Maladie de l'artère coronaire

Une insuffisance corporelle, caractérisée par la progression d'une détérioration de l'apport sanguin aux tissus cérébraux, est appelée ischémie. Il s'agit d'une maladie grave qui affecte principalement les vaisseaux sanguins du cerveau, les obstruant et provoquant ainsi une carence en oxygène.

De par sa nature, la maladie coronarienne du cerveau se produit en raison du rétrécissement des vaisseaux sanguins à travers lesquels l'oxygène est transporté par la circulation sanguine. À la suite d'un manque d'oxygène pour les cellules du cerveau, des défaillances se produisent, qui se caractérisent par des manifestations sous forme de douleur et d'autres types de maladies. Cet article concerne l'ischémie des vaisseaux cérébraux..

Types d'ischémie

Il existe deux types d'ischémie cérébrale du cerveau:

L'ischémie aiguë est caractérisée par la soudaineté du début et la durée du cours. Une violation soudaine du flux sanguin contribue à l'apparition d'un type d'ischémie aiguë, qui se caractérise par les symptômes correspondants. C'est de quelle partie du cerveau qui souffre d'une carence en oxygène, et les symptômes correspondants surviennent. Une maladie aiguë peut provoquer de telles anomalies: cécité, faiblesse musculaire, vertiges.

La forme chronique de la maladie ischémique est causée par la durée du manque d'oxygène dans les cellules du cerveau. Le malaise chronique se caractérise par l'absence de symptômes douloureux inhérents à la forme aiguë d'ischémie. En raison du type chronique de la maladie, les artères cérébrales sont principalement affectées. En outre, une ischémie cérébrale chronique du cerveau résulte d'une évolution prolongée de la forme aiguë de la maladie. L'absence de mesures thérapeutiques pour éliminer la forme aiguë de la maladie provoque la survenue d'une forme chronique de maladie cérébrale ischémique.

Les causes

L'ischémie cérébrale se produit en raison du blocage des vaisseaux sanguins à travers lesquels l'oxygène est transporté vers les cellules du cerveau. Le cerveau, ne recevant pas suffisamment d'oxygène, est incapable de fonctionner normalement. Mais qu'est-ce qui cause le blocage des vaisseaux sanguins? C'est à cette question que la réponse suivante existe: les causes de blocage vasculaire surviennent à la suite de:

  • perturbations du fonctionnement du muscle cardiaque, qui provoquent des arythmies et des affections chroniques;
  • une diminution de la circulation sanguine dans le cerveau résultant de lésions athérosclérotiques des artères;
  • l'hypertension, qui provoque la survenue de spasmes des vaisseaux cérébraux et une diminution de l'écoulement veineux;
  • le diabète et l'augmentation de l'insuline dans le sang;
  • l'amylose, qui est caractéristique principalement des personnes âgées;
  • maladies du sang qui réduisent la capacité en oxygène et provoquent des caillots sanguins.

L'athérosclérose et l'hypertension artérielle sont parmi les causes profondes de ces écarts chez l'homme. À la suite de l'athérosclérose, une augmentation des dépôts graisseux sur les parois des vaisseaux sanguins se produit, ce qui provoque un blocage de ces derniers. Le plus souvent, l'athérosclérose provoque une forme chronique de malaise, car le rétrécissement de la lumière dans les vaisseaux se produit progressivement. La forme aiguë est formée en raison du blocage instantané des vaisseaux sanguins, qui est dû à la formation d'un caillot sanguin.

L'athérosclérose et la thrombose sont les causes les plus dangereuses d'ischémie cérébrale, qui entraînent la mort de l'homme. Elle n'exclut pas la provocation d'une forme aiguë de la maladie à travers les affections suivantes:

  • bradycardie;
  • anémie;
  • à la suite d'un empoisonnement par des substances nocives;
  • obésité;
  • lors de l'utilisation de substances nocives.

La maladie affecte presque toutes les catégories de personnes, des petits aux adultes. Mais le pire est le signe d'ischémie, ou plutôt d'hypoxie, chez les nouveau-nés.

Sur cette base, il convient de noter que la maladie de l'ischémie cérébrale est une maladie plutôt dangereuse, qui nécessite l'intervention immédiate d'un spécialiste ayant une formation médicale. Mais avant de se précipiter à la clinique, il est nécessaire d'identifier les symptômes pertinents.

Symptomatologie

Les symptômes d'ischémie apparaissent à un stade précoce, ce qui affecte positivement la possibilité d'adopter rapidement des mesures appropriées et de récupérer. Les principaux symptômes de l'ischémie sont des troubles cérébraux qui se manifestent sous la forme d'une mauvaise mémorisation des informations, d'un manque de capacité de développement intellectuel ou simplement d'apprentissage. La personne a des écarts dans les sphères psychologiques et émotionnelles.

Le développement de la maladie se caractérise également par des changements d'humeur fréquents et l'apparition d'une irritabilité. Même une bagatelle peut exciter une personne dans un état hystérique, après quoi des plaintes concernant des maux de tête et des migraines surviennent. Le travail, associé au stress mental, devient chaque jour plus difficile et des erreurs apparaissent. Manque de désir de faire un travail, qui est causé par un symptôme de fatigue résultant d'un apport insuffisant d'oxygène au cerveau.

Le patient a une aggravation du sommeil et des réveils fréquents. Le mauvais sommeil est causé par la phobie, la prévalence des pensées dérangeantes. Ces symptômes peuvent sembler à court terme pour le patient, mais avec le développement de la maladie, les symptômes deviennent plus compliqués. Des signes sérologiques de la maladie se produisent:

  • les maux de tête deviennent plus permanents;
  • des vomissements et des nausées surviennent;
  • vertiges;
  • diminution de la sensibilité corporelle;
  • l'évanouissement se produit souvent avec une exacerbation de la maladie.

Les symptômes de l'ischémie cérébrale se caractérisent par une diminution des fonctions visuelles et auditives, et se manifestent également par une diminution de la température corporelle. En sentant les membres, vous pouvez observer leur refroidissement. Ces signes sont inhérents à la forme aiguë de la maladie, tandis que la forme chronique présente des symptômes plus épargnants.

Symptômes des stades de l'ischémie

L'ischémie cérébrale est divisée en trois stades, caractérisés par les symptômes correspondants. Examinons-les plus en détail..

Étape n ° 1. À ce stade, peu de personnes se précipitent à la clinique pour diagnostiquer la maladie, ce qui n'entraîne pas les meilleures conséquences. Les symptômes caractéristiques de l'ischémie de stade I sont:

  • manifestation de faiblesse et de légers frissons;
  • maux de tête et malaises mineurs;
  • baisse des performances.

En même temps, une personne peut ne pas remarquer tous ces signes et continuer à vaquer à ses occupations. Avec l'évolution de la maladie, un changement dans la démarche du patient peut être observé: finesse du pas et remaniement des jambes. Le patient à ce stade peut ne pas prendre au sérieux les symptômes de malaise et espère leur disparition réussie.

Étape n ° 2. Selon la complexité du processus de blocage des vaisseaux, la deuxième étape peut se produire à la fois sur 3-4 jours et sur 3-4 semaines. À ce stade, il y a une augmentation et une augmentation des maux de tête, des nausées et une aggravation des signes de malaise. Une personne devient plus irritable, renfermée et imprévisible. Il peut changer son quotidien, se plaindre de problèmes au travail.

Le patient perd de l'intérêt non seulement pour la connaissance de quelque chose de nouveau, mais aussi pour sa famille, ses amis et lui-même. L'appétit est réduit, ce qui entraîne une perte de poids. L'isolement psychologique conduit à une aggravation de l'ischémie, par conséquent, la dernière étape se produit.

Étape numéro 3. Si la maladie n'est pas détectée à temps et que des mesures appropriées ne sont pas prises pour l'éradiquer, la dernière étape de l'ischémie se produit. Cette étape a une symptomatologie prononcée:

  • la posture droite d'une personne est violée: bruissement lors de la marche, insécurité à chaque pas et chutes fréquentes;
  • l'incontinence urinaire se produit;
  • difficulté d'orientation par la localité, troubles de la parole, diminution de la mémorisation, manque de réflexion;
  • perte de vie normale.

L'ischémie entraîne également l'effondrement de la personnalité, ce qui fait sortir une personne de la cellule de la société. Au fil du temps, une personne perd la capacité de libre-service, une dégradation se produit.

Les symptômes de la maladie indiquent la nécessité de se rendre à l'hôpital pour diagnostiquer et identifier la maladie.

Diagnostique

Le diagnostic d'ischémie cérébrale comprend:

  • examen général du patient;
  • prise d'histoire;
  • série d'enquêtes.

Les enquêtes comprennent:

  1. Réalisation d'une échographie, permettant de déterminer la vitesse du flux sanguin à travers les vaisseaux du cou.
  2. L'étude de la pression intracrânienne par ophtalmoscopie. Une telle étude vous permet d'avoir une image de l'état des navires.
  3. En cas de suspicion d'apparition de plaques athérosclérotiques ou de caillots sanguins, une angiographie des artères cérébrales est effectuée. Cette méthode d'examen vous permet d'identifier la cause de l'ischémie.
  4. Les causes de la maladie sont également identifiées par radiographie, ECG ou échocardiographie cervicale..

Le diagnostic est effectué par un médecin expérimenté, car les signes d'ischémie sont similaires à ceux de Parkinson, d'Alzheimer et d'autres maladies.

Traitement

Il est presque impossible de guérir complètement la maladie ischémique, par conséquent, le traitement vise à réduire les symptômes et à ralentir le processus de dégradation du patient. Ainsi, le traitement est effectué en prenant les types de médicaments suivants:

Ces médicaments sont directement dus aux causes de l'ischémie cérébrale.

De plus, une thérapie est prescrite qui a un effet plus prophylactique sur le corps: hypolipidémique et hypotenseur. La formation de plaque athérosclérotique est empêchée.

Il convient également de souligner un certain nombre de médicaments provoqués par un effet combiné (prévention et élimination des causes). Ces médicaments comprennent:

  • Cinnarizine;
  • Vinpocétine;
  • Extrait de feuille de Ginkgo Biloba.

En plus des traitements thérapeutiques et somatiques, ils ont parfois recours à une intervention chirurgicale. Un traitement chirurgical est effectué en cas d'athérosclérose sévère des artères. Dans ce cas, le patient est opéré sous forme d'une incision sur le cou. Après l'incision, un vaisseau obstrué est trouvé et la plaque résultante est éliminée. Cette opération est nécessairement réalisée sous contrôle ultrasonore du flux sanguin. Dans de rares cas, des complications surviennent, provoquées par le développement d'un AVC périopératoire.

Si un traitement rapide et empêche le développement de la troisième étape, vous pouvez ralentir le processus de développement de l'ischémie pendant de nombreuses années. Mais en même temps, il convient de rappeler que chaque manifestation d'ischémie aggravera l'état du patient.

13 facteurs provoquant le développement d'une ischémie cérébrale

L'ischémie cérébrale est restée un problème urgent de neurologie pendant de nombreuses années. Cette pathologie devient la cause d'un handicap non seulement pour les personnes âgées, mais également observée chez les jeunes patients. Relatif aux maladies cardiovasculaires, il entraîne la mort de patients dans 20 à 30% des cas.

Son danger est que le patient attribue depuis longtemps les symptômes de la maladie au surmenage, au stress, à la vieillesse. Jusqu'à ce qu'une étape critique de l'ischémie se produise - un accident vasculaire cérébral, dont les résultats, même les médecins les plus expérimentés ne s'engagent parfois pas à prédire.

Que signifie le concept d '"ischémie cérébrale"?

L'ischémie cérébrale est une affection pathologique dans laquelle l'apport de neurones en oxygène et en nutriments ne répond pas à leurs besoins. La série résultante de réarrangements structurels et biochimiques entraîne la mort cellulaire et la perte de fonctions dont ils étaient responsables..

Facteurs provoquant des lésions cérébrales ischémiques

L'ischémie cérébrale survient 6 fois plus souvent chez les personnes de plus de 65 ans. Jusqu'à cet âge, les hommes souffrent davantage de la maladie que les femmes. Cette dernière est sauvée par l'action des hormones: œstrogène et progestérone.

Les principales causes d'ischémie cérébrale sont:

  • maladie hypertonique;
  • des niveaux élevés de cholestérol et d'autres lipides dangereux dans le sang;
  • l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux et des vaisseaux du cou;
  • fumeur;
  • personnes âgées (plus de 60 ans) et séniles (plus de 75 ans);
  • pathologie cardiaque: violation du rythme cardiaque normal, lésions des valves sur lesquelles se forment des caillots sanguins, lésions infectieuses, anévrismes, etc.;
  • Diabète;
  • obésité;
  • maladie vasculaire (vascularite);
  • maladies du sang (anémie, augmentation du contenu en globules rouges ou en plaquettes dans le sang, leucémie);
  • crise de migraine prolongée;
  • stratification de la paroi vasculaire;
  • femmes prenant des contraceptifs oraux.

De nombreux facteurs contribuent au développement de l'ischémie cérébrale, mais tous conduisent soit à un rétrécissement de la lumière du vaisseau, soit à une violation de sa perméabilité en raison d'un blocage par un thrombus. Ce sont les principales causes de la maladie..

Changements structurels tissulaires

L'ischémie cérébrale chronique, également appelée encéphalopathie discirculatoire, s'accompagne d'un trouble de la fonction des vaisseaux cérébraux de petit calibre (microangiopathie). Dans ce cas, il existe deux options pour la défaite de la matière cérébrale: lacunaire et diffuse.

La première est caractérisée par un blocage par un thrombus ou une plaque athérosclérotique des artérioles profondes qui pénètrent dans le tissu cérébral. Diffuse est le résultat d'une baisse systémique de la pression artérielle. La raison de cette condition peut être une posologie incorrectement choisie de médicaments antihypertenseurs, une toux ininterrompue à long terme, une autorégulation altérée du tonus vasculaire, etc..

La maladie cérébrale ischémique chronique conduit à la formation de multiples crises cardiaques «partielles» ou «incomplètes» dans les couches profondes ou sous-corticales de la substance blanche des hémisphères cérébraux. Ils diffèrent d'un foyer à part entière en ce qu'aucune zone de nécrose ne se forme en eux, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de mort ni de décomposition des neurones.

Au lieu de cela, la mort des cellules nerveuses "auxiliaires" (oligodendrocytes) se produit, la membrane des processus longs (axones) est détruite et la transmission des impulsions entre les neurones est perturbée.

Dans l'ischémie aiguë, l'accident vasculaire cérébral, les gros vaisseaux des bassins vertébro-basilaire et carotidien sont endommagés. Dans des conditions d'hypoxie critique, les cellules cérébrales meurent. Plus le neurone est éloigné de l'artère affectée, plus il a de chances de survivre et de récupérer en raison de l'apport sanguin des collatérales (artérioles voisines). Ceci est la soi-disant théorie de "l'ombre partielle", ou pénombre.

Ischémie cérébrale - stades de développement et types de pathologie

La maladie coronarienne se manifeste sous deux formes principales:

  • aiguë, qui comprend une violation transitoire du flux sanguin cérébral et un accident vasculaire cérébral;
  • chronique (encéphalopathie discirculatoire).

Une perturbation circulatoire aiguë dans le cerveau peut survenir à la fois indépendamment et à la suite d'une encéphalopathie de longue date. Tout comme ce dernier, il peut s'agir d'une maladie indépendante, et elle peut déjà apparaître après une «catastrophe vasculaire» - un accident vasculaire cérébral ischémique.

Encéphalopathie dyscirculatoire ou maladie cérébrale ischémique chronique

L'encéphalopathie discirculatoire, anciennement appelée maladie cérébrale ischémique chronique, se caractérise par des lésions de petites artérioles. Les changements structurels dans le tissu des hémisphères cérébraux avec cette maladie se produisent progressivement, ainsi que les symptômes augmentent progressivement sur plusieurs années.

Première étape

La première étape de la pathologie correspond à des dommages minimes à la substance du cerveau, qui se manifestent par des symptômes subjectifs: plaintes de maux de tête, vertiges, etc..

Deuxième étape

Au deuxième stade de la maladie, de multiples foyers diffus d '"crises cardiaques incomplètes" sont détectés, ce qui provoque déjà le développement d'un déficit neurologique persistant. Un malade ne peut plus exercer pleinement ses fonctions professionnelles. Cela implique un handicap jusqu'au groupe II.

Troisième étape

La substance du cerveau au troisième stade de l'encéphalopathie est affectée de 50 à 60%. Ces patients deviennent profondément handicapés et nécessitent des soins constants.

Attaque ischémique transitoire, en tant que perturbation transitoire de la circulation cérébrale

Une attaque ischémique transitoire est un trouble transitoire de la circulation cérébrale. Une condition se produit si l'artère obstruée redevient passable. Dans le même temps, les neurones n'ont pas le temps de mourir, ils ne perdent donc pas leurs fonctions.

Les symptômes de la maladie surviennent aussi soudainement qu'avec un accident vasculaire cérébral ischémique, qu'après quelques minutes, et parfois pendant la journée, ils s'inversent - ils disparaissent sans laisser de trace. L'ischémie transitoire peut être répétée jusqu'à 2-3 fois, jusqu'à ce qu'elle entraîne une perturbation circulatoire persistante dans cette zone.

Dans 30% des cas après un trouble circulatoire transitoire passager, un accident vasculaire cérébral se développe au cours de l'année suivante. La probabilité de son apparition augmente avec chaque attaque ischémique transférée..

AVC ischémique

Un infarctus cérébral, ou accident vasculaire cérébral ischémique, est une condition pathologique qui apparaît dans un contexte d'insuffisance critique d'approvisionnement en sang de certaines parties du cerveau. Cette maladie est causée soit par un thrombus artériel bouché, soit par une plaque athérosclérotique..

Un AVC ischémique fait référence à des affections aiguës irréversibles. Lorsque les neurones cessent de recevoir de l'oxygène, ils meurent. Les cellules nerveuses situées à distance du vaisseau affecté souffrent également d'hypoxie, mais dans une moindre mesure. Puisqu'il existe un réseau ramifié de vaisseaux collatéraux dans le cerveau.

Symptômes qui apparaissent avec une ischémie cérébrale ou des manifestations cliniques

Les symptômes des maladies cérébrovasculaires, qui comprennent les maladies cérébrales ischémiques, sont divisés en deux types:

  • cérébrale (maux de tête, vertiges, nausées, troubles cognitifs, etc.) qui résultent d'une augmentation de la pression du liquide céphalorachidien;
  • focale (perte de sensibilité et de mouvement dans la moitié du corps, déficience visuelle, tremblements lors de la marche, etc.), selon la partie du cerveau exposée à l'hypoxie.

Signes d'encéphalopathie discirculatoire

L'évolution de l'ischémie cérébrale chronique est assez individuelle et dépend de facteurs tels que l'âge, le sexe, le mode de vie. Mais trois stades de développement de cette pathologie sont généralement distingués, chacun suivant est caractérisé par une aggravation des symptômes neurologiques.

La première étape de l'encéphalopathie est caractérisée par des symptômes subjectifs:

  • un mal de tête pressant, une sensation de lourdeur à l'arrière de la tête;
  • étourdissements lors du changement de position du corps;
  • bourdonnements constants ou acouphènes;
  • troubles de la mémoire et de l'attention;
  • faiblesse matinale et fatigue accrue pendant la journée;
  • insomnie ou somnolence;
  • irritabilité, anxiété.

A l'examen, une certaine augmentation des réflexes tendineux, des troubles de l'élocution (le patient peut avoir une "langue" dans la langue), chancelant en marchant.

La deuxième étape de l'ischémie chronique est marquée par une augmentation des troubles mentaux. En plus de l’irritabilité et de l’agressivité, une diminution de la critique de son état apparaît. Un tel patient cesse de se considérer comme malade. La violation de la mémoire et de la pensée à court terme ressort plus clairement: une personne n'est pas en mesure de planifier ses actions et de contrôler leur mise en œuvre.

Parmi les symptômes objectifs de cette étape, des tremblements sont observés dans les mains (le parkinsonisme se développe), les tremblements augmentent, des nystagmus (mouvements oscillatoires des globes oculaires) peuvent apparaître, la parole devient obscure, le regard est limité vers le haut et sur le côté. Des troubles pelviens se développent également: au début, il s'agit d'une augmentation de la fréquence des mictions la nuit.

Au troisième stade de la maladie chez un patient, les attaques d'agression alternent avec des périodes d'inactivité. Toutes les fonctions cognitives sont fortement réduites: mémoire, attention, pensée. Il y a une perturbation importante de la marche avec des chutes fréquentes, des tremblements aux extrémités augmentent, une incontinence urinaire apparaît.

Symptômes d'accident vasculaire cérébral aigu

L'AVC et l'attaque ischémique transitoire sont des conditions d'urgence, dont les signes cliniques dépendent entièrement de la zone affectée du cerveau.

Parmi les symptômes des troubles circulatoires aigus, on peut distinguer:

  • perte de sensation dans la moitié du corps ou des membres;
  • troubles de l'élocution (d'une simple difficulté à dire quelque chose à son absence totale);
  • diminution de la force des membres, incapacité à les déplacer;
  • manque de vision ou d'audition d'un côté;
  • amnésie (trouble de la mémoire);
  • forte violation de la coordination, etc..

Ce qui déclenche le développement d'une ischémie chez un nouveau-né

Une ischémie cérébrale peut également survenir chez les nourrissons, à la suite d'une hypoxie pendant la gestation ou l'accouchement. Contribuer à son développement: grossesse multiple, tentatives prolongées sévères, altération de l'approvisionnement en sang fœtal due à la pathologie du placenta, malformations et anomalies dans le développement des systèmes nerveux et cardiovasculaire.

Il est extrêmement difficile de détecter des lésions cérébrales ischémiques chez les enfants, pour cela, il est nécessaire de surveiller dynamiquement l'état de l'enfant pendant 2-3 jours. Les symptômes suivants sont observés selon le stade de la maladie:

  • apathie, léthargie, l'enfant dort presque tout le temps ou agitation excessive, cris (première étape);
  • crampes généralisées ou aux membres. Le traitement de la deuxième étape est effectué uniquement dans un hôpital;
  • le troisième stade de la maladie entraîne des modifications persistantes des tissus cérébraux, qui se traduisent par la suite par un retard de développement, une altération des mouvements et de la coordination, la présence d'attaques convulsives. Thérapie à ce stade, le nouveau-né devrait recevoir dans l'unité de soins intensifs.

Quelles méthodes de recherche peuvent confirmer le diagnostic

L'ischémie cérébrale aiguë et chronique est diagnostiquée à l'aide d'un examen physique, de laboratoire et de méthodes de recherche instrumentales. Au cours de l'étude initiale de l'état neurologique du patient, le médecin note les symptômes d'ischémie ci-dessus et est déterminé à l'aide de tactiques d'examen supplémentaires.

Un test sanguin biochimique pour le contenu de différentes fractions lipidiques et la détermination de la glycémie sont des tests de laboratoire nécessaires pour la maladie coronarienne. Grâce à eux, les principaux facteurs de risque de développement de la maladie sont identifiés: athérosclérose et diabète.

Parmi les méthodes de diagnostic instrumentales, les suivantes sont le plus souvent utilisées:

  • ECG - pour la détermination des maladies cardiaques;
  • Échographie Doppler (échographie Doppler) - une échographie qui visualise la vitesse du flux sanguin dans les vaisseaux du cou;
  • balayage duplex et triplex des vaisseaux intracrâniens et extracrâniens - la méthode à ultrasons, qui permet d'évaluer l'état non seulement du flux sanguin, mais aussi de la paroi vasculaire, la présence ou l'absence de plaques athérosclérotiques;
  • les technologies de neuroimagerie, qui comprennent la tomodensitométrie et l'IRM. L'utilisation de ces méthodes vous permettra d'étudier directement les tissus cérébraux et d'identifier les foyers d'ischémie aiguë et chronique.

Traitement complexe de l'ischémie

Les principaux groupes de médicaments

Le traitement de l'AVC commence par la thrombolyse, c'est-à-dire l'introduction de médicaments qui dissolvent un caillot de sang qui obstrue une artère. Mais cette procédure n'est effectuée que pendant la "fenêtre thérapeutique" - jusqu'à 6 heures à partir du moment du développement d'une crise cardiaque. Si vous le faites plus tard, vous ne pourrez pas obtenir une amélioration significative de l'état du patient et le risque d'hémorragie au foyer de la mort des neurones augmente considérablement..

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour traiter l'ischémie cérébrale:

  • neuroprotecteurs (Ceraxon, Farmaxon, Gliatilin, Noocholin, Magnesia sulfate) - protègent les neurones de l'hypoxie;
  • antioxydants (Mexipridol, Mexiprim, Mexicoor) - combattent la peroxydation lipidique;
  • vasculaire (Vinpocetine, Cavinton, Cytoflavin) - améliore la microcirculation;
  • métabolites (cérébrolysine, cérébrolysat, actovegin, cortexine) - stabilisent les processus métaboliques dans les cellules nerveuses;
  • Nootropiques (Piracetam, Picamilon, Nootropil, Lutsetam) - augmentent le métabolisme du glucose dans les neurones;
  • médicaments hypolipidémiants (Atoris, Krestor, Rosuvastatine) - réduisent le cholestérol sanguin;
  • antihypertenseurs (Enap, Amlodipine, Bisoprolol) - abaissent la pression artérielle à des niveaux normaux;
  • agents antiplaquettaires (Cardiomagnyl, Aspirin-cardio) - empêchent la formation de caillots sanguins, réduisent la viscosité du sang.

Traitements chirurgicaux

Le traitement chirurgical est utilisé en cas d'ischémie répétée ou de manque d'effet de la thrombolyse. Il existe trois types d'interventions chirurgicales pour la maladie coronarienne:

  • stenting des artères carotides (la lumière du vaisseau s'élargit),
  • thrombectomie (opération pour retirer un caillot de sang d'un vaisseau),
  • endartériectomie carotidienne (la couche interne de l'artère carotide est retirée à l'emplacement de la grande plaque).

Médecine douce. Dans quelle mesure

Des recettes non traditionnelles pour le traitement de l'ischémie visent à réduire la viscosité du sang. Pour ce faire, utilisez:

  • teinture sur les feuilles de noix;
  • décoction d'écorce de chêne;
  • eau d'aneth;
  • thés et décoctions de menthe.

Les conséquences de la maladie et le pronostic pour la vie

Le pronostic pour la vie avec une ischémie cérébrale chronique est généralement favorable, car la maladie peut durer des décennies et ne se manifeste pas particulièrement. Mais en l'absence de traitement approprié, la pathologie entraînera une invalidité, car le patient perd ses compétences d'autosoins, cesse de contrôler ses actions.

L'issue de l'ischémie cérébrale aiguë dépend de nombreux facteurs: la taille et l'emplacement du foyer de nécrose, l'âge du patient, son état de santé avant la maladie et la rapidité de l'assistance fournie. Un accident vasculaire cérébral dans l'hémisphère gauche ou le cervelet a une résolution plus favorable. Une évolution sévère de la pathologie avec un risque élevé pour la vie du patient est observée avec la localisation du foyer dans la médulla oblongata.

Dans 50 à 60% des cas après une ischémie aiguë, un trouble persistant persiste, qui se manifeste par les conditions pathologiques suivantes:

  • paralysie (diminution de la force et altération des mouvements dans la moitié du corps);
  • perte de vision et d'audition unilatérale;
  • trouble de la coordination (tremblements marqués lors de la marche);
  • épilepsie;
  • un changement de sensibilité dans la moitié du corps (soit sa diminution, soit l'apparition de sensations inhabituelles comme la "chair de poule");
  • manque de parole ou mauvaise compréhension des mots adressés au patient.

Et ce n'est qu'une courte liste des conséquences possibles d'un accident vasculaire cérébral. L'apparition d'un trouble dépend de l'emplacement du site d'ischémie dans le cerveau.

Rééducation après une ischémie cérébrale aiguë

Les patients qui ont subi un infarctus cérébral ont besoin d'un traitement de réadaptation à long terme, qui commence déjà dans un hôpital neurologique et se poursuit dans des centres spécialisés et à domicile.

Dans les conditions d'un hôpital et de centres de rééducation

Dans un hôpital neurologique, la rééducation consiste à réduire le repos au lit du patient. Selon des études récentes, la remontée précoce du patient (soumise à un état stable) entraînera une restauration plus complète des fonctions perdues.

Dans les centres spécialisés post-AVC, les patients apprennent à parler, à marcher, à utiliser des appareils, etc. Pour ce faire, appliquez:

  • l'orthophonie, qui consiste en des cours avec un orthophoniste;
  • massage des membres affectés - améliore la circulation sanguine dans le bras et la jambe;
  • exercices de physiothérapie - aide à restaurer les mouvements et la coordination;
  • ergothérapie - formation en libre-service, rédaction.

À la maison: conseils pour ceux qui l'entourent

Ceux qui prendront soin des patients victimes d'AVC à la maison doivent être patients, car le processus de récupération est très long et difficile à la fois physiquement et moralement..

Conclusion

Malgré le développement rapide de la médecine, les maladies cérébrovasculaires non seulement ne se sont pas retirées à l'arrière-plan, mais sont également devenues plus jeunes. La raison en est une nutrition malsaine «en fuite», conduisant à l'obésité, à un mode de vie «divan», à de mauvaises habitudes, ainsi qu'à une recherche médicale intempestive.

Il ne faut pas oublier que l'ischémie cérébrale est une pathologie plus facile à prévenir qu'à terme à guérir complètement..

Nous avons fait beaucoup d'efforts pour que vous puissiez lire cet article, et nous serons ravis de vos retours sous forme d'évaluation. L'auteur sera ravi de voir que ce matériel vous a intéressé. remercier!

Traitement de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées: caractéristiques et recommandations

Questions abordées dans le matériel:

  • Qu'est-ce que l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées
  • Quels sont les symptômes pour comprendre que le traitement de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées est nécessaire
  • Comment l'ischémie cérébrale est-elle diagnostiquée chez les personnes âgées?
  • Ce qui menace le traitement intempestif de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées

Lorsque les vaisseaux cessent de passer la quantité de sang nécessaire, une personne âgée développe une ischémie cérébrale. Le processus se déroule progressivement et se développe tranquillement sous une forme chronique, mais parfois il se manifeste sous une forme aiguë. Les tissus et les organes internes commencent à manquer d'oxygène et d'autres nutriments qui y pénètrent par la circulation sanguine. Cet article parlera du traitement de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées..

Qu'est-ce que l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées

Comme mentionné ci-dessus, l'ischémie cérébrale survient le plus souvent en mode chronique.

Les meilleurs prix pour les services de soins aux personnes âgées à Moscou et dans la région!

10 jours gratuits!

Maison de soins infirmiers dans le quartier de la rive gauche

10 jours gratuits!

Maison de soins infirmiers dans le quartier de Terekhovo

10 jours gratuits!

Maison de retraite sur la rive gauche

10 jours gratuits!

Maison de soins infirmiers à Khimki

La maladie est causée par un manque d'oxygène dans les tissus des organes internes, donc tous les systèmes du corps sont à risque, mais le cerveau en souffre le plus. La maladie est plus fréquente chez les personnes âgées..

Vous devez savoir ce qui déclenche exactement la maladie. Ce sont des vaisseaux sanguins dans lesquels se forment des plaques de cholestérol qui interfèrent avec la libre circulation du sang.

C'est pourquoi les nutritionnistes ne se lassent pas de rappeler les produits qui provoquent ce processus. Leur consommation que les seniors doivent réduire, sinon:

  • Les vaisseaux obstrués par la plaque fuient mal le sang.
  • Pour cette raison, l'athérosclérose se développe..
  • Il se caractérise par un blocage des vaisseaux sanguins..
  • Un système circulatoire obstrué n'est pas en mesure de fournir aux organes suffisamment d'oxygène et d'autres nutriments.
  • La famine en oxygène a un effet très négatif sur le travail de tout le corps humain.
  • Mais tout d'abord, le manque de cet élément fait souffrir le cerveau. Après tout, il est le principal consommateur d'oxygène.

Important! Une nutrition défectueuse des cellules entraîne leur mort lente sans la capacité de récupérer.

conseillé

Symptômes d'ischémie cérébrale chez les personnes âgées

Il existe plusieurs symptômes de la manifestation de l'ischémie cérébrale: des étourdissements légers à la perte de conscience. Cela dépend de la forme et du degré de développement de la maladie..

Une attention particulière doit être accordée à la forme aiguë de la maladie. Il se manifeste instantanément dès qu'une grave violation de l'apport sanguin au tissu cérébral s'est produite. La forme aiguë est considérée comme une attaque ischémique transitoire (AIT) et un AVC ischémique. L'exacerbation de l'ischémie cérébrale du cerveau peut provoquer une forme négligée de la maladie ou un embole obstrué. Dans ce dernier cas, un caillot de sang peut également provoquer une grave inflammation..

Si les dommages microscopiques capturent une petite zone, les médecins diagnostiquent une ischémie cérébrale transitoire, parfois appelée microstroke. Dans ce cas, le flux sanguin ne s'aggrave que de 1 à 2 minutes, ce temps n'est pas suffisant pour que les neurones meurent complètement. Une personne âgée est le plus souvent référée à un neurologue pour un traitement. La détérioration de l'état du cerveau apparaît moins souvent, sans laisser de conséquences. Pendant la journée, la santé du patient est rétablie.

Symptômes d'une attaque ischémique:

  • engourdissement des extrémités, acquérant un teint blanc;
  • ondulation sévère dans la tête;
  • l'apparition de taches rouges sur le visage;
  • altération de la fonction vocale;
  • forte déficience visuelle;
  • sensation de faiblesse dans les bras et les jambes;
  • altération de la coordination des mouvements;
  • perte de conscience;
  • douleur au coeur;
  • paralysie d'un site ou de la moitié du corps.

Il n'est pas nécessaire que tous les symptômes soient présents au moment de l'attaque. La manifestation d'une condition dépend de la partie du cerveau où les dommages sont fixés. Avec une symptomatologie aussi frappante, la maladie est toujours réversible. Après quelques minutes de forte détérioration du bien-être, le flux sanguin est rétabli, les neurones sont activés et l'attaque passe. Dans la semaine qui suit la manifestation d'une ischémie cérébrale aiguë, l'état du corps du patient âgé se normalise sans traitement obligatoire.

Si à la fin de la journée, l'ischémie continue de se manifester sous une forme aiguë et que les symptômes s'intensifient, le médecin diagnostique un AVC ischémique. Les signes de la maladie indiquent des dommages importants aux cellules du cerveau..

Ils cessent de recevoir de l'oxygène car l'approvisionnement en sang continue de se détériorer. Les neurones meurent, une nécrose tissulaire se produit. Six minutes suffisent pour que le processus devienne irréversible, les neurones dans ce cas ne seront pas restaurés. À la suite d'un déficit neurologique, divers types de dysfonctionnements commencent à apparaître dans le corps d'une personne âgée. Par conséquent, le traitement de l'ischémie cérébrale chronique chez les personnes âgées est nécessaire afin de prévenir de telles situations.

La forme aiguë de la maladie nécessite également un diagnostic rapide et une surveillance médicale. Surtout avec des symptômes de maladie coronarienne tels que perte de conscience, sensibilité dans n'importe quelle partie du corps, paralysie, troubles de la vue et de la parole, problèmes respiratoires, changement brusque de la pression artérielle. Chacune de ces manifestations peut être un signe d'AVC ischémique, par conséquent, les soins médicaux urgents et les traitements ultérieurs sont extrêmement importants pour un patient âgé. Tout retard peut entraîner des conséquences tragiques..

Articles recommandés sur ce sujet:

Ischémie cérébrale chronique chez les personnes âgées

L'ischémie cérébrale chronique chez les personnes âgées diffère de la forme aiguë par un développement plus lent. Les observations cliniques ont permis de distinguer trois périodes de différents taux de progression de la maladie: jusqu'à deux ans, jusqu'à cinq ans, à partir de 6 ans. À chaque intervalle de temps, la maladie passe à un nouveau stade, et afin de prévenir l'exacerbation, il est très important de diagnostiquer la maladie à temps et de commencer le traitement. Le fait est qu'au premier stade, la maladie a une forme réversible. Mais le traitement de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées de 2 et 3 degrés est difficile, parfois totalement inefficace. C'est pourquoi il est si important de savoir comment se manifeste l'ischémie chronique et de comprendre de quoi il s'agit..

Les meilleurs prix pour les services de soins aux personnes âgées à Moscou et dans la région!

Maison de soins infirmiers dans le quartier de la rive gauche

Maison de soins infirmiers dans le quartier de Terekhovo

Maison de soins infirmiers à Khimki

Les étapes de la forme chronique de l'ischémie cérébrale et les caractéristiques de la manifestation de la maladie:

Compensé. Cette étape présente des symptômes intermittents qui ne sont pas très similaires à l'apparition d'une maladie grave. Il semblerait que rien de spécial: sans raison apparente, une personne âgée change rapidement d'humeur, commence une dépression, souffre d'insomnie et manifeste une faiblesse générale. Au tout début du développement d'une ischémie chronique, une personne âgée souffre de vertiges, de migraines fréquentes, se plaint d'acouphènes, son discours commence à se confondre et sa démarche change même, devenant traînante. Les fonctions cognitives sont également altérées: l'intérêt pour la vie diminue progressivement, l'attention est dispersée, la mémoire se détériore, la pensée est inhibée.

Sous-compensé. Il est clair que si au premier stade aucun traitement de l'ischémie chronique n'a été effectué, à un certain point le deuxième stade commence, la maladie continue de progresser. Les dysfonctionnements s'intensifient: un patient âgé se désintéresse du monde qui l'entoure, les gens, les troubles de la personnalité et la coordination sont sérieusement altérés. Le stade sous-compensé de l'ischémie cérébrale chez les nouveau-nés se produit dans un contexte de pression intracrânienne élevée. Une personne âgée peut toujours prendre soin d'elle-même, effectuer certaines actions habituelles, mais son entourage remarque déjà la présence d'un trouble mental sévère.

Décompensé. Les capacités du corps humain sont grandes, mais pas illimitées. Lorsqu'il n'est plus capable de résister à la maladie, la troisième et dernière étape s'installe. Un patient âgé cesse de marcher, réagit de manière inappropriée aux autres, il développe une démence et le processus de déglutition est perturbé. A cela, il faut ajouter une syncope plus fréquente, une incontinence urinaire et de nombreuses crises cardiaques se produisent dans le cerveau.

Au stade décompensé, les symptômes caractéristiques de la maladie de Parkinson se développent: tremblements des mains, crises d'épilepsie, perte de l'équilibre, inhibition des mouvements.

conseillé

Comment l'ischémie cérébrale est-elle diagnostiquée chez les personnes âgées?

Seul un bon diagnosticien peut déterminer avec précision si un patient souffre d'ischémie cérébrale chronique. La difficulté réside dans le fait que ses symptômes sont très similaires aux signes d'autres pathologies: maladie de Parkinson, ataxie, tumeur cérébrale supratentorielle, atrophie multisystémique et autres. Si une personne âgée souffre d'angine de poitrine, d'ischémie rénale, de diabète, a subi un infarctus du myocarde, la probabilité de diagnostiquer une ischémie chronique chez elle augmente.

Afin de prescrire le traitement correct, une procédure de reconnaissance de la maladie est nécessaire. Il commence par une enquête et un examen du patient, un historique médical est collecté. Le médecin essaie de trouver les principaux signes d'ischémie cérébrale chronique chez un patient âgé. Pour ce faire, il examine le tonus musculaire, vérifie la clarté de la conscience, la symétrie faciale, détermine la sensibilité des différentes parties du corps, écoute la parole, essaie de déterminer sa clarté, examine la réaction des élèves à la lumière vive, etc..

Si les résultats de l'enquête et de l'examen du patient indiquent une pathologie possible, avant de commencer le traitement d'une personne âgée, le neuropathologue poursuit l'étude en prescrivant des études de laboratoire, instrumentales et physiologiques.

Des analyses de sang et d'urine sont effectuées en laboratoire, en accordant une attention particulière au sucre et au cholestérol.

Les études de l'ischémie cérébrale chronique sur les équipements médicaux sont réalisées à l'aide des méthodes suivantes:

  • Échographie Doppler;
  • encéphalographie;
  • tomographie par ultrasons;
  • électroencéphalographie;
  • angiographie MR;
  • fluorographie;
  • électrocardiogramme.

Toutes les procédures de traitement nécessaires ne sont prescrites que par un médecin. Après avoir examiné les résultats, le médecin traitant peut orienter le patient vers d'autres spécialistes. À l'aide d'un examen physique, la pulsation dans les vaisseaux sanguins des bras, des jambes et de la tête est mesurée.

conseillé

Traitement de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées

Le traitement de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées n'a pas la seule bonne voie. Les médecins disent que cela n'existe tout simplement pas.

Par conséquent, une thérapie complexe est utilisée: de nombreux spécialistes participent à la procédure de traitement, mais les neuropathologistes jouent le rôle principal.

1. Remèdes populaires.

La médecine traditionnelle depuis des centaines d'années d'existence a accumulé de nombreuses recettes et méthodes pour atténuer le cours de l'ischémie cérébrale chronique chez les personnes âgées. Cependant, ils ne peuvent être utilisés que comme traitement supplémentaire. La principale consiste à prendre des médicaments et à effectuer les procédures prescrites par votre médecin.

Les remèdes populaires offrent un certain nombre de décoctions et de potions qui peuvent être prises en complément du traitement principal:

  • décoctions à base d'écorce de chêne;
  • jus de carotte fraîchement pressé;
  • décoctions de menthe poivrée;
  • recettes avec adonis;
  • compresses à base de plantes.

Dans chaque cas, le médecin prescrit au patient âgé l'utilisation individuelle de médicaments, en fonction des principales étapes du traitement médicamenteux:

  • Tout d'abord, il est nécessaire de normaliser la pression artérielle, afin qu'à l'avenir de prévenir un accident vasculaire cérébral ou des attaques d'un plan ischémique. Le médecin prescrit des médicaments pour diluer le sang et dilater les vaisseaux sanguins, par exemple la pentoxifylline, la warfarine, etc..
  • Ensuite, la circulation sanguine dans les vaisseaux doit être rétablie et le métabolisme amélioré. À cet égard, le médicament Omaron à base de piracétam est récemment devenu populaire.
  • Pour le traitement de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées, il est nécessaire de restaurer l'état physique et psychologique du patient. Pour cela, un cours de physiothérapie est prescrit, qui peut inclure des massages, une thérapie magnétique, une électrophorèse et des techniques de restauration.
  • La prochaine étape est la restauration de l'activité cérébrale. Pour le traitement, le médecin prescrit généralement la cérébrolysine et, pour maintenir une circulation sanguine normale, Bilobil ou Nimodipine.
  • Si la maladie d'une personne âgée est gravement négligée, une intervention chirurgicale sera nécessaire pour retirer les plaques sclérotiques.
conseillé

Les conséquences d'un traitement intempestif de l'ischémie cérébrale chez les personnes âgées

Si vous ne consultez pas le médecin à temps, une personne âgée atteinte d'ischémie chronique présente des signes désagréables de la maladie: la mémoire et les performances se détériorent, la fatigue apparaît rapidement. Le sommeil nocturne devient intermittent, l'insomnie apparaît et pendant la journée, au contraire, vous voulez dormir.

Des nausées, des vomissements peuvent apparaître, les migraines commencent à surmonter, souvent des étourdissements.

Le processus de récupération est influencé par de nombreux facteurs, principalement l'âge. Plus le patient est âgé, plus le pronostic est mauvais. Vient ensuite la condition physique générale du patient, la présence de mauvaises habitudes, d'autres maladies chroniques.

Les statistiques fournissent des informations sur la survie des patients âgés pendant l'année suivant le traitement. Le chiffre est de 75%.

La forme chronique d'ischémie cérébrale ne constitue pas une menace pour la vie. Le stade aigu de la maladie est beaucoup plus dangereux..

Dans ce cas, une attention médicale urgente est requise, sinon l'apparition d'attaques ischémiques ou de famine aiguë en oxygène.

L'exacerbation se manifeste par une perte de sensibilité dans certaines parties du corps, même une paralysie partielle, une vision altérée d'un œil. Une intervention médicale en temps opportun pendant la journée supprimera tous les symptômes.

Maisons de repos en banlieue

Le réseau de pensions pour personnes âgées propose des logements pour personnes âgées, parmi les meilleurs en termes de confort, de confort et situés dans les plus beaux endroits de la région de Moscou.

Nous sommes prêts à offrir:

  • Maisons de soins pour personnes âgées confortables à Moscou et dans la région de Moscou. Nous offrons toutes les options possibles pour placer une personne près de chez vous.
  • Une large base de personnel de soins aux personnes âgées qualifié.
  • Prise en charge 24 heures sur 24 des personnes âgées par des soignants professionnels (tout le personnel est citoyen de la Fédération de Russie).
  • Si vous cherchez du travail, nous vous proposons des emplois de soignants.
  • Hébergement de 1 à 2 ou 3 lits dans des pensions pour personnes âgées (pour des lits confortables alités spécialisés).
  • 5 repas par jour et régime.
  • Loisirs quotidiens: jeux, livres, regarder des films, marcher en plein air.
  • Travail individuel de psychologues: art-thérapie, cours de musique, modelage.
  • Examen hebdomadaire des médecins spécialisés.
  • Conditions confortables et sûres: maisons de campagne bien aménagées, belle nature, air pur.

À tout moment du jour ou de la nuit, les personnes âgées viendront toujours à la rescousse, quel que soit le problème qui les préoccupe. Dans cette maison, tous les parents et amis. Il règne une atmosphère d'amour et d'amitié.

Consultation concernant l'admission à la pension que vous pouvez obtenir par téléphone:

Ischémie cérébrale

Avec une diminution du flux sanguin vers les tissus de la matière grise, une personne développe une ischémie cérébrale. La perturbation circulatoire se produit avec le rétrécissement des artères. L'ischémie provoque des changements irréversibles dans le cerveau humain, conduisant à un handicap. Les complications peuvent être évitées en consultant un médecin dès l'apparition des premiers signes de la maladie.

p, blockquote 2.0,0,0,0 ->

Les causes de la maladie

Les médecins distinguent deux principales causes d'ischémie: le développement de l'athérosclérose et l'hypertension artérielle. Individuellement et collectivement, ces maladies provoquent des changements pathologiques dans le lit vasculaire.

p, blockquote 3,0,0,0,0,0,0 ->

L'athérosclérose survient en raison d'une augmentation du «mauvais» cholestérol (lipoprotéines de haute densité). Des plaques de cholestérol se déposent sur les parois des artères, obstruant la lumière au fil du temps. Une quantité insuffisante de sang pénètre par les vaisseaux rétrécis, le cerveau souffre d'un manque d'oxygène.

p, blockquote 4,0,0,0,0,0,0 ->

Une tension artérielle instable affecte également négativement les vaisseaux sanguins. Les parois des artères avec une augmentation du flux sanguin sont étirées et ne peuvent pas prendre une forme normale. Des crises d'hypertension fréquentes peuvent provoquer une sténose vasculaire.

p, blockquote 5,0,0,0,0 ->

L'ischémie cérébrale peut se développer dans les catégories de patients à risque suivantes:

p, blockquote 6.0,0,0,0,0,0 ->

  • Les diabétiques.
  • Personnes âgées.
  • Patients obèses.
  • Patients dépendants de la nicotine.

Les causes d'ischémie des tissus cérébraux sont également:

p, blockquote 7,0,0,0,0 ->

  • Maladie cardiaque: arythmie, tachycardie, insuffisance cardiaque.
  • Infarctus du myocarde du patient.
  • Ischémie rénale.
  • Dystonie végétative-vasculaire.
  • Accident de décompression - Accident de décompression.
  • Crampes vasculaires.
  • Constriction des vaisseaux sanguins due à des maladies de la ceinture scapulaire (ostéochondrose).
  • Le développement de tumeurs bénignes ou malignes qui exercent une pression sur les artères du cerveau.
  • Varices.
  • Intoxication au dioxyde de carbone.
  • Grosse perte de sang.
  • Angiopathie cérébrale.
  • Chirurgie.
  • Anémie.
  • Vascularite.

Le principal facteur provoquant l'ischémie est un blocage des vaisseaux cérébraux, l'apparition d'une thrombose. Si une personne adhère à un mode de vie sain, mange correctement, elle a une chance d'éviter la maladie.

p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

Symptômes d'ischémie

Les manifestations cliniques de la maladie, notent les patients avec des dommages vasculaires importants. Si une personne développe une ischémie cérébrale, les symptômes apparaîtront assez rapidement. Le premier est le vertige et la fatigue. Les médecins distinguent les signes communs de la maladie à différents stades:

p, blockquote 9,0,0,0,0 ->

  • Déficience de mémoire.
  • Maux de tête réguliers localisés dans une zone de la tête.
  • Nausées, parfois vomissements.
  • Évanouissement.
  • Instabilité de l'humeur: larmoiement, agressivité, irritabilité.
  • Trouble du sommeil.

Avec l'ischémie cérébrale, les patients se plaignent souvent de crises hystériques, les menant à la migraine. Si la maladie n'est pas traitée, il devient de plus en plus difficile pour une personne d'apprendre chaque jour et de prendre des décisions éclairées au travail.

p, blockquote 10,0,1,0,0 ->

Types d'ischémie des vaisseaux principaux

Les médecins distinguent une forme aiguë d'ischémie cérébrale, ce qui est rare. La forme aiguë se développe comme un accident vasculaire cérébral ischémique. Les symptômes des lésions cérébrales sont brillants:

p, blockquote 11,0,0,0,0 ->

  • Un mal de tête aigu dans n'importe quelle zone de la tête.
  • Vomissements contre un mal de tête.
  • Assombrissement dans les yeux, "mouches".
  • Perte de conscience.

Avec une forme aiguë, une personne est perturbée dans la parole, elle ne peut pas effectuer des actions simples (s'habiller, manger), la mémoire à court terme en souffre. Le patient a besoin de soins médicaux urgents..

p, blockquote 12,0,0,0,0 ->

Qu'est-ce que l'ischémie cérébrale chronique? Une maladie dans laquelle l'approvisionnement en sang au cerveau est perturbé progressivement. Dans l'ischémie cérébrale chronique, les mêmes symptômes apparaissent que dans l'aigu. Mais leur intensité augmente avec le temps. L'état du patient peut être aggravé à différents taux. Selon la vitesse, la progression de la maladie est divisée en:

p, blockquote 13,0,0,0,0 ->

  • Rapide - l'ischémie atteint son maximum en deux ans.
  • Moyen - le développement de la maladie prend moins de cinq ans.
  • Lent - la maladie se développe plus de cinq ans.

L'ischémie cérébrale chronique est divisée en étapes. Chacun d'eux se distingue par ses symptômes. La première étape est la plus facile à traiter, donc si un symptôme alarmant se produit, une personne doit consulter un médecin.

p, blockquote 14,0,0,0,0 ->

Stades de la maladie chez l'adulte

Je mets en scène. Les premiers signes de la maladie sont des frissons légers, des étourdissements. Le patient ressent un léger malaise, il y a une condition similaire au rhume, mais sans toux froide. Les maux de tête disparaissent après avoir pris des analgésiques. Les symptômes ne sont pas prononcés:

p, blockquote 15,0,0,0,0 ->

  • Faiblesse, douleur dans les mains en fin de journée.
  • Insomnie.
  • Éclosions d'agression.
  • L'évolution rapide du contexte émotionnel - des larmes à l'irritabilité.
  • L'apparition d'une démarche traînante «hachée».
  • Atteinte à l'attention, concentration,
  • L'apparition de l'oubli.

Si les patients éprouvent des réflexes d'automatisme oral (extension des lèvres avec un tube lorsqu'un objet leur est apporté), le médecin peut également diagnostiquer une «ischémie cérébrale». La manifestation de tels mouvements est normale chez les jeunes enfants, est obligatoire pour les nouveau-nés.

p, blockquote 16,0,0,0,0 ->

Stade II. À ce stade de la maladie, une augmentation des symptômes se développe, se manifestant au début des lésions cérébrales ischémiques. Le patient se plaint moins d'inconfort, car il n'attache aucune importance à lui. L'adaptation sociale et professionnelle est en baisse. Les premiers signes de dégradation de la personnalité apparaissent: une personne ne peut pas planifier sa journée, ne contrôle pas toujours ses actions.

p, cote 17,0,0,0,0,0,0 ->

Stade III. Dans la forme chronique d'ischémie au troisième stade, une destruction importante des cellules cérébrales se produit. Le patient a une violation des fonctions neurologiques. Les principaux symptômes sont:

p, blockquote 18,0,0,0,0 ->

  • Déséquilibre, chutes constantes.
  • Syndrome de Parkinson (convulsions, membres tremblants).
  • Apathie totale, indifférence au monde extérieur.
  • Miction involontaire.
  • Perte de conscience fréquente.
  • Comportement inapproprié.
  • Développement de la démence.

Si le traitement n'aide pas, une personne perd ses capacités d'autogestion au fil du temps, se dégrade complètement, en tant que personne.

p, blockquote 19,0,0,0,0 ->

Lésions cérébrales chez les enfants

L'ischémie cérébrale des enfants, c'est quoi? Il s'agit d'une défaite des cellules de la matière grise, la couche sous-corticale due à une famine prolongée en oxygène. Les nouveau-nés souffrent généralement de la maladie; chez les enfants plus âgés, l'ischémie est extrêmement rarement diagnostiquée. Causes de l'hypoxie cérébrale infantile:

p, cote 20,0,0,0,0 ->

  • Fumer une mère enceinte.
  • Maladies chroniques d'une femme.
  • Violation du flux sanguin utéro-placentaire.
  • Grossesse multiple.
  • Poids fœtal élevé.
  • Gestose enceinte.
  • Grossesse tardive (après 35 ans).
  • Enchevêtrement du cordon ombilical.
  • Naissance prolongée ou rapide.

Comme chez les adultes atteints d'ischémie chronique, on distingue trois stades de lésions cérébrales chez le nouveau-né:

p, blockquote 21,1,0,0,0 ->

  • Je mets en scène. Elle se caractérise par une excitabilité accrue de l'enfant ou une léthargie. Manifesté au cours de la première semaine de vie.
  • Stade II. Les signes du stade intermédiaire de la maladie sont des convulsions. Ils peuvent déranger un nouveau-né pendant une longue période..
  • Stade III. L'enfant n'a aucune motricité, une déficience visuelle et auditive. Le patient est dans le coma.

La maladie coronarienne chez les nourrissons s'accompagne des symptômes suivants:

p, blockquote 22,0,0,0,0 ->

  • Elargissement pathologique de la tête de l'enfant.
  • L'extension de la grande fontanelle.
  • Tremblements involontaires se manifestant sans exposition à des stimuli externes.
  • Membres tremblants.
  • Réflexes pathologiques.
  • Affaiblissement des réactions normales aux stimuli externes.
  • Cri affreux et monotone.
  • Troubles du sommeil - avec élévation, hurlements.
  • Diminution du tonus musculaire.
  • Affaiblissement du réflexe de succion, déglutition.
  • Régurgitation abondante.
  • Pont oculaire au nez.
  • Contractions musculaires involontaires.

La maladie est légère et traitable. Avec le développement d'un degré modéré d'ischémie cérébrale, l'enfant est traité à l'arrêt. Si la lésion cérébrale est sévère, le nouveau-né est envoyé en soins intensifs. L'enfant attend un long traitement, les médicaments et les procédures thérapeutiques sont sélectionnés individuellement, en fonction de la gravité de la maladie.

p, blockquote 23,0,0,0,0 ->

Est-il possible de prévenir le développement d'une ischémie chez un nouveau-né? Si pendant la grossesse la mère ne fume pas, remplit toutes les recommandations du gynécologue, prend des vitamines, le bébé peut naître en bonne santé.

p, blockquote 24,0,0,0,0 ->

Quel type d'examen le patient subit-il pour clarifier la maladie?

p, blockquote 25,0,0,0,0 ->

Le neuropathologiste établit le diagnostic d'ischémie cérébrale après un examen approfondi. Afin d'exclure d'autres maladies neurologiques et de choisir un traitement, un patient est interviewé et le cours des maladies chroniques concomitantes est clarifié.

p, blockquote 26,0,0,0,0 ->

Il est conseillé aux patients de subir un examen complet:

p, blockquote 27,0,0,0,0 ->

  • Passez un test sanguin général, du sang pour le sucre, pour le cholestérol.
  • Subir une échographie des vaisseaux du cou pour déterminer la force du flux sanguin.
  • Examiné sur Doppler - pour clarifier l'état des vaisseaux du cerveau et du cou (vous pouvez examiner les parois des vaisseaux, évaluer la lumière vasculaire).
  • Réaliser une angiographie des artères cérébrales pour établir les causes qui ont provoqué le développement de l'ischémie cérébrale du cerveau (détection de plaques de cholestérol, thrombose).
  • Subir une échocardiographie cervicale.

Le médecin peut également effectuer une ophtalmoscopie pour clarifier l'état de la pression intracrânienne. Si nécessaire, il est recommandé au patient de subir une tomodensitométrie.

p, blockquote 28,0,0,0,0 ->

Traitement

Est-il possible de guérir complètement les lésions ischémiques des cellules ou la maladie peut-elle évoluer et conduire à une destruction complète du cerveau? La maladie chronique n'est pas complètement éliminée. Mais en prenant des médicaments, un mode de vie sain éliminera les exacerbations et contribuera à ralentir le processus de destruction..

p, blockquote 29,0,0,0,0 ->

Les troubles circulatoires résultant de la destruction des vaisseaux sanguins ou d'une diminution de leur débit (thrombose, augmentation des plaques de cholestérol sur les parois des artères y conduisent), il s'agit d'une ischémie cérébrale. Par conséquent, le traitement recommandé par les médecins vise le plus souvent à restaurer les fonctions vasculaires, à les renforcer et à éliminer les causes de la maladie..

p, blockquote 30,0,0,0,0 ->

Médicaments

Pour le traitement de la maladie cérébrale ischémique, un complexe de médicaments est prescrit aux patients:

p, blockquote 31,0,0,0,0 ->

  • Anticoagulants et vasodilatateurs. Ils sont utilisés pour prévenir le développement d'un AVC, normaliser la pression artérielle. Le médecin peut prescrire Pentoxifylline, Actovegin, Warfarin, Mexidol, Cerobrolysin, préparations à base de Pervenche, Extrait de Ginkgo biloba.
  • Angioprotecteurs et neurotropes. Les préparations de ce groupe améliorent la microcirculation sanguine, normalisent l'écoulement veineux et rétablissent le métabolisme. Les adultes sont prescrits Omaron, Piracetam, Cinnarizine, Vinpocetine, médicaments à base d'acide nicotinique. Ces médicaments sont pris à la fois individuellement et dans les combinaisons recommandées par le médecin. Pour les enfants, les neurologues modernes prescrivent l'Encephabol, un médicament à large spectre qui favorise la régénération cellulaire et améliore la circulation cérébrale.
  • Agents antiplaquettaires. Étant donné que l'ischémie cérébrale chronique se développe souvent en raison de l'athérosclérose des vaisseaux, il est nécessaire de prévenir l'aggravation de la maladie. Il est conseillé aux patients de prendre de l'aspirine, du dipyridamole, du clopidogrel.

Le traitement médicamenteux de l'ischémie peut prendre une longue période de temps, le cerveau récupère pendant une longue période, donc le traitement doit être répété plusieurs fois. Les médicaments sont pris en cours pendant un ou plusieurs mois. La multiplicité des cours, en particulier la posologie des médicaments, doit être convenue avec le médecin traitant.

p, blockquote 32,0,0,1,0 ->

Si nécessaire, les patients se voient prescrire de la physiothérapie (électrophorèse, magnétothérapie), des séances de massage. Il est recommandé d'effectuer régulièrement des exercices de physiothérapie..

p, blockquote 33,0,0,0,0 ->

Important! Vous ne pouvez pas commencer le traitement à la maison, en vous fiant uniquement aux signes et symptômes externes. Le patient peut développer une maladie complètement différente, par exemple, une dysbasie idiopathique, la maladie de Parkinson, une paralysie supranucléaire progressive. Seul un médecin peut poser un diagnostic précis, exclure la croissance d'une tumeur cancéreuse.

Intervention chirurgicale

p, blockquote 35,0,0,0,0 ->

Si vous êtes diagnostiqué avec une ischémie cérébrale, le traitement peut être dirigé non seulement vers la restauration médicale traditionnelle d'un flux sanguin normal. Dans la forme aiguë ou le développement du troisième stade d'une maladie chronique, les patients subissent une intervention chirurgicale.

p, blockquote 36,0,0,0,0 ->

L'ablation chirurgicale de l'ischémie chronique du troisième degré est réalisée sous forme de chirurgie cérébrale. La chirurgie ne nécessite pas de craniotomie. Le plus souvent, les médecins utilisent:

p, blockquote 37,0,0,0,0 ->

  • Stenting de l'artère carotide - introduction d'une structure métallique spéciale dans le vaisseau, élargissant la lumière.
  • Endartériectomie carotidienne - ablation de la paroi interne d'une artère affectée par l'athérosclérose.
  • Thrombectomie - élimination des caillots sanguins du lit vasculaire.

Après la chirurgie, le patient attend une longue période de rééducation. Dans ce cas, vous ne pouvez pas refuser un traitement médicamenteux. On prescrit au patient des médicaments qui accélèrent la régénération tissulaire, contribuant à la normalisation de la microcirculation dans les tissus..

p, blockquote 38,0,0,0,0 ->

Même une intervention chirurgicale n'est pas une garantie de l'élimination complète de l'ischémie cérébrale chronique et de la stabilisation de la circulation cérébrale. Le rétablissement dépend en grande partie du patient, de son respect d'un mode de vie sain.

p, blockquote 39,0,0,0,0 ->

Quelles complications la maladie provoque-t-elle??

La maladie coronarienne, si elle n'est pas traitée, conduit à un handicap, à une dégradation de la personnalité. Les patients se ferment, cessent de communiquer avec les autres, souffrent constamment de maux de tête. La forme aiguë de la maladie, l'AVC ischémique peut entraîner la mort du patient.

p, blockquote 40,0,0,0,0 ->

Comment éviter les complications de l'ischémie et arrêter la destruction du cerveau? Aux premiers symptômes de la maladie, vous devriez consulter un médecin. Les mesures préventives sont d'une grande importance:

p, blockquote 41,0,0,0,0 ->

  • Activité physique. La bicyclette, la randonnée, la natation affectent avantageusement le corps humain. Même dans la vieillesse, vous pouvez jouer au tennis, au skate. Ne surchargez pas le corps, il suffit d'effectuer des exercices réalisables.
  • Changements de style de vie: consommation modérée d'alcool, arrêt. Un sommeil complet, un temps de repos suffisant compte.
  • Une bonne nutrition: refus des aliments gras, restauration rapide, gras trans. Le soda sucré, la crème glacée, les brioches huileuses provoquent la production de lipoprotéines de haute densité qui se déposent sur les parois des vaisseaux sanguins. Il est recommandé de manger des légumes, des fruits, du poisson gras. Les acides oméga trois aident à l'absorption du cholestérol, améliorent la circulation cérébrale.

L'ischémie cérébrale chronique est plus souvent diagnostiquée chez les personnes en âge de prendre leur retraite. Comme il est plus facile de traiter la maladie à un stade précoce, les personnes de plus de 40 ans doivent subir un examen médical chaque année, passer un test de cholestérol.

Il Est Important D'Être Conscient De La Dystonie

  • Ischémie
    Le stade initial des varices
    Médecine traditionnelle des varicesPour faire une compresse avec des feuilles de chou blanc, vous devez les savourer abondamment avec du savon (toilette ou ménage). Saupoudrez des plaques de peau endommagée sur les jambes avec du bicarbonate de soude et fixez les feuilles préparées.
  • Anévrisme
    Hypoglycémie - Hyperglycémie
    L'augmentation de la glycémie nécessite des soins médicaux obligatoires. Cette condition n'est pas encore le diabète, mais peut y passer ou précéder une pathologie dangereuse.

A Propos De Nous

Le curetage de la cavité utérine est effectué dans certains cas pour le diagnostic et le traitement des maladies gynécologiques.