Prévention du diabète

Qu'est-ce que le diabète?

Le diabète sucré est un groupe de maladies endocriniennes caractérisées par un taux élevé de sucre dans le sang en raison du manque relatif ou absolu de l'hormone insuline ou d'une violation de son interaction avec les cellules du corps. L'insuline est une hormone pancréatique qui régule le métabolisme, en particulier les glucides (sucres), mais aussi les graisses et les protéines.

Le glucide clé dans le sang et dans tout le corps est le glucose. Elle a un rôle exceptionnel dans le métabolisme: elle est la source principale et universelle d'énergie pour tout l'organisme..

Cependant, pour le traitement du glucose, presque tous les tissus et organes ont besoin d'insuline. En cas de carence en insuline (diabète sucré de type 1) ou de violation du mécanisme d'interaction de l'insuline avec les cellules du corps (diabète sucré de type 2), le glucose s'accumule dans le sang en grande quantité (hyperglycémie) et les cellules du corps (à l'exception des organes non dépendants de l'insuline) perdent leur source principale énergie.

Complications du diabète?

  • maladies cardiovasculaires (athérosclérose vasculaire, maladie coronarienne, infarctus du myocarde);
  • l'athérosclérose des artères périphériques, y compris les artères des membres inférieurs;
  • microangiopathie (dommages aux petits vaisseaux) des membres inférieurs;
  • rétinopathie diabétique (diminution de la vision);
  • neuropathie (diminution de la sensibilité, sécheresse et desquamation de la peau, douleur et crampes dans les membres);
  • néphropathie (excrétion urinaire de protéines, altération de la fonction rénale);
  • pied diabétique - maladie du pied (ulcères, processus purulents-nécrotiques) dans le contexte de lésions des nerfs périphériques, des vaisseaux sanguins, de la peau, des tissus mous;
  • diverses complications infectieuses (lésions cutanées pustuleuses fréquentes, mycoses des ongles, etc.);
  • coma (diabétique, hyperosmolaire, hypoglycémique).

La pertinence du diabète

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS):

En 2010, le nombre de patients diabétiques était de plus de 284,6 millions, soit 6% de la population âgée de 20 à 79 ans..

D'ici 2030, le nombre total de patients atteindra 438,4 millions..

En Russie en 2010, plus de 9,6 millions de patients diabétiques ont été enregistrés..

D'ici 2030, le nombre de patients en Russie devrait atteindre 10,3 millions..

Le diabète est l'une des trois maladies entraînant le plus souvent une invalidité et la mort (les deux autres sont l'athérosclérose et le cancer).

Près de la moitié des décès par diabète surviennent chez des personnes de moins de 70 ans; 55% des décès dus au diabète surviennent chez les femmes.

Plus de 50% des personnes atteintes de diabète ne connaissent pas leur état. Dans certains pays, le pourcentage d'ignorance atteint 80%.

Près de 80% des décès dus au diabète surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Selon les prévisions de l'OMS, pour la période 2010-2030. le nombre de décès dus au diabète doublera.

Grâce à une alimentation saine, à une activité physique régulière, au maintien d'un poids corporel normal et à l'abstention du tabagisme, le diabète peut être prévenu ou retardé.

Facteurs de risque du diabète

Mode de vie passif

Prévention du diabète

Comme le diabète ne peut pas être guéri, il est très important de contrôler la maladie tout le temps. La meilleure façon d'y parvenir est d'en savoir plus sur le diabète. Cela vous aidera à bien aider votre corps..

Le maintien du diabète en bon état vous aidera à:

  • Identification et contrôle en temps opportun des facteurs de risque du diabète
  • Auto-surveillance régulière de la glycémie
  • Visites régulières chez les fournisseurs de soins du diabète
  • Régime
  • Faire du stress
  • Médicaments prescrits par votre médecin

Les symptômes du diabète

Soif (les patients peuvent boire 3 à 5 litres ou plus de liquide par jour)

Mictions fréquentes (de jour comme de nuit)

Faiblesse générale et musculaire

Démangeaisons cutanées (en particulier dans la région génitale des femmes)

Plaies mal cicatrisées

Perte de poids importante chez les patients atteints de diabète de type 1

Obésité chez les patients atteints de diabète de type 2

Mais la réponse la plus fiable à la question "Comment savoir si j'ai du diabète?" ou une prédisposition à cette maladie consiste à prélever du sang et de l'urine pour analyse. Des études peuvent détecter une augmentation de la glycémie, dans l'urine - acétone et glucose.

Afin de déterminer le niveau de sucre dans le sang et l'urine, nous invitons la population du district de Zavyalovsky à un examen médical général.

Prévention du diabète chez les hommes, les femmes et les enfants. Guide de prévention du diabète

Le glucose est l'une des sources d'énergie les plus importantes pour une personne qui pénètre dans le corps avec de la nourriture. Dans quelles circonstances cette source peut-elle devenir soudainement destructrice pour la santé? Pourquoi tant de personnes sont-elles touchées par le diabète et le diabète est-il évitable??

Qu'est-ce que le diabète

Le diabète est une condition de l'organisme dans laquelle, pour de nombreuses raisons, le glucose ne se décompose pas correctement et la glycémie augmente. La maladie est directement liée à la nutrition, car le glucose pénètre constamment dans le corps humain avec certains produits..

Le diabète sucré est l'une des maladies les plus anciennes sur terre: dès le IIe siècle après JC, des scientifiques grecs ont décrit ses symptômes. Les anciens médecins n'étaient pas en mesure de guérir le premier degré de diabète et les patients sont morts d'un coma diabétique, et le second a été traité avec les mêmes méthodes qu'aujourd'hui: alimentation, activité physique, plantes médicinales. Seules les injections d'insuline ont été ajoutées à la liste des méthodes modernes..

Pourquoi le diabète se développe

La prévention et le traitement du diabète, qui affecte des millions de personnes dans le monde, suscitent encore des discussions parmi les médecins, car aucun moyen efficace de se débarrasser définitivement de cette maladie n'a été inventé. Les facteurs spécifiques qui influencent le développement de la maladie ne sont pas non plus définis: comme toujours, la liste est très longue et suggère qu'absolument n'importe quel facteur peut faire progresser le diabète.

Le diabète de type 1 est une maladie grave dont l'apparition est le plus favorisée par une prédisposition génétique. Les infections virales aiguës (par exemple, la rubéole), transférées dans la petite enfance ou pendant la période prénatale, en présence de facteurs négatifs supplémentaires affectent également l'apparition du T1DM. L'énorme contenu de nitrates dans les aliments peut également détruire les cellules d'insuline bêta et affecter considérablement le niveau de glucose dans le sang. La cause du développement de la maladie peut être l'introduction incorrecte d'aliments complémentaires pour les enfants, ce qui provoque une charge accrue sur le pancréas.

En outre, il existe un grand nombre de raisons hypothétiques qui peuvent déclencher le processus diabétique dans le corps humain..

Prévention du diabète de type 1

Une personne présentant un facteur de risque élevé doit éviter la rubéole, les oreillons et une grande variété de virus, y compris la grippe et l'herpès simplex.

L'allaitement maternel doit être effectué jusqu'à un an et demi. De plus, dès le plus jeune âge, il est nécessaire d'expliquer à vos enfants comment se comporter dans des situations stressantes et comment se rapporter aux événements indésirables qui se produisent.

Vous devez également exclure des produits diététiques une énorme quantité d'additifs artificiels et d'aliments en conserve. Ces recommandations doivent être mises en œuvre si, parmi les proches parents d'une personne, il y a des patients atteints de diabète de type 1.

Prévention du diabète de type 2

L'obésité est incluse dans la liste des raisons pour lesquelles le diabète se développe, il est donc essentiel de contrôler votre poids et de vous exercer quotidiennement. Le meilleur point de référence pour déterminer le poids idéal sera l'IMC (indice de masse corporelle).

Mais vider des kilos en trop de régimes épuisants n'en vaut pas la peine. Il est juste nécessaire de revoir la composition de l'alimentation et de tous les aliments gras, frits, trop épicés, ainsi que les conserves, les produits de confiserie à remplacer par des aliments plus utiles - par exemple, les fruits et légumes. Mâchez soigneusement les aliments afin de supprimer la charge supplémentaire sur le tube digestif. Mangez au moins trois fois par jour..

Prévention du diabète infantile

De plus, les enfants ont un potentiel énergétique tel qu'ils ne se plaignent depuis longtemps d'aucun symptôme suspect et ont l'air en assez bonne santé. Mais une fois qu'il y a un risque de retrouver un enfant inconscient en raison d'une glycémie élevée. La prévention du diabète chez l'enfant consiste donc tout d'abord en des examens périodiques, surtout s'il y a au moins un proche parent atteint d'une maladie similaire. Si possible, le bébé doit être protégé de toutes les maladies infectieuses. Mais l'essentiel est d'exclure les stress graves de la vie de l'enfant (scandales médiatisés dans la famille, déclarations agressives et actions qui lui sont adressées, etc.).

Prévention du diabète féminin

En termes de symptômes et d'évolution, le diabète féminin diffère peu du diabète masculin. Mais la prévention du diabète chez la femme a néanmoins ses propres caractéristiques.

Premièrement, les changements hormonaux se produisent chez les femmes presque constamment (cycle menstruel, grossesse, contraceptifs hormonaux, ménopause, etc.), ces indicateurs ne restent pas toujours dans la fourchette normale. Le déséquilibre hormonal affecte de manière significative le fonctionnement du système endocrinien, il est donc impératif de surveiller ces processus avec l'endocrinologue et le gynécologue.

Deuxièmement, la prévention du diabète chez les femmes sans échec comprend le contrôle du poids corporel, car les femmes prennent un poids supplémentaire deux fois plus vite que les hommes.

Vous devez particulièrement surveiller votre santé pendant la grossesse, car le diabète gestationnel existe. Le diabète sucré gestationnel, en règle générale, survient pendant la grossesse et passe après l'accouchement, mais avec des facteurs indésirables, il peut se transformer en T2DM.

Prévention du diabète masculin

L'importance du bilan hydrique pour la prévention des maladies

Le fait est que lors de la déshydratation, le pancréas limite les ressources pour la production d'insuline et jette tous ses efforts pour maintenir un équilibre hydrique normal. À cet égard, la glycémie peut augmenter même chez une personne en bonne santé. Mais l'argument le plus fort en faveur de l'eau est le fait qu'une dégradation complète du glucose n'est possible que s'il y a suffisamment d'eau dans le corps.

Il est important d'utiliser uniquement de l'eau ordinaire. Thé, café, bière, kvas, etc. - ce sont des boissons qui peuvent être attribuées à la forme liquide de la nourriture, elles ne supportent pas bien la fonction de rétablissement de l'équilibre hydrique.

Le rôle d'une alimentation saine dans la prévention du diabète

La prévention du diabète est mise à l'arrière-plan lorsqu'il s'agit de suivre un régime. Tout le monde aime manger délicieusement, et souvent la nourriture qu'une personne moyenne mange contient peu d'utilité. Il est difficile de refuser vos dépendances gastronomiques néfastes, mais c'est tout simplement nécessaire: des produits riches en conservateurs, graisses, additifs chimiques usent littéralement le pancréas et augmentent les risques de diabète à plusieurs reprises. Un régime préventif ne signifie pas un rejet complet du sucre, mais cela signifie qu'une personne ne mangera pas trop, mangera souvent, mais en petites portions, et préférera également les fruits et légumes.

Les fruits, les légumes et les jus frais contiennent déjà une partie des enzymes d'origine végétale, de sorte que leur digestion élimine la charge inutile du tube digestif. Une préférence particulière devrait être accordée au chou, aux betteraves, aux poivrons et aux radis.

Activité physique et prévention du diabète

Un gros plus de l'activité physique est la perte de poids excessif, mais le sport fait partie d'un certain nombre de mesures préventives contre le diabète, non seulement pour cette raison: l'activité physique élimine l'excès de glucose dans le sang.

Une demi-heure par jour est le minimum que vous devez consacrer à la pratique de tout sport ou fitness. Vous n'avez pas besoin d'aller au gymnase si vous n'en avez pas les moyens, ou de courir le matin, si vous aimez dormir plus longtemps - vous pouvez faire des étirements, marcher, pilates, nager, etc. pendant votre temps libre..

La façon la plus simple de rester en forme est de marcher plus souvent avec des amis, de marcher le plus possible, de jouer à des jeux de plein air avec des enfants.

Développement du stress

Dans leur pratique, les médecins rencontrent souvent des cas où une situation stressante, que le patient éprouvait trop violemment, a instantanément déclenché le développement du diabète et conduit à un coma diabétique. Les situations les plus courantes concernent les enfants et les très jeunes qui ne se sont pas encore adaptés à la vie et n'ont pas appris à tolérer le stress. Par conséquent, quand on dit que la prévention du diabète implique le développement d'une résistance au stress - ce ne sont pas seulement des mots qui peuvent être ignorés. Dans le contexte d'une situation de stress sévère, vous pouvez non seulement gagner du diabète, mais aussi accélérer de deux à trois fois la progression de la maladie.

Vous devez apprendre à comprendre les échecs et les pertes de la vie. Si une personne est particulièrement sensible et sensible, cela vaut la peine de limiter les contacts avec des personnes négatives ou agressives. Ne vous amusez pas avec les illusions que la nicotine ou l'alcool aideront à faire face aux problèmes psychologiques, il vaut mieux faire plus attention au développement personnel.

Pourquoi être constamment surveillé par des spécialistes

La prévention primaire du diabète comprend toujours un dépistage rapide. Le travailleur n'a pas beaucoup de temps, surtout dans les grandes villes, mais il est toujours dans son intérêt de faire une analyse de l'indice glycémique au moins tous les trois ans. En fin de compte, la lutte ultérieure contre le diabète prendra beaucoup plus de temps que le tour habituel chez le médecin.

Prévention du diabète

Selon les statistiques modernes, environ 6% de la population mondiale souffre de diabète. Ce sont des chiffres décevants, car la maladie appartient à la catégorie des pathologies incurables. En outre, les experts prévoient une augmentation de 1,5 fois du nombre de personnes malades au cours de la prochaine décennie..

Le diabète sucré traite du stade de bronze parmi les conditions pathologiques qui conduisent le plus souvent à la mort. La maladie vient juste après les processus tumoraux et les lésions vasculaires athérosclérotiques.

Les spécialistes exhortent toutes les personnes à être attentives à leur état de santé afin de se protéger et de protéger leurs proches contre le développement d'une maladie redoutable. Qu'est-ce que la prévention du diabète et que faire si la maladie est déjà survenue, est considéré dans l'article.

La maladie et ses facteurs de risque

La pathologie prend plusieurs formes. Les mécanismes suivants sont les plus courants pour leur développement et les principales causes de.

Diabète de type 1 (insulino-dépendant)

Elle se caractérise par le fait que l'hormone du pancréas est produite en petites quantités ou n'est pas du tout synthétisée. Pour cette raison, l'insuline n'est pas en mesure de transporter le sucre vers les cellules du corps qui, à leur tour, éprouvent une «faim» énergétique. Le corps essaie de reconstituer l'équilibre énergétique en utilisant une réserve de graisses, mais à la suite de ces processus métaboliques, des substances toxiques (cétones) sont libérées dans le sang qui peuvent provoquer le développement d'un coma.

Les causes du développement de la maladie de type 1:

  • hérédité;
  • pathologies infectieuses;
  • l'influence des virus;
  • facteurs externes défavorables;
  • erreurs d'alimentation.

Diabète de type 2 (non insulino-dépendant)

Elle se développe chez 80% de tous les patients souffrant d'une «maladie douce». Si 1 type de pathologie est caractéristique des enfants et des adultes, cette forme affecte les personnes âgées de 45 à 50 ans. Les principaux facteurs qui provoquent le diabète non insulino-dépendant sont la suralimentation, le poids corporel anormal, l'influence du stress, un mode de vie sédentaire.

Le glucose ne pénètre pas dans les cellules du corps, non pas à cause d'une carence en insuline, mais parce qu'elles y perdent leur sensibilité. Cette condition est appelée le terme «résistance à l'insuline»..

Selon les scientifiques, c'est l'obésité qui est le principal facteur de développement de la pathologie, car les études cliniques ont confirmé qu'une perte de poids de 6 à 7 kg peut améliorer le pronostic de l'issue de la maladie.

Principes de prévention

Après avoir clarifié les causes du développement de la pathologie, nous pouvons passer à la question de savoir comment prévenir le diabète en influençant ses facteurs étiologiques. L'ensemble des mesures préventives se compose des éléments suivants.

Prévention du diabète de type 1:

  • prévention et traitement rapide des maladies virales;
  • normalisation du mode de vie;
  • refus de boire de l'alcool et du tabac;
  • correction nutritionnelle;
  • surveillance régulière de la glycémie pendant l'examen médical.

Prévention du diabète de type 2:

  • diminution de la quantité d'aliments glucidiques dans l'alimentation;
  • niveau adéquat d'activité physique;
  • contrôle du poids corporel;
  • diagnostic régulier des figures glycémiques pendant l'examen médical.

Bilan hydrique corporel

La prévention du diabète comprend une surveillance constante de la quantité de liquide reçue dans le corps. Pour que la réaction de neutralisation des acides se produise dans le corps humain, en plus de l'hormone du pancréas, un niveau suffisant de bicarbonates est nécessaire (ils viennent avec des solutions aqueuses).

Dans le contexte de la déshydratation, le bicarbonate continue d'être produit comme mécanisme compensatoire et les niveaux d'insuline sont réduits à ce stade. Le résultat - glycémie élevée et faibles niveaux d'hormones.

La préférence est donnée à l'eau potable propre sans gaz. Afin d'éviter le diabète, surtout si l'un des proches souffre de cette pathologie, il est nécessaire de réduire la consommation de café, de thé fort, de boissons gazeuses dans l'alimentation. Les taux d'alcool autorisés sont les suivants:

  • pour les hommes - pas plus de 100 g de boissons fortes (de haute qualité!), pas plus d'un verre de vin rouge sec;
  • pour les femmes - pas plus de 50 g de boissons fortes, pas plus de 150 g de vin rouge sec.

Exclure la bière de l'alimentation, car elle provoque une forte augmentation de la glycémie même chez une personne en bonne santé, sans parler de ceux qui sont prédisposés à l'hyperglycémie.

Nutrition

La prévention du diabète chez l'homme, la femme et l'enfant comprend l'étape de correction d'un menu individuel. Quelques règles de base vous aideront à vous protéger du diabète et de vos proches.

Préférence pour les grains entiers

Des études cliniques ont montré que les produits à grains entiers réduisent le risque de développer une pathologie, tandis que les produits glucidiques, au contraire, l'augmentent plusieurs fois. Les grains entiers contiennent des fibres alimentaires grossières - les mêmes glucides, mais appartenant à la catégorie des «complexes».

Les saccharides complexes sont digérés pendant longtemps dans le tractus intestinal et augmentent lentement la glycémie après avoir mangé. De plus, ces produits ont un faible indice glycémique, ce qui est important à considérer lors de la création du menu.

Les grains entiers contiennent une énorme quantité de vitamines, minéraux, composés phytochimiques, qui sont importants si une prévention secondaire du diabète est effectuée. Nous parlons de personnes qui ont déjà la maladie, mais qui essaient de prévenir sa progression et le développement de complications..

Important! Évitez l'utilisation de produits à base de farine de blé de première qualité et de première qualité, de farine de riz blanc.

Refus de boissons sucrées

Refuser les boissons sucrées aidera à prévenir le diabète. Ils ont un indice glycémique élevé. De plus, des études cliniques ont montré que l'impact négatif de ces boissons est le suivant:

  • le poids corporel augmente;
  • pathologies chroniques exacerbées;
  • le niveau de triglycérides et de «mauvais» cholestérol augmente;
  • la sensibilité des cellules et des tissus à l'insuline diminue.

L'inclusion de «bonnes» graisses dans l'alimentation

Lorsqu'il s'agit de «bonnes» graisses, nous entendons leur groupe polyinsaturé. Ces substances réduisent le cholestérol dans le sang, aident à prévenir le développement de maladies du système cardiovasculaire. Les bonnes graisses se trouvent dans:

  • des poissons;
  • des noisettes
  • légumineuses;
  • germe d'avoine et de blé;
  • les huiles végétales.

Désactiver certains produits

Afin de ne pas tomber malade du diabète, dans la cuisine des personnes prédisposées à un état pathologique, il devrait y avoir une note avec une liste des produits autorisés et ceux qui devraient être limités. La base de la nutrition est:

  • soupes de légumes;
  • variétés de viande, poisson à faible teneur en matières grasses
  • des œufs
  • les produits laitiers;
  • céréales;
  • légumes et fruits.

Le refus ou la restriction de la consommation aidera à éviter le diabète:

  • viande et poisson gras;
  • aliments en conserve;
  • produits fumés et marinés;
  • saucisses;
  • bonbons;
  • muffins.

Activité physique

Une activité physique adéquate est importante non seulement comme mesure de prévention du développement du diabète chez les femmes et les hommes, mais est également utilisée pour obtenir une compensation en cas de maladie. Au début de la pathologie, il suffit de corriger le menu individuel et d'effectuer un ensemble d'exercices spéciaux plusieurs fois par semaine pour maintenir les indicateurs de glycémie dans des limites acceptables.

Le sport augmente la sensibilité des cellules et des tissus du corps humain à l'insuline, empêche le développement de pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins, aide à réduire le poids, élimine le "surplus" de cholestérol, a un effet anti-stress.

Afin de ne pas tomber malade au stade initial de la pathologie (si la maladie est déjà survenue), la préférence est donnée à:

Prévention du diabète gestationnel

Les femmes enceintes tombent également malades du diabète. C'est une forme distincte - gestationnelle. Ce type de maladie a un mécanisme de développement similaire au type 2 de la pathologie. Les cellules d'une femme sur le fond de porter un enfant perdent leur sensibilité à l'action de l'hormone du pancréas.

Il existe un ensemble de mesures pour prévenir l'apparition du diabète gestationnel. Il comprend:

  • correction nutritionnelle (les principes sont similaires à ceux décrits ci-dessus);
  • effort physique mineur (après consultation d'un gynécologue traitant);
  • surveillance régulière des indicateurs de glycémie - à la maison, vous pouvez utiliser un glucomètre, en ambulatoire, une femme fait une analyse générale, une analyse du sucre, de la biochimie et un test de tolérance au glucose;
  • contrôle mensuel de la prise de poids tous les mois et au troisième trimestre;
  • éviter de prendre des médicaments qui améliorent la résistance à l'insuline (hormones corticosurrénales, acide nicotinique).

On pense que le développement de la maladie peut être empêché par des remèdes populaires. Nous parlons de l'inclusion dans le régime alimentaire de tisanes, infusions et décoctions à base de plantes qui maintiennent des valeurs de glucose normales. L'opinion est double, car tous ces événements ne.

Mesures de prévention du diabète de type 1 et de type 2 - comment prévenir

Les maladies sont plus faciles à prévenir qu'à guérir. Ce postulat est valable pour le diabète. Les patients qui souffrent d'une «maladie douce» savent à quel point le traitement est dur. La maladie est incurable et toute erreur de style de vie ou de nutrition entraîne inexorablement une augmentation de la glycémie. Mais! Les médecins sont sûrs que la prévention correcte du diabète peut protéger une personne contre une maladie grave. Le contenu de l'article […]

Comment prévenir le diabète

Pour prévenir les conséquences négatives, les médecins ont développé un rappel spécial pour la prévention du diabète. Il comprend plusieurs domaines. Les activités recommandées sont sélectionnées en fonction de l'état de la personne.

Formes précliniques de diabète

Méthodes de prévention

Facteurs de risque

Les femmes à risque ont souffert de diabète gestationnel (pendant la grossesse). Leur pathologie (type 2) peut se développer à 40-45 ans.

Prévention du diabète de type 1

Caractéristiques de la prévention

On pense que la pathologie est héréditaire. Mais pas la maladie elle-même est transmise génétiquement, mais une tendance à développer un diabète de type 1. Si une telle prédisposition est détectée en temps opportun (à l'aide de tests spéciaux) et que le patient entreprend toutes les méthodes de prévention primaire, la pathologie peut ne jamais se développer.

Méthodes de prévention

Cette prévention est nécessairement complétée par une activité physique réalisable. L'exercice entraîne l'endurance de votre corps. Durcissement recommandé.

Prévention du diabète de type 2

Caractéristiques et méthodes de prévention primaire

Dans le pré-diabète et les premiers stades de la maladie, la normalisation de la concentration en sucre nécessite une nutrition suffisante, un mode de vie sain et une activité physique.

Prévention secondaire et tertiaire

Il est interdit d'utiliser des médicaments sans ordonnance d'un médecin! Avec un mauvais schéma thérapeutique, les médicaments peuvent provoquer des affections graves (hypoglycémie, intoxication, coma).

Régime de prévention du diabète

L'accent principal dans la prévention du diabète (et des types 1 et 2) est une bonne nutrition. Les nutritionnistes conseillent de respecter ces règles:
  • vous devez manger de la nourriture 5 à 6 fois par jour;
  • les portions doivent être petites;
  • Ne pas trop manger;
  • il ne devrait pas y avoir de sensation de faim;
  • la préférence est donnée aux plats cuits au four, bouillis ou cuits à la vapeur;
  • il est recommandé de refuser les aliments frits.
UtileNocif
  • Céréales;
  • produits à base de farine grossière;
  • fibre;
  • des légumes;
  • les huiles végétales;
  • viande maigre, poisson;
  • thé vert, chicorée;
  • Myrtilles
  • épinards, céleri, oignons, ail;
  • Choucroute;
  • légumineuses;
  • guimauves, marmelade (en petites quantités)
  • Sucre;
  • mon chéri;
  • chocolat, bonbons;
  • boissons sucrées;
  • muffins, pâtisseries, gâteaux;
  • Pain blanc;
  • graisses animales;
  • viandes grasses, peau de poulet;
  • café;
  • les poissons gras;
  • Thé noir

N'oubliez pas les remèdes populaires. Les baies de fraise des bois, de myrtille, de sorbier permettent d'abaisser la glycémie. Le ginseng et le sureau ont un effet similaire..

Malgré le fait que le diabète est reconnu comme incurable, une prévention rapide peut minimiser le risque de développer une maladie. Cela signifie que toute personne qui a adopté un mode de vie sain peut se protéger d'une «maladie douce» ou empêcher la survenue de complications graves..

Vous devez être connectés pour poster un commentaire..

Comment éviter le diabète, 13 façons

Le diabète affecte des millions de personnes dans le monde. Sans traitement approprié, cette maladie chronique peut entraîner diverses pathologies cardiaques, une insuffisance rénale et une perte de vision. De nombreuses personnes se demandent donc comment minimiser les risques de développer un diabète. La prévention est le meilleur moyen de maintenir votre santé et celle de vos proches. Cet aspect est particulièrement important étant donné que de nombreuses personnes sont prédisposées à la maladie. Cela signifie que le sucre est élevé, mais pas encore au niveau lorsque le patient reçoit un diagnostic de diabète..

Prévention du diabète

Soixante-dix pour cent des personnes prédisposées à cette maladie peuvent développer un diabète de type 2. Cependant, en prenant certaines mesures, cela est tout à fait possible d'éviter. Cela ne fonctionnera pas pour affecter l'âge, les gènes et le mode de vie qui précède le moment où une personne décide d'accorder une attention accrue à sa santé, mais il est possible d'exclure certaines mauvaises habitudes et d'acquérir des habitudes utiles qui aident à minimiser les risques de développer la maladie.

№1 Refuser les glucides raffinés et le sucre

La révision de votre alimentation est la première étape vers la prévention du diabète. Les aliments dans lesquels le sucre et les glucides raffinés sont présents en grande quantité peuvent donner une impulsion significative au développement de la maladie. Les molécules de sucre formées à la suite de la dégradation de ces produits entrent directement dans le système circulatoire. Cela provoque une forte augmentation de la glycémie et la synthèse de l'insuline - une hormone produite par le pancréas qui remplit une fonction de "transport", à la suite de laquelle le sucre du sang pénètre dans d'autres cellules.

L'insuline n'est pas perçue par le corps des personnes prédisposées au diabète et, au lieu d'être distribué, le sucre obtenu à partir de la "mauvaise" nourriture reste complètement dans le sang. Le pancréas, essayant de rétablir l'équilibre, commence à produire plus activement de l'insuline. Cela ne normalise pas le sucre, mais au contraire l'augmente encore plus. De plus, la quantité d'insuline commence à descendre de l'échelle. Un schéma similaire stimule le développement du diabète..

La relation entre la consommation d'aliments riches en glucides raffinés et en sucre, et la probabilité accrue d'une maladie a été prouvée dans diverses études. Si vous vous abstenez de manger de tels aliments, ce risque est considérablement minimisé. Sur les trente-sept études à ce jour, toutes ont confirmé que les glucides rapides sont quarante pour cent plus susceptibles de souffrir de diabète..

N ° 2 Faites régulièrement de l'exercice

L'activité physique peut augmenter la sensibilité des cellules à l'insuline, ce qui permet au pancréas de ne pas produire cette hormone en grande quantité et, par conséquent, il devient beaucoup plus facile de maintenir les niveaux de sucre. Pas nécessairement devenir un athlète professionnel. L'essentiel est d'effectuer simplement divers exercices. Les scientifiques ont pu découvrir que les cours à haute intensité augmentent la sensibilité du corps à l'insuline de 85 et modérée - de 51%. L'effet, malheureusement, ne persiste que les jours d'entraînement..

L'exercice avec différents types d'activité physique réduit les niveaux de sucre non seulement chez les personnes atteintes de diabète, mais aussi chez les personnes obèses. Ce résultat est donné par la force, la haute intensité et l'entraînement aérobie. Si vous faites du sport une partie de votre vie, alors l'insuline commencera à être produite sans aucune violation. Ce résultat peut être atteint en portant le nombre de calories brûlées pendant l'exercice à deux mille par semaine. Pour rendre cela plus facile à réaliser, vous devez choisir le type d'activité que vous aimez le plus.

N ° 3 Faire de l'eau la principale source de fluide entrant

Ne vous impliquez pas dans diverses boissons. Contrairement à l'eau potable ordinaire, en particulier l'eau achetée, ils contiennent du sucre, des conservateurs et d'autres additifs qui ne sont pas toujours connus de l'acheteur. Boire des boissons gazeuses augmente la probabilité de développer une LADA, c'est-à-dire un diabète de type 1, qui affecte les personnes de 18 ans et plus. Il commence à se développer dans l'enfance, mais sans aucun symptôme prononcé et assez lentement, il nécessite un traitement complexe.

La plus grande étude sur cet aspect a couvert environ 2800 personnes. Chez les personnes qui buvaient deux bouteilles de jus sucrés gazeux par jour, le risque de développer un diabète de type 2 a augmenté de 20, et le premier - de 99%. Il convient de garder à l'esprit que les jus de fruits peuvent également devenir un facteur provoquant. Un effet complètement différent sur le corps est l'eau..

Contrairement à d'autres liquides sucrés et gazeux, l'eau a de nombreuses qualités positives. Non seulement il désaltère, mais il vous permet de contrôler l'insuline et le sucre. Un effet similaire a été détecté expérimentalement, lorsqu'un groupe de personnes souffrant d'une surabondance de masse, au lieu de soda, a été autorisé à boire de l'eau ordinaire pendant le régime. Tous les participants ont eu non seulement une diminution des taux de sucre, mais également une augmentation de la sensibilité à l'insuline.

№4 Apportez du poids à la norme optimale

Non seulement les personnes en surpoids souffrent de diabète, mais elles constituent la grande majorité. Et s'il y a une prédisposition à la maladie, la graisse s'accumule autour du foie et de la cavité abdominale. Son excès devient la principale raison pour laquelle le corps devient moins sensible à l'insuline, ce qui augmente le risque de diabète.

Compte tenu de ce fait, même quelques kilos perdus, entraînent des améliorations significatives et la prévention de la maladie. Plus le poids est perdu, mieux c'est. Dans une expérience avec environ un millier de participants, il a été constaté que la perte de poids par kilogramme réduit le risque de développer une maladie de 16%. La réalisation maximale identifiée au cours de l'étude a été impressionnante de 96%.

Pour vous débarrasser de l'excès de poids corporel, vous devez suivre un régime. Vous pouvez suivre un régime méditerranéen, végétarien ou tout autre régime qui ne nuit pas à la santé. Il est important non seulement de perdre du poids, mais aussi de maintenir le résultat obtenu. Avec les kilogrammes qui reviennent, d'anciens problèmes se feront également sentir, lorsque la concentration d'insuline et de sucre dans le corps augmentera à nouveau.

No 5 Arrêter de fumer

Les fumeurs sont à risque pour les personnes sujettes à de nombreux problèmes de santé, dont le diabète de type 2. Cela s'applique à la fois au tabagisme actif et passif, c'est-à-dire à l'inhalation de fumée de tabac. Des études montrant plus d'un million de fumeurs ont montré que le risque de maladie chez les personnes qui fument une quantité modérée de cigarettes par jour augmente de 44%, et de 20 ou plus - de 61%.

Il existe des preuves de la façon dont le rejet de cette mauvaise habitude se traduit par une diminution de la manifestation de la maladie chez une personne d'âge moyen. 5 ans après l'arrêt du tabac, la probabilité de développer la maladie diminue de 13%, et après 20 ans ce chiffre ne dépasse pas celui que les personnes qui n'ont jamais fumé ont.

Il faut comprendre que cesser de fumer aura un effet positif à la fois avec un poids normal et en surpoids. Une personne qui abandonne une mauvaise habitude et prend ensuite du poids aura toujours des risques beaucoup plus faibles que si elle continuait à fumer davantage.

N ° 6 Essayez un régime pauvre en glucides

Un régime pauvre en glucides est également appelé régime cétogène. C'est le plus efficace et le plus efficace pour ceux qui veulent perdre du poids sans conséquences et sans préjudice, car les inquiétudes devraient concerner l'état général, et pas seulement les taux élevés de sucre et d'insuline. Une telle nutrition est recommandée comme prophylaxie à la fois en raison du bon résultat dans la perte de kilogrammes et du fait qu'elle réduit la résistance à l'insuline.

Une expérience de trois mois au cours de laquelle les gens ont suivi un régime faible en glucides ont révélé une diminution de la concentration en sucre de 12 et de l'insuline de 50% par rapport à ceux qui avaient un régime qui limitait l'apport en graisses pendant une période similaire. Les indicateurs du deuxième groupe étaient beaucoup plus modestes et représentaient une baisse de 1% du taux de sucre et 19% - d'insuline. Cela démontre le mieux les avantages des régimes pauvres en glucides. Une carence en glucides créée artificiellement vous permet de maintenir le sucre avant et après avoir mangé presque de la même façon. Ainsi, une grande quantité d'insuline ne sera pas produite par le pancréas, ce qui est la prévention du diabète.

Ce n'est pas la seule expérience sur la relation entre les glucides et la concentration d'insuline et de sucre dans le corps. Une autre étude a montré qu'en raison du régime cétogène chez les personnes sujettes au diabète, la glycémie est tombée à 92 mmol / l, c'est-à-dire qu'elle est revenue à la normale, bien qu'avant elle était à 118. D'autres améliorations de l'état de santé ont été notées, ainsi que perte de poids.

№7 Mangez de petits repas

Cela s'applique à la fois à la nutrition diététique et régulière. Les portions de plats disposés sur une assiette doivent être petites. Ceci est crucial pour les personnes en surpoids. Plus la nourriture est consommée à la fois, plus le sucre et l'insuline augmentent. Et si vous mangez de la nourriture en petites portions, vous pouvez éviter les éclats soudains.

Pendant deux ans, une étude a duré qui a prouvé que la quantité de nourriture affectait la probabilité de développer un diabète. Il a été établi expérimentalement pour réduire le risque de développer un diabète de 46% après être passé de grandes à petites portions. Si vous ne changez rien au régime, vous n'aurez pas à vous fier à de tels changements. Une autre expérience a prouvé que grâce à de petites portions, après trois mois, vous pouvez remarquer la différence dans l'état du niveau d'insuline et de sang.

№8 Passer d'un mode de vie sédentaire à un mode de vie actif

Vous pouvez à peine bouger et prévenir l'apparition du diabète. Le manque de mouvement, comme les scientifiques ont pu le découvrir, joue un rôle important dans le développement de la maladie. Environ 47 études diverses ont été menées, mais toutes ont montré un lien entre un mode de vie sédentaire et une augmentation des facteurs de risque de 91%.

Bien sûr, changer cela est une tâche réalisable. Il suffit de se lever et de marcher une fois par heure. L'essentiel est de surmonter ses propres habitudes, ce qui, comme cela a été prouvé, est très difficile. Les jeunes participant à l'expérience annuelle, dont l'objectif était de changer leur mode de vie, sont revenus à un mode de vie similaire après l'étude..

Le pouvoir des habitudes est parfois plus fort que même les meilleures intentions. Et pour qu'il n'y ait pas de «panne», vous ne devez pas vous maîtriser, mais il vaut mieux se fixer des objectifs réalistes et réalisables. S'il est difficile de se lever de la table toutes les heures et de marcher dans le bureau ou le bureau, il est beaucoup plus facile de monter les escaliers au lieu de prendre l'ascenseur ou de parler au téléphone sans être assis..

# 9 Mangez des aliments riches en fibres

Les aliments riches en fibres sont bons pour la santé et aident à maintenir l'insuline et le sucre à un niveau optimal. La fibre est soluble et insoluble, selon sa capacité à absorber l'eau..

La particularité de la première est que, lorsqu'elle absorbe du liquide, elle forme une sorte de mélange de gelée dans le tube digestif qui ralentit le processus de digestion, ce qui affecte la consommation plus lente de sucre dans le sang. Les fibres insolubles empêchent également le sucre de monter brusquement, mais le mécanisme d'action exact de cette substance n'est pas entièrement connu..

Par conséquent, les aliments riches en fibres, quel que soit leur type, doivent être inclus dans l'alimentation, étant donné que la concentration maximale de fibres végétales se trouve dans les aliments lorsqu'ils n'ont pas été soumis à un traitement thermique..

No 10 Évitez la carence en vitamine D

Le cholécalciférol est l'une des vitamines les plus importantes qui sont directement impliquées dans le contrôle de la glycémie. Et si une personne ne le reçoit pas, les risques de manifester la maladie sont considérablement augmentés. Le niveau optimal de son contenu est considéré comme étant d'au moins 30ng / ml.

Des études ont montré qu'en raison de la forte concentration de vitamine D dans le sang, la probabilité de diabète de type 2 est réduite de 43%. Cela s'applique aux adultes. En Finlande, la surveillance de l'état de santé des enfants prenant des suppléments de cholécalciférol a montré que leur risque de développer un diabète de type 1 a diminué de 78%.

Les scientifiques pensent que la vitamine D a un effet positif sur les cellules qui synthétisent l'insuline, normalise le sucre et réduit la probabilité de diabète. Pour compenser sa norme quotidienne, égale de 2000 à 4000 ME, permet l'exposition au soleil, l'utilisation de foie de morue, de poisson gras.

N ° 11 Minimiser la quantité d'aliments traités thermiquement

La méthode de cuisson affecte directement l'état de santé humaine. On pense que les additifs et les huiles végétales utilisés dans la cuisine ont un effet négatif sur le processus d'obésité et le développement du diabète.

Les aliments végétaux, les légumes, les noix et les fruits, c'est-à-dire les aliments entiers, préviennent ces risques. L'essentiel est qu'ils ne soient pas exposés aux effets thermiques. Les produits finis augmentent la probabilité d'une maladie de 30%, tandis que les aliments crus, au contraire, réduisent.

№12 Boire du thé et du café

En plus de l'eau, il est nécessaire d'inclure du café et du thé dans l'alimentation quotidienne. De nombreuses études montrent que le café peut réduire le risque de diabète de 8 à 54%. La propagation est due à la quantité de consommation de cette boisson revigorante. Le thé a un effet similaire, en particulier sur les personnes en surpoids et les femmes..

Le thé et le café contiennent des antioxydants appelés polyphénols. Ils résistent au diabète, protégeant le corps de cette maladie. Un autre composant antioxydant, mais uniquement présent dans le thé vert, est l'EGCG ou le gallate d'épigallocatéchine, qui abaisse le sucre, augmente la sensibilité du corps à l'insuline.

No 13 Inclure la curcumine et la berbérine dans l'alimentation

Curcumine

C'est l'un des composants du curcuma - les épices, qui est la base du curry. Il présente de puissantes propriétés anti-inflammatoires et est utilisé en Ayurveda. Cette substance aide parfaitement à faire face à l'arthrite, a un effet positif sur de nombreux marqueurs responsables de la survenue et de la progression du diabète. Ces propriétés de la substance ont été prouvées expérimentalement.

L'étude, qui a duré 9 mois, a réuni 240 personnes. Tous étaient à risque, c'est-à-dire qu'ils avaient une prédisposition au diabète. Toute l'expérience, les participants ont pris 750 mg de substance par jour, en conséquence, tous n'avaient aucune progression d'une maladie chronique. De plus, chaque participant a augmenté la sensibilité à l'insuline, amélioré la fonction des cellules responsables de la production de cette hormone.

Berbérine

fait partie de certaines herbes traditionnellement utilisées en médecine traditionnelle chinoise depuis plusieurs millénaires. Il, comme la curcumine, réduit l'inflammation, mais aide également à se débarrasser du mauvais cholestérol. Le caractère unique de la substance réside dans le fait qu'elle abaisse le sucre même chez ceux qui souffrent de diabète de type 2.

Il y a environ quatorze études scientifiques qui ont confirmé le fait que la berbérine a des propriétés similaires à la metformine - le plus célèbre des médicaments antiques pour le traitement du diabète, c'est-à-dire qu'il abaisse le sucre. Cependant, il faut comprendre qu'aucune étude directe n'a été menée sur les tests de l'action d'une substance sur des personnes à risque.

Les avantages présumés de la berbérine sont basés sur sa capacité à augmenter la sensibilité à l'insuline et à abaisser la concentration en sucre. Cela suffit pour tirer les conclusions appropriées, pour recommander le composant à inclure dans l'alimentation pour les patients et ceux qui ont une prédisposition au diabète. Cependant, si vous décidez de prendre de la berbérine, vous devez d'abord consulter un médecin, car il s'agit de substances puissantes.

Conclusion

Il est impossible d'éliminer complètement le risque s'il existe une prédisposition au diabète, mais il est possible de contrôler les facteurs pouvant conduire au développement de cette maladie. Si vous analysez votre routine quotidienne, vos mauvaises habitudes, votre nutrition, votre activité physique, que vous modifiez un mode de vie déjà familier, il est tout à fait possible d'empêcher le développement de la maladie. L'essentiel est de faire un maximum d'efforts, car la préservation de la santé en dépend..

Méthodes de prévention du diabète - comment prévenir une maladie?

Une maladie dans laquelle le processus de conversion des glucides en énergie par l'organisme est perturbé en raison d'une carence ou d'une action inappropriée de l'hormone pancréatique, l'insuline, est appelée diabète..

Le diabète est considéré comme une maladie chronique et ne peut pas être complètement guéri..

La probabilité de développer cette maladie peut être réduite par des mesures préventives..

Aperçu du métabolisme des glucides

Dans le corps humain, les glucides jouent le rôle de formation et de saturation de son énergie, dont la source directe est le glucose. Les glucides, participant au processus de métabolisme avec les protéines et les graisses, libèrent plus de soixante-dix pour cent de toute l'énergie des transformations chimiques se produisant dans le corps humain.

Selon la quantité de glucose qui est entrée dans le sang et la quantité qui en a été retirée, le taux de sucre dans le sang est réglé. Le rapport de ces deux indicateurs détermine le métabolisme des glucides dans le corps.

Le processus de digestion des glucides prend sa source dans la cavité buccale, où l'amidon est séparé par l'action des enzymes de la salive. Le glycogène, qui est sécrété par la nourriture reçue dans le corps humain, après un clivage dans l'intestin grêle, s'accumule dans le foie, créant une sorte de réserve pour la possibilité d'une reconstitution rapide de l'énergie.

Avec un stress physique ou émotionnel intense, une perte d'énergie rapide se produit, tandis que la glycémie diminue. À ce stade, l'hormone hépatique adrénaline stimule les enzymes, sous l'influence desquelles le glycogène est converti en glucose et pénètre dans la circulation sanguine. Ainsi, la glycémie se normalise..

Le métabolisme des glucides se produit sous la direction de deux hormones - l'insuline et le glucagon. Le glucagon régule la dégradation du glycogène en glucose, et l'insuline le transporte du sang vers les tissus des organes. Chez une personne en bonne santé, leur action est interconnectée - le glucagon entraîne une augmentation de la glycémie et l'insuline l'abaisse.

En cas de dysfonctionnement de l'insuline, tout ce système est cassé et une maladie du sucre survient.

Différence de type fondamental

Il existe deux manifestations du diabète - le premier et le deuxième type. La différence fondamentale est que dans le premier cas, la maladie est causée par l'absence complète d'insuline, et dans le second, par une violation de la perception de celle-ci par les cellules du corps.

Les maladies des deux types se caractérisent par des écarts similaires à l'état normal..

  • soif constante, apport hydrique excessif et mictions fréquentes;
  • perte de poids avec un appétit stable;
  • sécheresse sévère du tégument externe;
  • déficience visuelle;
  • crampes des membres inférieurs;
  • inconfort génital et démangeaisons.

Le diabète de type 2 non insulino-dépendant est une maladie caractérisée par une évolution chronique et se produit lorsqu'un changement dans le métabolisme des glucides est associé à une violation de la sensibilité des cellules tissulaires à l'insuline.

Les principales causes qui augmentent le risque de morbidité sont les suivantes:

  • l'embonpoint, en particulier la présence d'obésité;
  • manque d'activité physique, mode de vie sédentaire;
  • les caractéristiques nutritionnelles, dans lesquelles des aliments à haute teneur en glucides et une petite quantité de fibres sont consommés;
  • prédisposition héréditaire pour ce type.

Le diabète de type 1 Le diabète insulino-dépendant se développe imperceptiblement et apparaît lorsque la plupart des cellules bêta pancréatiques produisant de l'insuline sont déjà endommagées à la suite du processus pathologique..

Ces changements surviennent principalement dans l'enfance et l'adolescence, se produisent très rapidement et s'accompagnent d'une forte détérioration. Une caractéristique du diabète de type 1 est le manque d'insuline, qui arrête la production du pancréas.

Le processus de pénétration du glucose dans les cellules du corps est perturbé, il s'accumule dans le sang en grande quantité. En conséquence, la famine et la carence en glucides se produisent dans les tissus..

Les femmes atteintes de diabète peuvent avoir de la difficulté à porter un enfant ou à avoir une grossesse. L'un des signes déterminants chez l'homme est le développement de processus inflammatoires du prépuce de l'organe génital (balanoposthite), causés par des mictions fréquentes.

Tableau des différences de différents types de maladies:

PanneauxType de diabète
1er2e
âgejusqu'à 20 ansplus de 35 ans
fonctionnalitéinsulino-dépendantnon indépendant de l'insuline
coulerincurablechronique
traitsdestruction des cellules bêta, déficit en insulinedysfonctionnement des cellules bêta, perte de sensibilité à l'insuline
traitementinjections d'insulinepilules amaigrissantes
casdix%90%

La gravité de cette maladie s'explique par de graves complications, parmi lesquelles:

  • accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques;
  • déficience visuelle, lésions oculaires jusqu'à cécité complète;
  • insuffisance rénale due à une atteinte rénale;
  • pied diabétique - plaies non cicatrisantes sur les jambes avec risque de transition vers la gangrène et perte possible d'un membre;
  • atrophie musculaire - une diminution du volume et de la force due à leur épuisement, ce qui entraîne une restriction ou une perte complète de l'activité motrice;
  • ostéoporose - entraînant une altération du métabolisme et une carence en calcium, une fragilité osseuse accrue.

Vidéo sur les causes de la maladie du sucre:

Est-il possible d'éviter la maladie?

La médecine ne donne pas de réponse claire à cette question, mais il a été prouvé qu'il est possible de réduire au minimum le risque de diabète. Les actions de prévention du diabète non insulino-dépendant sont réduites pour contrôler le régime alimentaire et éliminer les causes menant à la prise de poids ou à l'obésité.

Le menu ne doit pas contenir d'aliments contenant une grande quantité de glucides et de graisses, en particulier les fast-foods, l'alcool et les boissons sucrées. Les légumes, les grains entiers et les viandes maigres sont préférés..

L'activité physique quotidienne favorise le métabolisme des glucides, stimule la production d'insuline, soutient le corps en bonne forme.

La présence de diabète de type 2 chez les proches n'est pas une raison de la menace du diabète de type 1. Les personnes du genre du même type de maladie tombent dans la zone à risque par hérédité.

La prévention du diabète insulino-dépendant n'est pas toujours efficace, mais vous ne devez toujours pas le refuser. Cette prévention est appelée primaire (avant la découverte du diabète) et doit être commencée dès la petite enfance pour prévenir le développement de la maladie.

Les recommandations de prévention qui réduisent le risque de maladie sont les suivantes:

  1. Prendre soin de la santé de l'enfant. Il est nécessaire d'essayer de protéger l'enfant contre les maladies virales, de telles infections peuvent provoquer une violation du pancréas lors de la production d'insuline. Pour augmenter les propriétés protectrices du corps, il est recommandé de faire attention au durcissement..
  2. Allaitement maternel. Les médecins disent que le lait maternel améliore l'immunité du bébé et crée une barrière contre diverses infections et virus. Lors du passage au lait de vache entier, une complication peut survenir associée à des changements pathologiques dans l'action du système immunitaire, qui conduisent au développement de la maladie.
  3. Santé psychologique. Le stress, les expériences nerveuses, le stress émotionnel peuvent provoquer l'apparition de la maladie. Cette situation est possible avec des situations conflictuelles constantes au sein de la famille, un changement brutal de la situation (visite d'un jardin d'enfants, d'une école), la peur.
  4. Hérédité. À condition que les parents de sang souffrent de diabète de type 1, il est conseillé de procéder régulièrement à un examen génétique pour la probabilité de développer la maladie.

Vidéo du Dr Komarovsky sur le diabète de type 1 chez les enfants:

Mesures préventives

Les personnes qui risquent de développer un diabète de type 2 devraient prendre certaines règles au sérieux pour empêcher le développement de la maladie. Plus tôt vous commencerez la prévention, plus elle sera efficace.

Nutrition

Sans régime strict, toutes les autres méthodes préventives sont pratiquement inutiles..

Produits dont l'utilisation doit être limitée:

  • pommes de terre dues à l'amidon;
  • boissons sucrées, kvas, nectars et jus avec sucre ajouté;
  • bonbons, pâtisseries, pâtisseries;
  • fruits sucrés: bananes, raisins, kakis, ananas;
  • Pain blanc;
  • viande et poisson gras, saucisses;
  • lait et produits laitiers riches en matières grasses;
  • mayonnaise fumée.

Il est conseillé d'éliminer complètement la présence de sucre pur et d'alcool dans les aliments.

Il est recommandé d'utiliser les produits suivants dans le menu du jour:

  • légumes sous toutes leurs formes: crus, bouillis, cuits au four;
  • verdure;
  • Des viandes maigres;
  • poisson - rivière, mer, fruits de mer;
  • lait écrémé et produits laitiers;
  • céréales - sarrasin, avoine, orge perlé;
  • fruits - pommes, kiwi, agrumes;
  • pain complet.

Le principe principal de la nutrition devrait être un repas fractionné - 5-6 fois par jour en petites portions.

Une alimentation équilibrée, manger suffisamment de fruits et légumes frais aide le corps à obtenir la quantité nécessaire de vitamines et d'autres substances bénéfiques. Ils enrichissent le sang, accélèrent le métabolisme des glucides et améliorent le fonctionnement de tous les organes internes.

Vidéo sur la nutrition avec le diabète:

Le rôle de l'activité physique

Le sport fait partie intégrante de la prévention et du traitement du diabète. Avec l'activité physique, les processus de sensibilité à l'hormone insuline sont restaurés et son efficacité augmente.

Les médecins recommandent de tels exercices qui n'imposent pas une lourde charge aux reins, au cœur, aux yeux et aux membres inférieurs. Une activité physique modérée vous permet de maintenir votre poids normal, de vous protéger contre le développement de l'obésité, d'améliorer la santé et le bien-être..

La marche régulière, la natation, la danse, le football, le vélo et le ski seront utiles pour prévenir la maladie..

Mode de vie sain

Afin de ne pas causer de problèmes de santé pouvant déclencher le développement de la maladie, vous devez abandonner les mauvaises habitudes - fumer et boire de l'alcool.

L'alcool provoque une forte baisse de la glycémie, ces fluctuations affectent négativement le fonctionnement du pancréas. La nicotine, lorsqu'elle est ingérée, augmente le risque de la maladie et de ses complications.

De forts chocs psychologiques, des dépressions nerveuses, des explosions émotionnelles peuvent provoquer une violation du métabolisme des glucides et l'apparition de la maladie.

Lorsque vous communiquez avec des personnes négatives, vous devez essayer de rester calme, de contrôler votre état émotionnel.

Méthodes médicales

Les médicaments sont utilisés dans la prévention secondaire du diabète, lorsque la maladie existe déjà et vise à inhiber le processus de son développement ultérieur..

La prophylaxie secondaire de type 1 comprend une thérapie par injection avec des préparations d'insuline. La dose et le type d'insuline pour chaque patient sont sélectionnés individuellement dans un hôpital sous la supervision d'un médecin. Pour une utilisation pratique, des médicaments de différentes durées sont utilisés.

Dans le deuxième type de diabète, des médicaments qui abaissent la glycémie sont prescrits. Le schéma posologique et la dose du médicament sont déterminés pour chaque cas séparément. Pour obtenir un résultat positif, il est nécessaire de suivre strictement les recommandations du médecin traitant.

La prévention tertiaire consiste en un traitement dispensaire et vise à prévenir le développement de complications et de handicaps, et à réduire la mortalité.

La prévention du diabète réduit considérablement le risque de développer cette maladie. Des règles simples et le strict respect des recommandations d'un spécialiste aideront à éliminer ou à réduire considérablement la probabilité de complications et de conséquences graves..

Il Est Important D'Être Conscient De La Dystonie

A Propos De Nous

Dans cet article, nous examinerons les instructions pour l'utilisation de la "Nifédipine": à quelle pression ce médicament est prescrit, son efficacité et ses contre-indications.