphères cérébraux, labyrinthe.

LE CERCLE ARTERIAL DU CERVEAU (circulus arteriosus cerebri, cercle de Willis) est un système d'anastomoses basé sur le gros cerveau entre les artères cérébrales carotide interne et postérieure. Le cercle est formé par: artères cérébrales antérieures, artère de connexion antérieure, artères cérébrales moyennes, artères de connexion postérieures, artères cérébrales postérieures.

L'artère thoracique interne (artère thoracique interne) est une branche de l'artère sous-clavière qui descend le long du sternum le long de la surface interne de la poitrine. Il donne des branches: médiastinale, thymique, bronchique, trachéale, sternale, perforante, costale latérale, intercostale antérieure et artères: diaphragmatique péricardique, diaphragmatique musculaire et épigastrique supérieure. Apport sanguin à la poitrine et aux parois abdominales, sternum, rectus abdominis, diaphragme, plèvre, péricarde, trachée, bronches, thymus, glande mammaire.

Le tronc cervical thyroïdien (truncus thyrocervicalis) - une branche de l'artère sous-clavière, est divisé en quatre artères: la thyroïde inférieure, suprascapulaire, cervicale ascendante et cervicale superficielle. Apport sanguin à la glande thyroïde, aux muscles du cou profond, au trapèze, à l'omoplate, aux muscles rhomboïdes, à la ceinture musculaire de la tête et du cou, aux muqueuses et aux muscles du larynx, du pharynx et de l'œsophage.

Le tronc costal-cervical (truncus costocervicalis) - s'écarte de l'artère sous-clavière, est divisé en une artère cervicale profonde et intercostale la plus haute. Apport sanguin aux muscles profonds du cou, aux espaces intercostaux I et II, à la moelle épinière cervicale et à sa membrane.

L'artère transversale du cou (artetria transversa colli) est une branche de l'artère sous-clavière qui passe entre les troncs du plexus brachial et plus loin avec le nerf dorsal de l'omoplate. Dans un quart des cas, s'écarte du tronc thyroïdien. Apport sanguin au bas-ventre du muscle scapulaire-hyoïde, muscle sous-cutané du cou, rhomboïde, élévation de l'omoplate, denté antérieur, trapèze, muscle sternocléidomastoïdien.

Artère axillaire

Artère axillaire (artère axillaire) - commence au bord extérieur de la première côte, pénètre dans la fosse axillaire, entourée de branches du plexus brachial, le bord distal de l'artère est le bord inférieur du muscle grand pectoral. L'approvisionnement en sang du fascia et des ganglions lymphatiques de la fosse axillaire, de la peau et des muscles de la poitrine et de la paroi thoracique latérale, des muscles de la ceinture scapulaire, de l'articulation de l'épaule et partiellement de la glande mammaire. Les branches de l'artère axillaire sont divisées en trois groupes selon les triangles dans la projection du muscle grand pectoral.

CLASSIFICATION DES BRANCHES DE L'ARTÈRE AXILLAIRE

I. Branches dans la projection du triangle claviculaire-thoracique

Artère thoracique supérieure (artère thoracique supérieure);

Artère thoracoacromiale (artère thoracoacromialis);

II. Branches dans la projection du triangle thoracique

Artère thoracique latérale (artère thoracique latérale);

III. Branches dans la projection du pont thoracique

L'artère sous-scapulaire (artère subscapulaire);

L'artère postérieure autour de l'humérus

(artère circonflexe humérale postérieure);

Artère antérieure autour de l'humérus

(artère circonflexe humérale antérieure).

SUBSTRAT ARTERY (artère subscapulaire) - commence au bord inférieur du muscle du même nom et est divisée en artère thoracique, qui longe le bord latéral de l'omoplate et alimente la dentée antérieure et le latissimus dorsi et l'artère enveloppant l'omoplate. Ce dernier passe à travers un trou à trois côtés dans l'infraspinatus, alimentant les muscles voisins.

L'artère postérieure autour de l'humérus (artère circonflexe humérale postérieure) - avec le nerf axillaire, passe à travers l'ouverture quadrilatérale vers l'articulation de l'épaule et le muscle deltoïde.

RÉSEAU ARTÉRIEL DE L'articulation de l'épaule - est formé par l'artère thoracromiale postérieure enveloppant l'humérus, l'artère antérieure enveloppant l'humérus.

Artère brachiale

ARTERE D'ÉPAULE (artère brachiale) - passe dans la rainure médiale de l'épaule depuis le bord inférieur du muscle grand pectoral jusqu'à la fosse ulnaire, où au niveau du cou du radius, l'os est divisé en artères radiale et ulnaire. Branches: artère profonde de l'épaule, branches musculaires, artère collatérale ulnaire supérieure, artère collatérale ulnaire inférieure. Apport sanguin à la peau, aux muscles et aux nerfs de l'épaule, de l'humérus.

Artère profonde de l'épaule (artère profonde brachiale) - passe dans le canal spiral avec le nerf radial. Branches: collatéral moyen, collatéral radial, deltoïde, artères qui alimentent l'humérus. Apport sanguin aux triceps, muscles deltoïdes de l'épaule, extenseurs radiaux longs et courts du poignet, humérus, articulation du coude.

Artères de l'avant-bras et de la main

Artère radiale (artère radiale) - située dans le sillon radial, la palpation est disponible dans la partie distale. Au-dessous de l'apophyse styloïde du radius, il va à l'arrière de la main, en suivant la «tabatière anatomique» et participe à la formation de l'arcade artérielle palmaire profonde. Branches: artère radiale récurrente, branches musculaires, branche palmaire carpienne, branche carpienne postérieure, branche palmaire superficielle, artère du pouce. L'approvisionnement en sang du long fléchisseur du pouce, du fléchisseur superficiel des doigts, du muscle long du pouce, du pronateur rond, de l'extenseur radial du poignet, du support de la voûte plantaire, des extenseurs courts et longs du pouce, des extenseurs courts et longs du poignet, du muscle brachioradialis, du muscle long palmaire menant au pouce opposé, fléchisseur court du pouce, muscle court, abduction du pouce, muscles interosseux, articulation ulnaire, radius, peau de l'avant-bras et de la main.

artère ulnaire (artère ulnaire) - - situé dans le sillon ulnaire avec le même nerf. La principale source de formation de l'arcade palmaire superficielle. Branches: artère récurrente ulnaire (divisée en branches antérieure et postérieure), artère interosseuse commune (divisée en interosseuse récurrente, antérieure et postérieure), branche palmaire profonde, branches musculaires, branche carpienne arrière, branche carpienne palmaire. Apport sanguin aux muscles de l'articulation de l'avant-bras et du coude.

RÉSEAU ARTÉRIEL DE L'articulation du coude - formé par des anastomoses entre la radiale collatérale et la radiale de retour, entre la collatérale médiane et le retour interosseux, entre la branche antérieure de l'ulna de retour et la collatérale ulnaire inférieure, entre la branche postérieure des artères collatérales ulnaire de retour et ulnaire supérieur.

RÉSEAU ARTÉRIEL DE L'articulation du poignet - est formé par les branches carpienne arrière et palmaire des artères radiales et ulnaires, ainsi que les artères interosseuses antérieures et postérieures. Le réseau d'articulations du poignet est plus prononcé à l'arrière. Quatre artères métacarpiennes arrière partent de cette partie du réseau, qui sont divisées en artères numériques arrière à la base des doigts.

arc palmaire superficiel (arcus palmaris superficialis) - formé par le segment terminal de l'artère ulnaire et la branche palmaire superficielle de la radiale. Une branche s'étend de l'arc au côté ulnaire du petit doigt et trois artères palmaires numériques communes, qui dans la zone des plis interdigitaux sont divisées en leurs propres artères numériques palmaires.

arcade palmaire profonde (arcus palmaris profundus) - anastomose de la section finale de l'artère radiale avec une branche palmaire profonde de l'artère ulnaire. Les artères métacarpiennes de la paume s'écartent de l'arc, qui se jettent dans la fourche des artères digitales palmaires communes et donnent les branches du premier-né à l'arrière de la main.

Branches de l'aorte descendante

DOWN AORTA (pars descendens aortae) - provient de l'isthme de l'aorte et se termine au niveau du corps de la quatrième vertèbre lombaire. Le diaphragme divise l'aorte descendante en parties thoraciques et abdominales.

BRANCHES DE LA PARTIE AORTIQUE DU SEIN

Branches pariétales

ARTÈRES DIAPHRAGMALES SUPÉRIEURES (artères supérieures) - partent de la partie inférieure de l'aorte thoracique et fournissent du sang au diaphragme lombaire.

Les artères intercostales postérieures (artères intercostales postérieures) sont envoyées aux sections postérieures du troisième au onzième espace intercostal. Ils donnent des branches: vertébrales, vertébrales, des branches cutanées médiales et latérales, des branches collatérales, des branches à la glande mammaire. Apport sanguin: peau du dos et de la poitrine, latissimus dorsi, muscles du dos profond, muscle pectoral et majeur, muscle denté antérieur, peau et muscles des espaces intercostaux, muscles intercostaux externes et internes, vertèbres thoraciques et côtes, la moelle épinière thoracique et sa membrane, diaphragme et muscles abdominaux.

ARTERIA SUBSTRAT (artère subcostalis) est un vaisseau segmentaire qui longe le bord inférieur de la douzième côte. Correspond à l'artère intercostale postérieure.

Branches viscérales

BRANCHIAL BRANCHES (rami bronchiales) - partent de l'aorte thoracique au niveau de la bifurcation de la trachée. Le sang achemine l'arbre bronchique vers les alvéoles respiratoires, le tissu conjonctif interlobulaire et la plèvre pariétale, les ganglions lymphatiques trachéobronchiques, bronchopulmonaires et pulmonaires.

BRANCHES PÉRICARDIALES (rami pericardiaci) - apport sanguin à la paroi postérieure du péricarde et aux ganglions lymphatiques du médiastin postérieur.

Branches œsophagiennes (rami oesophageales) - approvisionnement en sang à l'oesophage thoracique.

BRANCHES MÉDIASTINALES (rami mediastinales) - nombreuses branches fines vers les ganglions lymphatiques et le tissu conjonctif du médiastin postérieur.

Branches de l'aorte abdominale

Branches pariétales

ARTÈRE DIAPHRAGMALE INFÉRIEURE (artère phrenica inférieure) - artère appariée, s'écarte de l'aorte abdominale dans la zone de l'orifice aortique du diaphragme. Branches: artère surrénale supérieure, branches œsophagiennes. Apport sanguin au diaphragme, glandes surrénales, œsophage abdominal.

artères lombaires (artères lombales) - au nombre de trois à quatre s'écartent du demi-cercle postérieur de l'aorte abdominale. Branches: antérieure, postérieure (divisées en branches dorsale et vertébrale). Apport sanguin: peau et muscles de la région lombaire, muscle carré du bas du dos, muscle lombaire, muscles larges de l'abdomen, muscle droit de l'abdomen, jambes du diaphragme, vertèbres lombaires, moelle épinière lombaire, sa membrane et ses racines.

artère médiane du sacrum (artère sacrée médiane) - s'écarte de la bifurcation aortique, descendant le long de la ligne médiane. Il donne les artères lombaires inférieures (cinquième artères lombaires). Apport sanguin aux tissus mous de la surface pelvienne du sacrum et du coccyx et d'une partie de la paroi rectale postérieure.

Branches viscérales

tronc coeliaque (truncus coeliacus) - un vaisseau court puissant s'étendant de l'aorte abdominale au niveau de la douzième vertèbre thoracique. divisé en artères gastriques gauche, hépatiques et spléniques communes.

artère gastrique gauche (artère gastrica sinistra) - une branche du tronc cœliaque. Il est compris dans la partie cardinale de l'estomac et suit sa moindre courbure. Donne des branches œsophagiennes. Apport sanguin à la partie cardiaque de l'estomac, à l'œsophage abdominal, au petit omentum.

artère hépatique commune (artère hépatique communis) - une branche du tronc cœliaque. Après le foie, il abandonne les artères gastriques et gastroduodénales droites, après quoi il est appelé sa propre artère hépatique.

ARTÈRE GASTRIQUE DROITE (artère gastrique dextra) - une branche de l'artère hépatique commune. Il passe le long de la moindre courbure de l'estomac et alimente en sang sa partie pylorique.

ARTÈRE GASTRODUODÉNALE (artère gastroduodénale) - une branche de l'artère hépatique commune. Au bord inférieur du pylore est divisé en glandes pancréatiques-duodénales supérieures et gastro-omentales droites. Donne parfois la branche douze-duodénale. Apport sanguin à l'estomac, au gros omentum, au duodénum et à la tête pancréatique.

PROPRE ARTÈRE HÉPATIQUE (artère hepatica propria) - la dernière branche de l'artère hépatique commune. Donne les branches droite et gauche aux lobes correspondants du foie et l'artère kystique à la vésicule biliaire.

artère splénique (artère lienalis) - une branche du tronc cœliaque. court le long du bord supérieur du pancréas et se décompose en plusieurs branches de la rate et pénètre dans la porte de la rate. Branches: gastrique courte, artère gastro-omentale gauche, splénique, pancréatique, artère pancréatique dorsale, grande artère pancréatique, artère pancréatique caudale. Apport sanguin à la rate, à l'estomac, à l'omentum, au corps et à la queue du pancréas.

artère mésentérique supérieure (artère mesenterica supérieure) - une branche non appariée de la partie abdominale de l'aorte, s'étendant de 1 à 1,5 cm sous le tronc cœliaque. Il passe derrière le pancréas, puis devant la partie horizontale du duodénum et pénètre dans le mésentère du petit côlon transverse. Branches: artère duodénale pancréatique inférieure, artères jéjunales, artères iliaques, artère iléo-entérique, artère du côlon droit, artère du côlon moyen. Apport sanguin au pancréas, au duodénum, ​​au jéjunum et à l'iléon, côlon ascendant et transverse.

artère mésentérique inférieure (artère mesenterica inférieure) - une branche non appariée de l'aorte abdominale. Il part au niveau de la troisième ou quatrième vertèbre lombaire. Branches: artère du côlon gauche, artères sigmoïdes, artère rectale supérieure. Apport sanguin au côlon descendant, à la sigmoïde et au tiers supérieur du rectum.

ARC DE RIOLAN (arcus Riolani) - anastomose dans la courbure splénique du côlon entre les branches des artères mésentériques supérieures et inférieures.

artère rénale (artère rénale) - une artère appariée s'étendant de la partie abdominale de l'aorte au niveau de la première vertèbre lombaire. Va aux portes du rein, donnant l'artère surrénale inférieure. Dans le rein, l'artère est divisée en artères segmentaires, interlobulaires, arquées et interlobulaires. Les vaisseaux porteurs formant le glomérule capillaire du néphron s'écartent de ce dernier. L'artère rénale alimente le rein et ses membranes, le bassin, le segment initial de l'uretère, la glande surrénale.

artère surrénale moyenne (artère suprarénale moyenne) - s'écarte de la partie abdominale de l'aorte sous la forme d'un vaisseau indépendant.

artère testiculaire (ovaire) (artère testiculaire (ovarica) - les artères s'étendent de la partie abdominale de l'aorte au niveau de la deuxième vertèbre lombaire. L'artère testiculaire alimente le testicule avec son appendice, le conduit du sperme, le muscle qui soulève le testicule et partiellement l'uretère. L'artère ovarienne alimente l'ovaire, la trompe utérine. ligament utérin rond et partiellement uretère.

Artère iliaque commune

ARTERES ILLAIRES GENERALES (artère iliaca communis) - artère s'étendant du site de la bifurcation aortique (quatrième vertèbre lombaire) à l'articulation sacro-iliaque. Divisé en artères iliaques externes et internes.

fissure de l'artère sous-clavière

Grand dictionnaire médical. 2000.

Voir aussi dans d'autres dictionnaires:

rainure sous-clavière - (sulcus subclavius, BNA) 1) le nom général des empreintes au sommet des poumons et du dôme de la plèvre à l'emplacement de l'artère sous-clavière adjacente; 2) Voir Fissure de l'artère sous-clavière... Un grand dictionnaire médical

Rainure sous-clavière - (sulcus subclavius, BNA) 1) le nom général des empreintes au sommet des poumons et du dôme de la plèvre au niveau du site adjacent de l'artère sous-clavière; 2) voir Fissure de l'artère sous-clavière... Encyclopédie médicale

Système respiratoire - Le système respiratoire assure l'échange de gaz, saturant les tissus du corps humain en oxygène et les libérant du dioxyde de carbone, et participe également au sens de l'odorat, de la formation de la voix, du métabolisme des sels d'eau et des lipides et à la production de certaines hormones. Dans...... Atlas d'anatomie humaine

Os du corps -... Atlas d'anatomie humaine

Artère sous-clavière - Artère sous-clavière, a. subclavia, hammam. Les artères sous-clavières commencent dans le médiastin antérieur: à droite du tronc brachio-céphalique, à gauche directement de l'arc aortique, donc elle est plus longue qu'à droite: la partie intrathoracique se situe derrière la gauche...... Atlas d'anatomie humaine

Sternum et côtes - Le sternum (sternum) (Fig. 14) est un os long et spongieux de forme plate qui ferme la poitrine devant. La structure du sternum se distingue en trois parties: le corps du sternum (corpus sterni), la poignée du sternum (manubrium sterni) et le processus xiphoïde...... Atlas d'anatomie humaine

Côtes - Les côtes, les côtes, 12 paires, des plaques osseuses étroites et courbes de différentes longueurs, sont symétriquement situées sur les côtés de la colonne thoracique. Dans chaque côte, on distingue la partie osseuse plus longue de la côte, os costale, courte côte cartilagineuse...... Atlas d'anatomie humaine

Poumon droit (pulmo dexter) - Surface médiale (intérieure). apex du poumon: fissure de l'artère sous-clavière; inoculation d'une veine non appariée; ganglions lymphatiques broncho-pulmonaires; bronche principale droite; artère pulmonaire droite; sillon d'une veine non appariée; marge postérieure du poumon; pulmonaire...... Atlas d'anatomie humaine

Poumons - I Les poumons (pulmones) sont un organe apparié situé dans la cavité thoracique qui effectue l'échange de gaz entre l'air inhalé et le sang. La fonction principale de L. est respiratoire (voir. Respiration). Les composants nécessaires à sa mise en œuvre sont la ventilation...... Encyclopédie médicale

FACILE FACILE. Poumons (lat. Pulmones, grec. Pleumon, pneumon), un organe de respiration air-sol (voir) des vertébrés. I. Anatomie comparée. Les poumons vertébrés sont déjà présents en tant qu'organes respiratoires supplémentaires chez certains poissons (chez les animaux qui respirent,......

RIB - (costae) des animaux vertébrés sont des arcs squelettiques liés à la colonne vertébrale, couvrant plus ou moins complètement le corps des côtés. Anatomie comparée. De par leur origine, les dérivés R. du squelette axial r sont en développement embryonnaire...... Grande encyclopédie médicale

Moelle épinière -... Wikipedia

ÉPAULE - ÉPAULE, brachium, partie du membre supérieur dans les limites entre la ligne transversale tracée le long du bord inférieur du muscle grand pectoral, le muscle large du dos et le muscle pectoral (ci-dessus), et la même ligne tracée deux doigts transversaux au-dessus...... Big medical encyclopédie

Poumon gauche (pulmo sinisler) - Surface médiale (intérieure). apex du poumon, sillon de l'artère sous-clavière gauche, sillon de la veine brachiocephalic gauche; artère pulmonaire gauche, bronche principale gauche, marge antérieure du poumon gauche, veines pulmonaires (gauche), lobe supérieur gauche...... Atlas d'anatomie humaine

côtes - (os costés) plaques osseuses incurvées aplaties latéralement et légèrement torsadées en longueur. Chaque côte se compose d'une partie osseuse et d'un cartilage costal. La longueur des côtes augmente de I à VII et diminue de VII à XII. La plus longue côte VII....... Dictionnaire des termes et concepts de l'anatomie humaine

Anatomie de l'artère sous-clavière, changements pathologiques

L'artère sous-clavière, comme d'autres vaisseaux majeurs, est appariée: la gauche s'écarte directement de l'arc aortique et la droite s'écarte du tronc brachiocephalic.

Les deux branches diffèrent par leur longueur et leur structure, alimentent en sang différents organes et structures. L'artère sous-clavière gauche mesure 4 cm de plus que la droite et sa partie intrathoracique s'étend du côté gauche, derrière la veine brachio-céphalique..

L'artère sous-clavière est située dans le médiastin antérieur, est un vaisseau arqué convexe. Envoyé à l'apex de la poitrine (vers le haut et latéralement). L'artère fait le tour de la plèvre et est légèrement enfoncée dans la partie supérieure du poumon.

Dans la région de la première côte, le vaisseau longe sa surface, pénétrant dans l'espace interstitiel, entre les muscles scalène antérieur et moyen. Au-dessus, c'est le plexus brachial..

Sur la première côte, où se trouve l'artère sous-clavière, il y a une rainure, la soi-disant rainure. Ensuite, le vaisseau passe sous la clavicule et se jette dans l'artère axillaire, située dans le creux sous le membre supérieur. Après avoir quitté la cavité thoracique, l'artère vertébrale s'en écarte, se divisant en quatre sections.

Examinons plus en détail la structure du canal sous-clavier hémodynamiquement important.

Les principales branches du navire

L'une des principales branches de l'artère sous-clavière est la vertébrale, qui commence au niveau de la septième vertèbre cervicale (son processus transverse). Il a les branches suivantes:

  • moelle épinière antérieure et postérieure;
  • cervelet inférieur postérieur;
  • méningée;
  • villeux (passant au quatrième ventricule).

Ils sont répartis dans le cervelet, la moelle oblongue et la moelle épinière (y compris les membranes de sa région cervicale), les muscles profonds du cou.

La deuxième branche assez grande est l'artère basilaire, qui est formée en raison des articulations de deux vaisseaux vertébraux au bord postérieur du pont. Elle trahit ces canaux sanguins (artères):

  • cervelet inférieur antérieur;
  • cérébelleux supérieur;
  • mésencéphale;
  • cérébral postérieur;
  • artère du pont;
  • artère du labyrinthe.

Ils se dirigent vers le pont, le cervelet, la moelle oblongue, l'oreille interne et la jambe du cerveau.

Courant médialement de l'entrée à l'espace interstitiel, l'artère sous-clavière donne le sternum interne. Ce dernier a les branches suivantes:

  • médiastinal;
  • thymique;
  • trachéal;
  • des bronches;
  • sternal;
  • intercostal avant;
  • envahissant;
  • diaphragmatique péricardique;
  • musculo-diaphragmatique;
  • épigastrique supérieur.

L'aire de leur distribution couvre le lobe occipital, le cortex et la matière blanche du cerveau, les noyaux basaux, le diencéphale et le mésencéphale.

À partir du point extrême du muscle scalène antérieur, le vaisseau sous-clavier abandonne le tronc de shitoshcheyny, qui, comme d'autres branches, a plusieurs artères qui en sortent:

  • thyroïde inférieure;
  • col de l'utérus ascendant;
  • suprascapulaire;
  • cervicale superficielle.

Ces branches se trouvent sur les parois avant du péritoine et de la poitrine, sur le sternum lui-même, le diaphragme, la plèvre, le thymus, le péricarde, les glandes mammaires, la trachée inférieure, la bronche principale et le muscle droit..

La dernière branche principale de l'artère sous-clavière est le tronc cervical costal. Il passe dans l'espace interstitiel et donne à ces vaisseaux:

  • artère cervicale profonde;
  • intercostal le plus élevé;
  • transverse cervicale;
  • superficiel;
  • branche profonde.

Les branches s'étendent à la glande thyroïde, à la partie laryngée du pharynx et au larynx lui-même, à l'œsophage supérieur et à la trachée, aux muscles cervicaux, ainsi qu'au périoste, à l'hypoderme et au trapèze..

Les branches de l'artère sous-clavière sont également distribuées aux muscles profonds du cou, de la moelle épinière, à savoir, aux membranes de sa région cervicale, aux structures des espaces intercostaux.

Division en départements

L'artère sous-clavière est conditionnellement divisée en trois parties. Le premier provient de la source du vaisseau et borde le bord du muscle scalène antérieur. Sur toute sa longueur, il y a de telles branches: vertébrales, thoraciques internes, tronc thyroïdien.

Le second occupe tout l'espace interstitiel. Dans cette section, le tronc cervical costal laisse.

Le troisième commence à la sortie de l'espace mentionné. Dans cette partie, l'artère sous-clavière donne le transverse cervical.

Les fonctions

L'artère sous-clavière fournit l'approvisionnement en sang à ces organes et structures:

  1. Cerveau.
  2. Moelle épinière.
  3. Cellules de la peau.
  4. Organes du cou et fibres musculaires.
  5. Ceinture d'épaule.
  6. Membres supérieurs droit et gauche.
  7. Paroi antérieure abdominale.
  8. La paroi avant du sternum.
  9. Plèvre.
  10. Péricarde.
  11. Diaphragme.

Pathologie du vaisseau

L'artère sous-clavière, ainsi que d'autres grands canaux sanguins, subit souvent des changements pathologiques qui conduisent à un affaiblissement du flux sanguin en elle.

À la suite de diverses maladies, la nutrition des organes et des structures décrits ci-dessus se détériore, des troubles surviennent dans leur activité, ce qui menace de graves conséquences. Les pathologies les plus courantes affectant l'artère sous-clavière sont l'athérosclérose, l'anévrisme, l'occlusion, la sténose.

Les plaques athérosclérotiques dans le vaisseau entraînent un affaiblissement du flux sanguin et, à mesure qu'elles augmentent, un rétrécissement ou même un blocage complet de la lumière de l'artère peut se produire.

Avec la formation d'un anévrisme, il existe un risque sérieux de rupture de paroi et d'hémorragie. De plus, la saillie interfère également avec la circulation sanguine normale et prédispose au développement d'autres conditions pathologiques.

La détection et le traitement rapides des maladies vasculaires peuvent prévenir de graves complications et maintenir la santé.

Branches de l'artère sous-clavière

Artère vertébrale (a. Vertebralis) - une grande et longue branche de l'artère sous-clavière, est divisée en zones topographiques:

· La partie prévertébrale - entre le scalène antérieur et les longs muscles cervicaux;

· Processus transversal - dans les trous des processus transverses des vertèbres cervicales avec des branches musculaires et vertébrales (radiculaires);

· Atlantide - au niveau de la 1ère vertèbre cervicale et du grand foramen occipital produisant un coude en S pour réguler le flux sanguin cérébral;

Partie intracrânienne - avec de nombreuses branches: méningée antérieure et postérieure, cérébelleuse inférieure postérieure, cérébrospinale antérieure et postérieure et la plus grande artère basilaire.

L'artère basilaire (a. Basilaris) est formée par la fusion des artères vertébrales droite et gauche dans la fosse crânienne postérieure. Il se situe dans le sillon longitudinal du pont (une partie du cerveau postérieur) et se termine par la division dans les artères cérébrales postérieures droite et gauche qui pénètrent dans le cercle artériel du cerveau (anastomose intersystémique). Les branches latérales s'étendent de l'artère basilaire: cérébelleuse inférieure antérieure, artères du labyrinthe de l'oreille interne, branches médio-cérébrales et artères du pont, cervelet supérieur.

L'artère thoracique interne (a. Thoracica interna) longe les bords droit et gauche du sternum, dégageant les branches des organes: médiastinale, thymique, bronchique, péricardique; pariétal: péricardico-diaphragmatique, sternal, perforant (au muscle grand pectoral et à la glande mammaire), aux artères intercostales antérieures, musculaires-diaphragmatiques et épigastriques supérieures. Toutes les branches forment de nombreuses anastomoses intersystèmes.

Tronc thyroïdien-cervical (truncus thyrocervicalis) - 1,5 cm de long, divisé en branches:

· Abaisser les artères thyroïdiennes vers la glande et les glandes parathyroïdes, le muscle long du cou, le larynx, le pharynx, la trachée, l'œsophage, les anastomoses intersystémiques avec des branches de l'artère carotide externe dans les muscles et les organes;

Artères cervicales ascendantes avec des branches jusqu'aux muscles profonds du cou, des vertèbres et de la moelle épinière;

· Artères suprascapulaires avec des branches musculaires impliquées dans la formation de l'omoplate artérielle;

Artères cervicales superficielles avec ramifications au trapèze, rhomboïde et muscles dentés supérieurs.

Le tronc cervical costal (truncus costocervicalis) a des branches:

· Artère cervicale profonde - aux muscles semi-axiaux de la tête et du cou;

· L'artère intercostale la plus élevée - jusqu'aux deux premiers espaces intercostaux.

L'artère transversale du cou (a. Transversa coli) est divisée en branches:

· Branche superficielle (ascendante) - aux muscles du dos du cou, extenseur du dos;

· Une branche profonde (artère scapulaire dorsale) - à la peau et aux muscles du dos et de l'omoplate,

· Les deux branches forment des anastomoses intersystémiques avec les artères occipitales, intercostales postérieures, sous- et suprascapulaires.

Les artères axillaires et brachiales, la topographie, les branches et les zones qui leur sont fournies par le sang. Apport sanguin à l'articulation de l'épaule.
16 (IV) Artères axillaires et brachiales

L'artère axillaire (axillaire, axillaire, a.axillaris) s'écarte de la sous-clavière au niveau du bord inférieur de la 1ère côte et passe dans le brachial au niveau des bords inférieurs des muscles pectoraux majeur et latissimus, c'est-à-dire au niveau des parois axillaires antérieures et postérieures. L'artère se trouve profondément et latéralement dans la cavité axillaire. Il est entouré en forme de fer à cheval par les faisceaux nerveux médial, postérieur et latéral du plexus brachial, avec lesquels le faisceau neurovasculaire axillaire se forme avec la veine axillaire..

L'artère axillaire est conditionnellement divisée en trois départements:

· Le premier - au niveau du triangle claviculaire-pectoral (entre la clavicule et le muscle pectoral mineur). Il commence branches: sous-scapulaire, thoracique supérieur aux muscles pectoraux et aux deux premiers espaces intercostaux; artère acromiale pectorale - aux articulations sternocromiale et de l'épaule, aux muscles sous-claviers et deltoïdes, aux pectoraux majeur et mineur.

· Le second - au niveau du triangle pectoral (muscle pectoral mineur). Il quitte l'artère thoracique latérale avec des branches vers le muscle denté antérieur et la glande mammaire..

· Le troisième - au niveau du triangle sous-pectoral (entre les bords inférieurs du muscle grand pectoral et du muscle mineur). Les plus grandes branches de l'artère en elle - le sous-scapulaire (a. Subscapularis), qui alimente la branche pectorale-dorsale avec le denté antérieur, le plus grand rond et une partie du muscle latissimus, et la branche enveloppant l'omoplate avec les muscles axillaires et autres de la région scapulaire, vers laquelle elle passe par l'ouverture trilatérale branche terminale (a. circumflexa scapulae).

· De plus, les artères antérieure et postérieure enveloppant la raideur brachiale commencent dans la troisième section. La plus grande artère postérieure et le nerf axillaire passent par l'ouverture quadrilatérale dans la région postérieure de la ceinture scapulaire. Les deux artères fournissent l'articulation de l'épaule, le deltoïde, le bec-brachial et d'autres muscles adjacents à l'articulation.

Des anastomoses artérielles intersystémiques et intrasystémiques se forment dans la région de l'articulation de l'épaule et de l'omoplate, qui sont appelées le réseau artériel de l'articulation de l'épaule ou du cercle artériel. Dans le réseau artériel de l'articulation de l'épaule, les branches de l'artère axillaire sont connectées les unes aux autres: thoracromiales avec les artères antérieure et postérieure enveloppant l'humérus, formant une anastomose intrasystémique. Dans le cercle artériel de l'omoplate, la branche scapulaire dorsale de l'artère transversale du cou de l'artère sous-clavière se ferme, les branches cervicales suprascapulaires et superficielles du tronc thyroïdien-cervical de l'artère sous-clavière - avec les branches finales de l'artère sous-scapulaire de l'axillaire. Dans les deux premiers espaces intercostaux, il y a des branches du tronc costo-cervical avec des branches de l'artère axillaire: le thoracique supérieur et le thoracromial. Avec son appareil, le cercle confirme la règle de la circulation collatérale, - là où il y a beaucoup de muscles, il y a beaucoup de vaisseaux et de connexions entre eux.

L'artère brachiale (a. Brachialis), accompagnée de deux veines profondes et du nerf médian adjacent, est située dans la rainure bicepital médiale, formant le faisceau neurovasculaire de l'épaule. Dans celui-ci, le nerf médian traverse les vaisseaux dans le tiers médian de l'épaule. À l'intérieur du faisceau se trouvent le nerf cubital, les nerfs cutanés de l'épaule et de l'avant-bras. Dans la fosse ulnaire, l'artère brachiale est divisée en projection du col du radius vers les artères ulnaire et radiale. Au cours de son évolution, il donne sur l'épaule de petites branches musculaires et cutanées. Les plus grosses branches sont les artères ulnaires collatérales - le haut et le bas.

La plus grosse branche est l'artère brachiale profonde (a. Profunda brachii), s'étendant dans le tiers supérieur de l'épaule et avec le nerf radial occupant le canal brachio-musculaire, dans laquelle au tiers médian elles sont adjacentes à l'humérus (possibilité de dommages lors de fractures). L'artère profonde peut être absente dans 30% des cas ou partir de l'artère axillaire (50%) L'artère profonde alimente l'humérus, le deltoïde, les triceps et les muscles brachiaux; donne des branches collatérales: moyennes et radiales.

Toutes les branches collatérales sont impliquées dans la formation du réseau artériel de l'articulation du coude. L'artère collatérale moyenne traverse les triceps et se connecte avec le retour interosseux. Anastomoses par rayonnement collatéral avec rayonnement de retour, coude collatéral supérieur et inférieur - avec coude de retour: antérieur et postérieur.

Artères de l'avant-bras: topographie, branches et zones qui leur sont fournies par le sang. Apport sanguin à l'articulation du coude.
17 (IV) Artères de l'avant-bras

Les artères de l'avant-bras apparaissent lorsque l'artère brachiale est divisée dans la fosse ulnaire au niveau de la tête radiale en artères radiale et ulnaire. Avec les veines et les nerfs du même nom, ils forment des faisceaux neurovasculaires le long du radius et du cubitus, en avant et en dedans d'eux.

L'artère radiale (a. Radialis) commence à partir du brachial à 3-4 cm sous la fente de l'articulation brachioradiale, passe entre le muscle brachioradial et le pronateur rond dans la rainure radiale de l'avant-bras. Dans le tiers inférieur de l'avant-bras se trouve superficiellement, facilement pressé contre le rayon (point d'impulsion), accompagné de la branche superficielle du nerf radial. Au cours de son évolution, l'artère donne les branches musculaires au pronateur rond, au muscle brachioradial, au fléchisseur radial du poignet, aux fléchisseurs superficiels et profonds des doigts, au muscle long palmaire, au long fléchisseur du pouce. La section terminale de l'artère radiale passe à l'arrière de la main, enveloppant le bord latéral du poignet. A travers la «tabatière» anatomique (entre les tendons du muscle long qui prolonge le pouce, l'extenseur court du même doigt et les extenseurs radiaux), l'artère passe dans le premier espace interosseux et tombe dans la paume de la main, où elle forme une profonde voûte palmaire.

Branches de l'artère radiale

· Retour radial (ramus recurrens radialis) - part dans le tiers supérieur pour participer au réseau de l'articulation du coude, se connecte au rayonnement collatéral de l'artère profonde de l'épaule, dégage de petites branches musculaires.

· Palmaire superficiel (r. Palmaris superficialis) - part dans la section finale pour la formation de l'arcade palmaire superficielle et l'apport sanguin aux muscles du pouce.

Branches palmaires et carpiennes dorsales (R. Carpeus palmaris et R. Carpeus dorsalis) - participent avec l'artère interosseuse à la formation du réseau artériel du poignet et de l'articulation du poignet. Les muscles des espaces métacarpiens II-Ve et la surface arrière des doigts sont alimentés par le réseau arrière (2-5).

· La première artère métacarpienne arrière (r. Metacarpea dorsalis prima) passe le long de l'arrière de la main en direction de la première fente interdigitale, fournit l'index et le pouce dans la zone de leur base.

· L'artère du pouce (a. Princeps pollicis) commence dans la paume de la main dans le premier espace interosseux et donne trois branches: la médiale et la latérale pour le pouce et l'artère de l'index.

L'artère ulnaire (a. Ulnaris), après avoir quitté le brachial, passe sous le pronateur circulaire et, avec le nerf ulnaire, se trouve dans la rainure ulnaire de l'avant-bras, passe à travers la fente médiale du tunnel carpien sous les muscles de l'élévation de l'auriculaire, où la branche finale forme l'arc palmaire superficiel. Dans son parcours, il donne des rameaux musculaires au pronateur rond, au fléchisseur ulnaire du poignet, aux fléchisseurs superficiels et profonds des doigts, aux muscles de l'élévation de l'auriculaire.

Branches de l'artère ulnaire

L'artère ulnaire récurrente (a. Recurrens ulnaris) commence dans le tiers supérieur, participe à la formation du réseau de l'articulation du coude, reliant les branches avant et arrière aux artères ulnaires collatérales - les artères brachiales supérieure et inférieure.

· L'artère interosseuse commune (a. Interosseus communis) - grande et courte avec des branches antérieures et postérieures alimentant le nerf médian, l'articulation ulnaire, les muscles profonds de l'avant-bras, du poignet et de l'articulation du poignet.

· L'artère interosseuse postérieure (a. Interosseus posterior) nourrit tous les muscles postérieurs de l'avant-bras: soutien de la voûte plantaire, extenseurs du poignet et des doigts, le long muscle détournant du pouce.

· Les artères interosseuses terminent les branches anastomosées avec les branches des artères radiales et ulnaires, formant le réseau artériel carpien avec les artères métacarpiennes arrière s'étendant depuis celui-ci.

· Les branches pré-terminales de l'artère ulnaire - le carpe palmaire et le palmaire profond (r. Carpeus palmais et r. Palmaris profundus) forment, lorsqu'ils sont connectés aux branches de l'artère radiale, le réseau carpien palmaire, parfois une arche palmaire profonde. Ils alimentent les muscles métacarpiens et les muscles de l'élévation de l'auriculaire..

· À partir de l'arcade palmaire profonde, les artères numériques communes commencent, se transformant en leurs propres artères numériques situées sur les côtés adjacents des doigts.

Autour de l'articulation du coude, il existe un réseau d'ouverture dû aux branches collatérales de l'artère brachiale et aux collatérales de retour des artères ulnaire, radiale et interosseuse. Au poignet, les branches carpienne et palmaire des artères interosseuses radiale, ulnaire et antérieure s'anastomosent dans le réseau palmaire; dans le réseau dorsal - branches dorsales carpiennes des artères interosseuses ulnaire, radiale, antérieure et postérieure.

Artères de la brosse. Arches palmaires artérielles et leurs branches.
18 (IV) Artères de la main

Les artères de la main sont représentées par les dernières branches des artères radiales et ulnaires. Au poignet, elles sont connectées sous forme d'anastomoses en réseau, et dans la paume de la main se trouvent des articulations arquées d'où naissent les artères métacarpienne et numérique. Sur le poignet se trouvent les réseaux artériels palmaire et dorsal avec les artères carpiennes et numériques arrière, et dans la partie métacarpienne de la paume sont les arcs palmaires avec des artères numériques communes et propres.

Les branches palmaires et carpiennes de l'artère radiale, se connectant aux mêmes branches des artères ulnaire et interosseuse, forment les réseaux artériels palmaire et dorsal du poignet (rete carpi palmare et rete carpi dorsale). Les deux réseaux alimentent les capsules et les ligaments des articulations: le poignet, le mi-carpien, l'interdigital et le carpien-métacarpien, et les tendons musculaires passant par les canaux des supports fléchisseurs et extenseurs..

Les artères suivantes s'étendent de l'arrière du poignet.

· 3-4 artères métacarpiennes dorsales (aa. Metacarpeae dorsales) - pour l'approvisionnement en sang des muscles interosseux dorsaux, de la peau et du tissu sous-cutané du métacarpe. À partir de chaque artère arrière, deux artères numériques arrière (arrière) pour les doigts II-V commencent. En l'absence de dos artères, l'approvisionnement en sang est effectué par des branches perforées d'un arc palmaire profond.

· L'approvisionnement en sang du pouce est effectué non seulement par les branches de la première artère carpienne dorsale du réseau artériel, mais aussi par sa propre artère (a. Princeps pollicis). Il provient de l'artère radiale et, à son tour, est divisé en deux branches palmaires pour le pouce et la branche radiale de l'index.

L'arc palmaire superficiel (arcus palmaris superficialis) est formé par la section terminale de l'artère ulnaire (la partie principale), se connectant à la branche palmaire superficielle de l'artère radiale. L'arc est situé sous l'aponévrose palmaire, mais au-dessus des tendons des fléchisseurs des doigts et est projeté au milieu du corps des os métacarpiens. À partir du demi-cercle de l'arc, les artères palmaires communes (courtes) commencent, passant dans le long doigt numérique propre. Des composants de l'arc superficiel - l'artère ulnaire et la branche palmaire des branches musculaires radiales s'étendent aux muscles des élévations du pouce et de l'auriculaire.

L'arc palmaire profond (arcus palmaris profundus) provient de la section terminale de l'artère radiale (l'atteinte principale) et de la branche palmaire mince et profonde de l'artère ulnaire. L'arc se situe sous les tendons des fléchisseurs des doigts et se projette au niveau des bases des métacarpiens. De courtes branches musculaires s'en éloignent jusqu'à l'élévation de l'auriculaire, des muscles interosseux palmaires; artères numériques communes et propres.

Les arcades palmaires et les réseaux carpiens, les artères numériques et intercarpiennes forment de nombreuses anastomoses inter et intra-systémiques, et des réseaux collatéraux autour des articulations, ce qui garantit un apport sanguin ininterrompu et riche à la main. Il est nécessaire d'assurer la fonction de préhension de la main et l'opposition du pouce.

Artère fémorale. Sa topographie, ses branches et ses zones leur fournissent du sang. Approvisionnement en sang de hanche.
19 (iv) artère fémorale

L'artère fémorale (a. Femoralis), en tant que continuation de l'iléon externe, passe à la cuisse dans les lacunes vasculaires et au nerf fémoral dans les lacunes musculaires. Les deux lacunes sont situées sous le ligament inguinal et sont divisées par la crête iliaque. L'artère à la sortie de l'espace se situe dans la crête iliaque entre les muscles du même fémur, située latéralement par rapport à la veine fémorale. Après avoir laissé un sillon court, l'artère descend dans le triangle fémoral et pénètre dans le canal d'adduction, qui laisse dans la fosse poplitée au bord supérieur. Dans la fosse, l'artère est appelée poplitée et ses branches forment le réseau artériel de l'articulation du genou.

L'artère fémorale, la veine et le nerf éponyme constituent le faisceau neurovasculaire, dans lequel seule la branche cachée du nerf fémoral accompagne l'artère tout au long de la cuisse. Le faisceau est projeté le long de la ligne allant du milieu du ligament inguinal à l'épicondyle médial de la cuisse.

Branches de l'artère fémorale

· Artère fémorale profonde (a. Profunda femoris) - s'écarte de 3-4 cm sous le ligament inguinal, la grande branche principale alimentant les muscles de la cuisse est divisée en branches enveloppant le fémur: médiale, latérale et perforante (3-4) (a.circumflexa medialis, a.circumflexa lateralis, aa.perforantes) - pour l'articulation de la hanche, les muscles de la ceinture inférieure et les muscles postérieurs de la cuisse.

· Les branches enveloppantes forment un réseau artériel autour de l'articulation de la hanche et rejoignent les branches de l'artère obturatrice, les artères fessières, en raison desquelles elles fournissent du sang non seulement à l'articulation de la hanche, mais aussi aux muscles: iliaque-lombaire, peigne, obturateur externe, en forme de poire, carré, fessier, fessier, tailleur et quadriceps et fascia large du tenseur. L'acétabulum s'étend de l'artère médiale à l'articulation. Le réseau artériel de l'articulation fournit un flux sanguin détourné (collatéral), mais uniquement avec une perméabilité de l'artère fémorale profonde.

· Sous le ligament inguinal de l'artère fémorale, commencent de petites branches qui sortent par la fissure cachée dans le tissu sous-cutané: artère épigastrique superficielle (a. Epigastrica superficialis), artère superficielle autour de l'iléon (a.circumflexa ilium superficialis), 2-3 artères génitales externes (aa pudendae externae), qui anastomose dans la peau et les tissus sous-cutanés, les muscles des régions pubienne et inguinale avec l'artère épigastrique supérieure, avec les branches terminales des artères lombaires. L'enveloppe de l'artère superficielle de l'ilium présente des anastomoses musculaires et articulaires avec la même mais profonde artère - la branche de l'artère iliaque externe, ainsi qu'avec l'enveloppe latérale de l'artère fémorale.

· Une autre branche de l'artère fémorale, l'artère descendante du genou (a.genus descendens), participant à la formation du réseau de l'articulation du genou, quitte le canal et l'artère fémorale, le nerf caché quitte par l'ouverture avant du conduit.

· De nombreuses petites branches s'étendent jusqu'aux muscles environnants tout au long de l'artère fémorale.

Artère poplitée, ses branches. Apport sanguin au genou.
20 (IV) Artère poplitée

L'artère poplitée (a. Poplitea), étant une continuation du fémur, est située dans la fosse poplitée avec la veine du même nom et les nerfs sciatiques ou tibiaux. La fosse poplitée est délimitée en haut du côté latéral par le muscle biceps, du médial par semi-membraneux, par le bas par deux têtes (médiale et latérale) du muscle du mollet. Le bas de la fosse forme la surface poplitée du fémur, la capsule de l'articulation du genou et le muscle poplité.

Sous son propre fascia dans la fosse, occupant une position médiane, le nerf, la veine et l'artère mentionnés ci-dessus se trouvent au-dessus, en bas - un mot mémorable pour syntopie du faisceau neurovasculaire "neva" - selon les premières lettres des composants du faisceau neurovasculaire. L'artère poplitée est située à proximité de l'os, de la capsule et du muscle (envisagez la possibilité de dommages dus à une blessure!). Sa longueur moyenne est de 16 cm, son diamètre est de 13 mm. Au niveau du bord inférieur du muscle poplité, l'artère est divisée en branches finales - le front et le dos tibiaux.

Branches latérales de l'artère poplitée

Artère latérale supérieure du genou (a.genus superior lateralis) - commence au-dessus du condyle latéral de la cuisse, fournit du sang aux muscles latéraux larges et biceps, à l'articulation du genou.

Artère médiale supérieure du genou (a. Genus superior mtdialis) - commence au niveau de l'épicondyle fémoral médial - pour le muscle large médial et la capsule de l'articulation du genou.

· Artère du genou moyen (a. Genus media) - à la paroi postérieure de la capsule articulaire, ses ménisques, ses ligaments croisés, ses plis synoviaux.

· L'artère médiale inférieure du genou (a. Genus inferredmedialis) part au niveau du condyle médial du tibia - pour la tête médiale du muscle du mollet, capsule de l'articulation du genou.

Artère latérale inférieure du genou (a.genus inf later lateralis) - pour la tête latérale du gastrocnémien et le long muscle plantaire.

Toutes les branches, se connectant les unes aux autres, forment un réseau artériel autour de l'articulation du genou. De plus, la branche descendante du genou de l'artère fémorale (a.genusdescendens), les branches de retour des artères tibiales postérieure et antérieure (r. Recurrens tibialis postérieur, r. Recurrens tibialis anterior) participent à l'approvisionnement en sang de l'articulation du genou et à la formation de son réseau. Avec une flexion maximale des genoux, les artères poplitées sont compressées, mais le flux sanguin n'est pas perturbé en raison de la présence d'un réseau artériel bien développé des articulations du genou.

Artères du tibia: topographie, branches et zones qui leur sont fournies par le sang. Approvisionnement en sang de cheville.
21 (IV) Artères du tibia

Les artères tibiales appartiennent aux artères tibiales: antérieure et postérieure (a. Tibialis anterior et a. Tibialis posterior). Ce sont les dernières branches de l'artère poplitée et commencent à partir de celle-ci au niveau du bord inférieur du muscle poplité. Avec les veines du même nom, les nerfs supérieurs et péroniers, ils forment trois faisceaux neurovasculaires de la jambe inférieure. Le faisceau postérieur a dans sa composition l'artère tibiale postérieure, 2-3 veines profondes et le nerf tibial qui l'accompagne. Le faisceau antérieur comprend l'artère tibiale antérieure, 2-3 veines profondes accompagnant et la branche profonde du nerf fibulaire, le faisceau latéral - de l'artère fibulaire, 2-3 veines profondes accompagnant et la branche superficielle du nerf fibulaire.

Le faisceau postérieur s'étend dans le canal supéro-poplité entre le muscle tibial postérieur et le long fléchisseur du pouce à l'avant et le muscle soléaire à l'arrière. En sortant de celui-ci, à la frontière du tiers moyen et inférieur du tibia, le faisceau se trouve relativement superficiellement, sous le bord médial du muscle soléaire et son propre fascia du tibia. Au niveau de la cheville médiale, le faisceau neurovasculaire postérieur entre sous le dispositif de retenue du fléchisseur (canal fibreux de la cheville médiale) et sort par le canal calcanéen vers la semelle.

L'artère tibiale postérieure (a. Tibialis posterior) est une continuation directe du poplité et au niveau du tiers supérieur de la jambe donne la plus grande branche - l'artère fibulaire (a. Fibularis seu a. Peronea), qui, avec 2 veines profondes du même nom, passe sous le long fléchisseur de la grande doigt et pénètre dans le canal péronier musculaire inférieur (entre le péroné et le muscle ci-dessus). Derrière la cheville latérale, il est divisé en branches finales: cheville et talon latéraux (rr. Malleolares laterales, rr. Calcanei) - pour le réseau collatéral des chevilles et des talons.

L'artère fibulaire alimente les muscles fibulaires longs et courts, le bord latéral des triceps. En dessous, avec sa branche perforante, il se connecte à l'artère latérale antérieure de la cheville à partir du tibial antérieur. Sa branche conjonctive anastomose avec l'artère tibiale postérieure dans le tiers inférieur de la jambe.

Petites branches de l'artère tibiale postérieure:

· La branche enveloppant la tête du péroné est impliquée dans la formation du réseau articulaire du genou et l'apport sanguin aux muscles péroniers.

· Les branches musculaires sont dirigées vers les muscles du dos de la jambe inférieure: triceps, tibial postérieur, long fléchisseur du pouce, long fléchisseur des doigts.

Les branches terminales de l'artère tibiale postérieure - les artères plantaires médiales et latérales (a. Plantaris medialis et a. Plantaris lateralis) alimentent le pied. L'artère plantaire médiale est divisée en branches profondes et superficielles. Une artère plantaire latérale plus grande et plus longue forme une arche plantaire au niveau des bases des os métatarsiens qui, au premier os métatarsien, se connecte avec l'anastomose à la branche profonde de l'artère dorsale du pied. À partir de l'arc plantaire, 4 artères métatarsiennes commencent par des branches perforantes et des artères numériques communes.

L'artère tibiale avant (a. Tibialis anterior) part du poplité au bord inférieur du muscle poplité, passe un peu dans le canal cheville-poplité, au niveau du tiers supérieur la laisse passer par l'ouverture avant supérieure de la membrane interosseuse et descend vers elle, s'approchant progressivement de la peau, passe sur le pied comme l'artère arrière.

Branches:

· Récurrente: antérieure et postérieure (a. Recurrens tibialis anterior, a. Recurrens tibialis posterior) - pour le réseau artériel du genou et l'apport sanguin aux articulations du genou et du tibia, le muscle tibial antérieur et le long extenseur des doigts;

· Avant de la cheville: médial et latéral (a. Malleolaris anterior medialis, a. Malleolaris anterior lateralis) - pour la formation des filets de cheville, l'approvisionnement de l'articulation de la cheville, les os du tarse et ses articulations;

Branche finale - l'artère dorsale du pied (a. Dorsalis pedis) avec le premier métatarsien, plantaire profond, tarse (latéral et médial), branches arquées et I - IV branches des doigts.

L'approvisionnement en sang de l'articulation de la cheville est effectué par les branches de la cheville des artères tibiales et fibulaires, qui forment la cheville médiale et latérale, le réseau calcanéen, se poursuivant devant et derrière la capsule articulaire. Le réseau de la cheville médiale (rete malleolare mediale) se produit lorsque l'artère médiane de la cheville antérieure de l'articulation tibiale antérieure est connectée à la branche de la cheville médiale de l'artère tibiale postérieure et aux branches tarse médiales de l'artère dorsale du pied. Dans le réseau latéral de la cheville (rete malleolare laterale), l'artère latérale de la cheville antérieure est anastomosée du tibial antérieur, la cheville latérale et les branches perforantes de l'artère fibulaire. Le réseau du talon (rete calcaneum) est formé par la fusion des branches du talon des artères tibiales et fibulaires postérieures.

Artères du pied: topographie, branches et zones qui leur sont fournies par le sang.
22 (IV) Artères du pied

Artères du pied - les dernières branches des artères tibiales: plantaire médiale et latérale (a. Plantaris medialis et a. Plantaris lateralis) - du tibial postérieur, dorsale (a. Dorsalis pedis) - du tibial antérieur. Ensemble avec les veines profondes du même nom, ainsi qu'avec les branches terminales du nerf tibial et péronier profond, ils forment des faisceaux neurovasculaires situés dans les rainures plantaires médiales et latérales, et à l'arrière du pied - dans la première fente intertarsienne.

Artère plantaire latérale (a. Plantaris lateralis), plus grande et plus longue que la médiale, à base de l'os métatarsien en V, il se plie dans la direction médiale, formant l'arche artérielle plantaire. L'arc est projeté au niveau des bases des os métatarsiens et se termine par une connexion avec la branche profonde de l'artère dorsale du pied, passant dans le premier espace intertarsien. Quatre artères métatarsiennes (aa. Metatarseae plantares) avec des branches numériques perforantes et communes commencent à partir de l'arc. Les artères perforantes à travers les espaces interosseux se connectent aux artères métatarsiennes dorsales. Du doigt numérique commun, naissent des artères numériques propres. La première artère numérique donne deux branches au pouce et une à la surface médiale de la seconde. Le reste donne deux branches qui passent le long des surfaces latérales des doigts face à face.

L'artère plantaire médiale (a. Plantaris medialis) passe sous le muscle abducent du pouce dans le sillon médial et est divisée en branches superficielles et profondes alimentant les muscles de l'élévation du pouce. Elle anastomose avec la première artère métatarsienne dorsale.

L'artère arrière du pied (a. Dorsalis pedis) passe dans le canal fibreux de l'extenseur entre les tendons du long extenseur du gros orteil et le long extenseur des doigts, puis le long du premier espace intertarsien au-dessus des muscles interosseux dorsaux, où sa pulsation est bien ressentie.

Les branches finale et latérale s'en éloignent:

la première artère métatarsienne dorsale (a. metatarsea dorsalis I) avec trois branches numériques: deux au pouce, une à la surface médiale de la seconde;

artère plantaire profonde anastomosant à travers le premier espace interosseux avec l'arc plantaire;

artère arquée;

artères tarsales latérales et médiales (aa. tarseae lateralis et medialis) - aux mêmes bords du pied pour l'apport sanguin à la peau.

L'artère arquée (a. Arcuata), en tant que branche finale de l'artère dorsale du pied, passe au niveau des articulations métatarsophalangiennes et se connecte à la branche tarsale latérale, fermant l'anastomose intrasystémique. À partir de l'arc arrière ou d'une autre artère arquée, les artères métatarsiennes dorsales I-IV commencent, passant dans les artères numériques dorsales.

Veine cave supérieure, sources de sa formation et de sa topographie. Veines non appariées et semi-non appariées et leurs anastomoses.
23 (iv) veine cave supérieure

Le système de la veine cave supérieure combine les veines de la tête et du cou, les membres supérieurs, les parois thoraciques et abdominales, la cavité thoracique et le médiastin. La veine cave supérieure (v. Cava superior) elle-même mesure 5 à 8 cm de long, 2 à 2,5 cm de diamètre et est formée par la fusion des veines brachiocephalic courtes droite et longue gauche (vv.brachiocephalicae dextra et sinistra) au niveau de la première synchondrose droite cartilage costal avec sternum. Son écoulement dans l'oreillette droite est projeté au niveau de l'articulation sterno-costale droite III-ème. Les veines brachio-céphaliques et la veine cave supérieure n'ont pas de valves, sont entourées de fibres qui fixent leurs parois externes, de sorte qu'elles ne tombent pas lorsqu'elles sont endommagées et sont capables d'embolie en raison de l'action d'aspiration de la cavité thoracique.

Devant la veine cave supérieure se trouve le thymus et la surface médiale du lobe supérieur du poumon droit. La plèvre médiastinale et le nerf phrénique droit se développent sur la surface droite de la veine, et la racine du poumon droit est adjacente à l'arrière et au bas. Les apports veineux sont à droite - une veine non appariée (v. Azygos), à gauche - petites veines médiastinales et péricardiques.

La veine non appariée (v.Azygos) de la cavité thoracique provient de la veine lombaire ascendante droite, (v.Lumbalis ascendens dextra) anastomosant avec les veines lombaires droites du système de la veine cave inférieure (anastomose cava-cavale intersystème). La veine lombaire ascendante droite est située dans l'espace rétropéritonéal de l'abdomen derrière le grand muscle lombaire, passe entre les faisceaux musculaires de la jambe diaphragmatique droite dans le médiastin postérieur, où elle est appelée veine non appariée. Il se situe à droite et le long de la surface latérale de la colonne vertébrale thoracique. Au niveau IV-V des vertèbres thoraciques, il fait le tour de la racine du poumon et, se dirigeant vers l'avant et un peu vers le bas, se jette dans la veine cave supérieure. À l'embouchure d'une veine non appariée, il y a deux valves semi-lunaires.

Une veine semi-non appariée (v. Hemiazygos) continue dans le médiastin jusqu'à la veine lombaire ascendante gauche, qui traverse la jambe gauche du diaphragme puis le long de la surface latérale gauche des vertèbres thoraciques, mais au niveau des vertèbres VII-X, elle traverse la colonne vertébrale en avant et se jette dans la veine non appariée. Une veine semi-non appariée supplémentaire (v. Hemiazygos accessoria) va d'en haut le long des vertèbres thoraciques supérieures jusqu'à la rencontre d'une veine semi-non appariée.

Les veines intercostales postérieures s'écoulent dans les veines non appariées et semi-appariées, et à travers elles les veines du plexus vertébral, de l'œsophage, des veines bronchiques, péricardiques et médiastinales. Les veines intercostales postérieures s'anastomosent avec les veines intercostales antérieures du thorax interne, formant des anastomoses intrasystémiques de la cavité supérieure dans la paroi thoracique.

Les plexus vertébraux - externes et internes (plexus venosi vertebrales externi et interni) - ont chacun des parties antérieure et postérieure, situées le long de toute la colonne vertébrale du grand foramen occipital à l'apex du sacrum. Le plexus externe entoure les corps vertébraux et se cambre avec des processus, l'intérieur est dans l'espace épidural du canal rachidien. Le sang des plexus pénètre dans les veines intervertébrales (vv. Intervertebrales), qui passent par les mêmes ouvertures et s'écoulent dans les veines intercostales, lombaires et sacrées postérieures. De la colonne cervicale supérieure et de ses plexus, le sang pénètre dans les veines vertébrales et occipitales.

En raison des plexus vertébraux, une anastomose intersystémique cava-cavale se produit. La même anastomose existe entre les veines diaphragmatiques, intercostales et lombaires postérieures.

Les apports des veines brachio-céphaliques formant la veine cave supérieure participent à la formation d'anastomoses porto-cavales à travers les veines épigastriques et ombilicales. Les veines œsophagiennes, se connectant avec les veines gastriques, forment un organe anastomose port-cavale.

Anomalies de la veine cave supérieure sans altération hémodynamique:

· Veine cave supérieure supérieure gauche;

Atrésie de la veine principale tout en maintenant des.

Malformations de la veine cave supérieure, accompagnées de troubles circulatoires:

Une veine supplémentaire qui verse du sang dans l'oreillette gauche (doublement et dystopie)

Atrésie de la veine droite avec gauche préservée avec sa confluence dans l'oreillette gauche.

Veines de l'épaule, leur formation. Voies de sortie du sang veineux de la tête, du cou et du membre supérieur.
24 (IV) Veines de l'épaule

Les deux veines brachiocephalic: la droite et la gauche (vv. Brachiocephlicae dextra et sinistra) commencent lorsque les veines jugulaires sous-clavières et internes des côtés droit et gauche fusionnent au niveau et derrière les articulations sternoclaviculaires, et se terminent par la formation de la veine cave supérieure au niveau de l'attachement au sternum du 1er cartilage costal droit. Les veines brachio-céphaliques n'ont pas de valves, leur paroi externe est fixée avec des fibres, lorsque les veines sont endommagées, elles se baissent, saignent mortellement et captent les emboles. La veine gauche, longue de 5 à 6 cm, s'étend obliquement vers le bas et vers la droite derrière la poignée du sternum, avec derrière elle un tronc artériel brachiocephalic, des artères carotides communes et sous-clavières gauches. La veine droite, longue de 3 cm, a une position verticale et passe derrière le bord droit de la poignée du sternum, adjacent au dôme droit de la plèvre.

La formation des veines brachio-céphaliques étant réalisée sous un certain angle, la confluence des veines jugulaire interne et sous-clavière est appelée angle veineux jugulaire (angulus venosus juguli). Le canal lymphatique thoracique (canal thoracique) se jette dans celui-ci ou dans l'une de ses veines composantes à gauche, et le canal lymphatique droit (canal lymphatique dextre) coule vers la droite. Il y a donc une connexion entre le système circulatoire et lymphatique des vaisseaux sanguins.

Il Est Important D'Être Conscient De La Dystonie